La bourse est fermée

Luxe : Marie-Antoinette, influenceuse avant l'heure

Fille de l’empereur François Ier et de Marie-Thérèse d’Autriche, la jeune Marie Antonia Josepha Johanna grandit dans le faste de la cour de Vienne. Elle y apprend la danse, la musique, les arts et un peu de français. En avril 1770, elle quitte son pays pour un voyage sans retour : à 14 ans, elle va épouser le futur roi de France, Louis XVI. Paysans et bourgeois se précipitent sur le passage du cortège pour admirer la beauté de la «dauphine». A son arrivée, Marie-Antoinette découvre Versailles, épicentre du luxe, mais aussi du pouvoir, des jalousies et des intrigues.

Pour s’affirmer et soigner son image de future souveraine, la princesse choisit de régner sur les cœurs. Elle entend donner le ton à la cour : la mode et le bon goût seront ses leviers prioritaires. Comme l’écrit Stefan Zweig dans la biographie qu’il lui a consacrée : «Etre reine pour Marie-Antoinette, c’est […] être la femme la plus admirée.»

Jeune, dynamique, spontanée, Marie-Antoinette est éprise de liberté et croque la vie à pleines dents. Comme sa mère, elle veut tout et tout de suite. Mais si les distractions à Versailles sont nombreuses, elles restent soumises à une étiquette rigide. Un passage des Mémoires de Madame Campan dépeint la jeune femme à demi nue, un soir d’hiver, grelottant en attendant sa chemise qui passe de main en main pour respecter le protocole... Scandales et remontrances s'enchaînent, les courtisans adorent détester la princesse.

>> A lire aussi - Instagram : la rémunération des influenceurs a explosé en 2019

Quand Louis XV meurt, le 10 mai 1774, Marie-Antoinette devient reine de France, à 18 ans. Au diable les grincheux, place au changement. La souveraine aime le luxe, la panache et la nouveauté. Elle participe à des spectacles parisiens, notamment des bals masqués, fréquente les tribunes du champ de courses des Sablons et, toujours, prend soin de son look, poussant artistes et artisans à innover. Elle sympathise ainsi avec la créatrice Rose Bertin, qui tient boutique à Paris, rue

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Nouveau record de livraisons pour Airbus qui redevient numéro un mondial
Coup de gueule contre les "no show" dans les restaurants, distinction polémique pour le patron de BlackRock France... Le flash éco du jour
Réforme des retraites : la distinction surprenante du patron de BlackRock
Sécurité : les organisateurs d'événements exemptés du paiement des forces de l'ordre
Meubles, téléphones, baby-foot... Le Monde vend son mobilier aux enchères avant de déménager