La bourse ferme dans 6 h 1 min
  • CAC 40

    6 614,66
    -16,49 (-0,25 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 112,69
    -9,74 (-0,24 %)
     
  • Dow Jones

    34 196,82
    +322,58 (+0,95 %)
     
  • EUR/USD

    1,1945
    +0,0010 (+0,08 %)
     
  • Gold future

    1 784,10
    +7,40 (+0,42 %)
     
  • BTC-EUR

    28 720,04
    +662,31 (+2,36 %)
     
  • CMC Crypto 200

    821,29
    +34,67 (+4,41 %)
     
  • Pétrole WTI

    73,09
    -0,21 (-0,29 %)
     
  • DAX

    15 547,30
    -41,93 (-0,27 %)
     
  • FTSE 100

    7 115,56
    +5,59 (+0,08 %)
     
  • Nasdaq

    14 369,71
    +97,98 (+0,69 %)
     
  • S&P 500

    4 266,49
    +24,65 (+0,58 %)
     
  • Nikkei 225

    29 066,18
    +190,95 (+0,66 %)
     
  • HANG SENG

    29 288,22
    +405,76 (+1,40 %)
     
  • GBP/USD

    1,3912
    -0,0009 (-0,06 %)
     

Luxe: la soif de bijoux fait redémarrer la holding de Cartier en trombe

·2 min de lecture

Le groupe Richemont, la holding suisse de Cartier, Van Cleef & Arpels ou Jaeger-LeCoultre, confirme la dynamique retrouvée de la demande de luxe dans le monde.

, maison mère de Cartier, Van Cleef & Arpels, Jaeger-LeCoultre, Chloé, Alaïa, Dunhill ou Mont Blanc, confirment le redémarrage spectaculaire de la demande de, tirée par la soif de bijoux, notamment en Asie. Richemont n’a pas échappé à l’impact de la pandémie avec une chute de 26% de son chiffre d’affaires au premier semestre de l’exercice. Mais les ventes sont reparties à la hausse au deuxième semestre, indique-t-il, soit depuis septembre 2020 (+17% à taux de change constant). Et elles s’envolent lors du dernier trimestre de l’exercice, soit de janvier à mars 2021, avec un bond de 36% à taux de change constant. Sur l’exercice annuel clos en mars 2021, Richemont affiche un chiffre d’affaires de 13,1 milliards d’euros, en baisse de 8% sur un an mais un résultat net en hausse de 38% à 1,3 milliard d’euros.

Lire aussi

Le luxe reverdit. Les résultats du leader mondial du luxe (actionnaire à 40% de Challenges) au premier trimestre 2021 traduisaient déjà le retour d’un appétit vigoureux des consommateurs avec un bond de 30% de ses revenus à périmètre et devises comparables, à près de 14 milliards d'euros, soit davantage que l’année précédente à la même période (13 milliards d'euros). Le groupe (Gucci, Bottega Veneta) a lui aussi heureusement surpris les marchés avec un bond de près de 26% de son chiffre d’affaires au premier trimestre 2021 à données comparables. Quant à Hermès, la maison de maroquinerie a annoncé un sursaut spectaculaire de +44% de son activité sur la même période.

Soif de bijoux

Dans sa lettre accompagnant les résultats, le président de Richemont Johann Rupert revient sur les moteurs de la dynamique retrouvée : "Les maisons joaillières, la vente au détail en ligne et l’Asie-Pacifique", résume-t-il.

Les maisons joaillières, soit Cartier, Van Cleef & Arpels et Buccellati, "ont fait progresser leur activité au-delà de leur niveau d’avant la crise sanitaire", dégageant une marge opérationnelle de 31%. Tout juste restructurées, les marques d’horlogerie (Jae[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles