La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 612,76
    -21,01 (-0,32 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 089,30
    -27,47 (-0,67 %)
     
  • Dow Jones

    34 935,47
    -149,06 (-0,42 %)
     
  • EUR/USD

    1,1872
    -0,0024 (-0,20 %)
     
  • Gold future

    1 812,50
    -18,70 (-1,02 %)
     
  • BTC-EUR

    35 237,53
    +73,50 (+0,21 %)
     
  • CMC Crypto 200

    955,03
    +5,13 (+0,54 %)
     
  • Pétrole WTI

    73,81
    +0,19 (+0,26 %)
     
  • DAX

    15 544,39
    -96,08 (-0,61 %)
     
  • FTSE 100

    7 032,30
    -46,12 (-0,65 %)
     
  • Nasdaq

    14 672,68
    -105,59 (-0,71 %)
     
  • S&P 500

    4 395,26
    -23,89 (-0,54 %)
     
  • Nikkei 225

    27 283,59
    -498,83 (-1,80 %)
     
  • HANG SENG

    25 961,03
    -354,29 (-1,35 %)
     
  • GBP/USD

    1,3908
    -0,0050 (-0,35 %)
     

LVMH ajoute une tequila au bar de Moët Hennessy

·2 min de lecture

La Tequila "Volcan de mi tierra" est lancée en Europe par la filiale Moët Hennessy de LVMH. Une première, et une alliance 50/50 inhabituelle pour le groupe de luxe.

C’est une nouvelle venue en Europe dans l’immense carte des alcools, vins et champagnes de (actionnaire minoritaire de Challenges). , PDG de Moët Hennessy, a annoncé le 30 juin le lancement d’une tequila baptisée "Volcan de mi tierra", une catégorie dans laquelle le groupe de spiritueux n’avait encore aucune offre. Et pourtant, rien qu’aux États-Unis, le marché de la tequila représente 10 milliards de dollars, avec une progression des ventes de 10% en 2020, une année atypique certes pour la vente d’alcool.

Le nom chaleureux, la bouteille, -presque un peu trop transparente-, la campagne de lancement dans les tons ocres de la terre volcanique, ne sont pas les seules innovations de "Volcan de mi tierra". C’est la première joint-venture 50/50 imaginée par Moët Hennessy, qui est plutôt connu pour aimer tenir le manche dans ses alliances. Le partenaire qui a poussé le groupe français à changer ses habitudes est la famille mexicaine Gallardo, dont l’histoire paraît sortir tout droit de la série de "Monarca", les scènes avec les narcos en moins. Les Gallardo ont en effet bâti au 18e siècle leur hacienda, qui ne s’appelle pas "Tequila" comme dans la série, mais "La Gavilana" (L’épervier, en français), à l’ombre du fameux volcan qui a donné son nom à l’alcool mexicain, et dont les terres, particulièrement fertiles, sont propices à la culture de l’agave, plante indispensable pour la distillation de la tequila.

30 millions d'euros d'investissement

"C’est un mariage d’amour et de raison, a lancé Philippe Schaus, non sans avoir goûté au cocktail de référence 'La Valoma' (6 cl de "Volcan de mi tierra", 2 cl de sirop d’agave, 5cl de jus de pamplemousse). La famille Gallardo nous apporte son enracinement au Me[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles