La bourse est fermée

LVMH, Kering, Hermès... Est-il temps de revenir sur les actions du luxe ?

Alors que la pandémie de coronavirus a provoqué un bain de sang historique sur les Bourses de la planète, les actions du secteur du luxe n’ont pas été épargnées. Reste que ce secteur est néanmoins “résilient”, juge Catherine Garrigues, directrice de la gestion Actions Europe, Stratégie Conviction chez le géant allemand de la gestion d’actifs Allianz Global Investors. En effet, si les valeurs ont “souffert du fait de la fermeture de l’Asie, de la chute du tourisme puis du confinement en Italie, elles n’ont toutefois pas sous-performé le marché et ont fait mieux pour certaines”, souligne l’experte.

Le luxe reste donc un secteur à favoriser sur le long-terme, d’autant que “les valorisations sont moins élevées qu’avant la crise et plus attractives”, plaide Catherine Garrigues. La réouverture des magasins en Chine devrait permettre “un rebond des ventes assez rapide, sachant que l’Asie représente 30% des ventes, et encore plus en termes de dynamique de croissance”, estime-t-elle. Toutefois, toutes les mauvaises nouvelles ne sont pas encore intégrées dans les cours. “Le probable lockdown des Etats-Unis va provoquer sans doute une nouvelle baisse des marchés. Les plus bas ne sont donc probablement pas encore atteints, même si les fondamentaux restent toujours bons sur le long terme”, juge Catherine Garrigues.

>> A lire aussi - Les recettes de 8 marques françaises pour s’imposer sur le marché du luxe

Un optimisme sur la durée que ne semble toutefois pas partager l’économiste Marc Touati, président du cabinet ACDEFI. “De nombreux secteurs d’activité vont être fortement affectés par la pandémie de coronavirus, y compris lorsque cette dernière sera terminée. Il s’agit bien sûr du tourisme, de l’hôtellerie, de l’aéronautique, mais aussi du luxe, dont 60% de la croissance depuis dix ans provient de Chine”, juge-t-il.

>> A lire aussi - La fabuleuse histoire du luxe

“Même si un effet de rattrapage de la faiblesse passée devrait se produire, il est clair que l’engouement des dernières

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Vers un élargissement des compétitions sportives ouvertes aux paris en ligne
Nabilla s'offre un cadeau à plus de 200.000 euros
Contrôle technique : vers un report des dates butoir ?
Decathlon impose la prise de congés à ses salariés en période de confinement
Pas de chômage pour les radars sur les routes