Publicité
La bourse ferme dans 6 h 20 min
  • CAC 40

    7 958,25
    -65,01 (-0,81 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 891,93
    -44,64 (-0,90 %)
     
  • Dow Jones

    37 775,38
    +22,07 (+0,06 %)
     
  • EUR/USD

    1,0654
    +0,0008 (+0,07 %)
     
  • Gold future

    2 398,70
    +0,70 (+0,03 %)
     
  • Bitcoin EUR

    60 651,87
    +2 949,63 (+5,11 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 330,22
    +17,59 (+1,34 %)
     
  • Pétrole WTI

    83,09
    +0,36 (+0,44 %)
     
  • DAX

    17 667,77
    -169,63 (-0,95 %)
     
  • FTSE 100

    7 817,41
    -59,64 (-0,76 %)
     
  • Nasdaq

    15 601,50
    -81,87 (-0,52 %)
     
  • S&P 500

    5 011,12
    -11,09 (-0,22 %)
     
  • Nikkei 225

    37 068,35
    -1 011,35 (-2,66 %)
     
  • HANG SENG

    16 224,14
    -161,73 (-0,99 %)
     
  • GBP/USD

    1,2447
    +0,0009 (+0,07 %)
     

Lutte contre l'homophobie: le FC Nantes confirme une sanction contre Mohamed et reversera l'argent à SOS homophobie

Lutte contre l'homophobie: le FC Nantes confirme une sanction contre Mohamed et reversera l'argent à SOS homophobie

Le FC Nantes a décidé d'être intransigeant : comme l'avait confirmé RMC Sport après une information révélée par Ouest-France, le club a décidé de sanctionner Mostafa Mohamed, qui avait décidé ce week-end de ne pas disputer la rencontre face à Toulouse afin de ne pas participer à l'opération de lutte contre l'homophobie organisée par la Ligue de football professionnel (LFP).

"Mostafa Mohamed, attaquant du FC Nantes, a refusé de prendre part à la rencontre contre le Toulouse FC pour des raisons personnelles, dans une période où le FC Nantes lutte pour son maintien en Ligue 1 Uber Eats. À ce titre, la direction du FC Nantes a décidé de le sanctionner financièrement", a indiqué le club dans un communiqué publié lundi après-midi.

L'amende reversée à SOS Homophobie

Le club indique que l'argent servira à faire un don à l'association SOS Homophobie, "qui lutte chaque jour contre l’homophobie et qui saura en faire bon usage afin de lutte contre ce fléau". Nantes rappelle ainsi son engagement dans la lutte contre l'homophobie. "En mars dernier, la Ligue de football professionnel et Yoann Lemaire, de l’association Foot Ensemble, étaient présents à la Jonelière afin de sensibiliser le comité directeur du FC Nantes, l’ensemble des salariés du club, ainsi que les coachs du centre de formation", est-il précisé.

"Le FC Nantes condamne également avec la plus grande fermeté les menaces émises à l’encontre de Mostafa Mohamed et de sa famille, aussi bien avant la rencontre qu'après", a conclu le club à propos de son joueur, qui a tenté de justifier sa position sur les réseaux sociaux, lundi.

Article original publié sur RMC Sport