La bourse ferme dans 2 h 26 min
  • CAC 40

    5 806,01
    +8,03 (+0,14 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 708,42
    +2,43 (+0,07 %)
     
  • Dow Jones

    31 961,86
    +424,51 (+1,35 %)
     
  • EUR/USD

    1,2213
    +0,0045 (+0,37 %)
     
  • Gold future

    1 780,90
    -17,00 (-0,95 %)
     
  • BTC-EUR

    42 115,27
    +200,32 (+0,48 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 028,60
    +33,93 (+3,41 %)
     
  • Pétrole WTI

    63,23
    +0,01 (+0,02 %)
     
  • DAX

    13 976,07
    +0,07 (+0,00 %)
     
  • FTSE 100

    6 688,06
    +29,09 (+0,44 %)
     
  • Nasdaq

    13 597,97
    0,00 (0,00 %)
     
  • S&P 500

    3 925,43
    +44,06 (+1,14 %)
     
  • Nikkei 225

    30 168,27
    +496,57 (+1,67 %)
     
  • HANG SENG

    30 074,17
    +355,93 (+1,20 %)
     
  • GBP/USD

    1,4142
    +0,0001 (+0,00 %)
     

L'Usine Nouvelle, mensuel et bimédia: le quitte ou double de l'hebdomadaire d'Infopro Digital

·2 min de lecture

L'hebdomadaire - et l'une des marques médias phares du groupe Infopro Digital - passe en formule mensuelle et bimédia pour assurer son avenir. Une mue sur fond de morosité économique et de tensions sociales dans le groupe.

Etre un "moteur de la relance industrielle" tricolore… et de la rentabilité de sa maison-mère, le groupe Infopro Digital (LSA, L'Argus de l'assurance, La Gazette des communes, les rédactions du Moniteur...) ? Lundi 25 janvier, L’Usine Nouvelle, pour son passage d'hebdomadaire en mensuel, s'est réinventé bimédia. Le Graal, alors que le site a vu son audience bondir de 21% en 2020, à 3 millions de visiteurs uniques par mois. Dans le même temps, ses revenus publicitaires ont augmenté de 14 %. Le premier numéro du nouveau mensuel peut se targuer d'une cinquantaine de pages de publicité.

Contenus exclusifs pour l'abonné

Nouvelle plateforme, avec un design plus ergonomique; moult contenus bimédia (des enquêtes à destination des deux supports...). Des contenus enrichis sur le fond (une vingtaine de secteurs industriels répertoriés) comme dans la forme - tels ces codes QR dans la version papier qui renvoient au site... Tout est fait pour accroître la fameuse UX (expérience utilisateur), et transformer tout clic en futur et fidèle abonné. Un abonné auquel le titre proposera des contenus exclusifs.

La mue est aussi tangible que les ambitions : d’ici deux ans, le nombre d’abonnés (20.000 payants) de L'Usine Nouvelle doit grimper de 25%, et son chiffre d’affaires global progresser de 15%.

Un groupe plombé par la chute de l'activité salon

Indispensable pour assurer l'avenir? Comme d'autres titres, tel , qui vient de vivre une grève historique, Infopro Digital a subit de plein fouet la pandémie. En tête, sa branche salons, un métier qui représentait l'an dernier 15% de l’activité, versus 35 % dans les marques médias, s'effondre. Face à la crise, le groupe roule à l’économie. Le Journal de l’environnement, quotidien en ligne, va fermer. Exit aussi le mensuel Paysage Actualités début 2020. A L’Usine Nouvelle, comme dans les rédactions du Moniteur, autre marque phare, les départs ne sont pas remplacés. "Au cours des huit-dix dernières années, nos effectifs ont fondu d'un quart," po[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi