Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 526,55
    +98,03 (+1,32 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 523,31
    +49,54 (+1,11 %)
     
  • Dow Jones

    36 247,87
    +130,49 (+0,36 %)
     
  • EUR/USD

    1,0764
    -0,0034 (-0,31 %)
     
  • Gold future

    2 020,80
    -25,60 (-1,25 %)
     
  • Bitcoin EUR

    40 587,05
    -85,07 (-0,21 %)
     
  • CMC Crypto 200

    914,81
    +18,10 (+2,02 %)
     
  • Pétrole WTI

    71,26
    +1,92 (+2,77 %)
     
  • DAX

    16 759,22
    +130,23 (+0,78 %)
     
  • FTSE 100

    7 554,47
    +40,75 (+0,54 %)
     
  • Nasdaq

    14 403,97
    +63,98 (+0,45 %)
     
  • S&P 500

    4 604,37
    +18,78 (+0,41 %)
     
  • Nikkei 225

    32 307,86
    -550,45 (-1,68 %)
     
  • HANG SENG

    16 334,37
    -11,52 (-0,07 %)
     
  • GBP/USD

    1,2551
    -0,0043 (-0,34 %)
     

LVMH, Hermès, Kering : où vont les géants du luxe du CAC 40 en Bourse ?

Chesnot/Getty Images

LVMH, Hermès et Kering ont été à la peine à la Bourse de Paris, ce mois-ci. Les géants du luxe du CAC 40 continuent de souffrir à plein des vives craintes sur l’économie chinoise et des inquiétudes marquées portant sur le risque de poursuite de la remontée des taux à long terme aux Etats-Unis, en France et en Europe. Un phénomène auquel LVMH, Hermès et Kering sont en théorie très sensibles en Bourse, dans les modèles de valorisation des analystes financiers (destinés à déterminer le “juste prix” des actions, sur la seule base de l’analyse des fondamentaux et de la trajectoire des profits des entreprises).

Déjà, l’action LVMH a fondu de plus de 200 euros depuis juillet dernier, observe Mirabaud Banque. Hermès et Kering ont de leur côté accusé des accélérations baissières spectaculaires, conformément aux anticipations de Momentum, la lettre d’investissement premium quotidienne de Capital sur la Bourse. Nos abonnés ont pu revendre leurs actions LVMH, Hermès et Kering avec un excellent timing : dès ce printemps (soit à proximité des records historiques) pour le numéro 1 mondial du luxe et son grand challenger Hermès, avec de gros gains à la clé. Et Momentum a aussi correctement anticipé la vague baissière initiée en août, qui s’est poursuivie ce mois-ci.

LVMH, Hermès et Kering réalisent 25 à 30% de leurs chiffres d’affaires auprès de la clientèle chinoise. La trajectoire peu engageante de l’économie en Chine suscite donc logiquement des inquiétudes chez les actionnaires. D’autant que (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Etats-Unis : risque de “shutdown”, gare à l’impact sur la guerre en Ukraine
Alstom : retards pour le RER B, Valérie Pécresse dénonce une "très mauvaise nouvelle pour les usagers"
CAC 40 : la Bourse reste fébrile, l'économie des Etats-Unis et les taux à long terme inquiètent
Amazon : l'autorité américaine de la concurrence poursuit le géant américain en justice
Chine : le patron du géant de l’immobilier Evergrande emmené par la police