La bourse est fermée

Le luxe, enthousiasmé par la Chine, dope la Bourse de Paris

La Bourse de Paris conservait vendredi son élan de la veille suscité par des chiffres encourageants sur l'inflation américaine, auxquels se sont greffées des annonces d'assouplissement de plusieurs mesures anti-Covid en Chine qui réjouissait le secteur du luxe, poids lourd de la place parisienne.

L'indice CAC 40 montait de 0,96% à 6.619,81 points vers 10H10, au lendemain d'un bond de 1,96% provoqué par la publication de chiffres montrant un ralentissement de l'inflation aux Etats-Unis en octobre, qui a déclenché une frénésie d'ordres d'achats d'actions sur les marchés.

Pour les investisseurs, si l'inflation a baissé plus qu'attendu aux Etats-Unis, c'est que le resserrement de la politique monétaire de la banque centrale américaine (Réserve fédérale) porte enfin ses fruits, ce qui pourrait l'inciter à ralentir enfin le rythme de ses hausses de taux lors de ses prochaines réunions.

"Les attentes concernant la réunion du Comité de politique monétaire de la Réserve fédérale américaine (FOMC) de décembre ont fortement évolué après le rapport sur l'inflation", note John Plassard, spécialiste en investissement chez Mirabaud.

Ainsi "le marché est maintenant fermement dans le camp d'une hausse de 50 points de base, ce qui serait un rythme plus lent que les 4 précédentes hausses de taux (75 points de base)", précise-t-il.

Renforçant ce nouvel enthousiasme, Pékin a annoncé vendredi un assouplissement de plusieurs mesures contre le Covid-19 visant les voyageurs venus de l'étranger, notamment une réduction de la quarantaine à l'arrivée, qui passe de dix à huit jours, et la fin de l'annulation brutale des vols.

Le luxe, les minières et l'aérien portées par la Chine

Les nouvelles d'une simplification des arrivées internationales en Chine portaient en hausse les valeurs de l'industrie du luxe, pour qui le marché chinois est très important, ainsi que les actions des secteurs aérien et minier.

Le luxe enregistrait une progression de 3,20% à 549,10 euros pour Kering, de 3,01% à 707,50 euros pour LVMH et de 1,73% à 1.459 euros pour Hermès, vers 10H24.

Dans l'aérien, Air France-KLM prenait 4,93% à 1,41 euro, Airbus montait de 1,40% à 114,70 euros et Aéroports de Paris de 1,30% à 143,90 euros.

Dans les ressources de base, ArcelorMittal avançait de 3,51% à 25,53 euros, Eramet de 3,86% à 78,10 euros et Aperam de 3,84% à 30 euros.

Teleperformance reprend sa cotation en hausse

La cotation du titre du géant des centres d'appel Teleperformance a repris vendredi matin, après avoir été suspendue jeudi à la demande de l'entreprise alors que son action s'écroulait de plus de 33% à cause d'accusations de violation du droit du travail en Colombie que le groupe a vigoureusement contestées. Le titre remontait de 5,20% à 185,10 euros à 10H28, mais perdait plus de 30% sur la semaine.

Euronext CAC40

pan/boc/er