La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 765,52
    -30,23 (-0,44 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 080,15
    -27,87 (-0,68 %)
     
  • Dow Jones

    34 580,08
    -59,71 (-0,17 %)
     
  • EUR/USD

    1,1317
    +0,0012 (+0,10 %)
     
  • Gold future

    1 782,10
    +21,40 (+1,22 %)
     
  • BTC-EUR

    43 358,26
    -3 499,47 (-7,47 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 367,14
    -74,62 (-5,18 %)
     
  • Pétrole WTI

    66,22
    -0,28 (-0,42 %)
     
  • DAX

    15 169,98
    -93,13 (-0,61 %)
     
  • FTSE 100

    7 122,32
    -6,89 (-0,10 %)
     
  • Nasdaq

    15 085,47
    -295,85 (-1,92 %)
     
  • S&P 500

    4 538,43
    -38,67 (-0,84 %)
     
  • Nikkei 225

    28 029,57
    +276,20 (+1,00 %)
     
  • HANG SENG

    23 766,69
    -22,24 (-0,09 %)
     
  • GBP/USD

    1,3235
    -0,0067 (-0,50 %)
     

L'usine intelligente : quand l'intelligence artificielle se met au service de l'homme

·1 min de lecture

D’autant plus depuis la pandémie de Covid-19, l’industrie doit devenir flexible et agile avec une réalisation à la demande pour des produits de plus en plus personnalisés. La clé ? La donnée, afin d’adapter toutes les configurations possibles, que ce soit au niveau des ressources, du design, de la logistique, du suivi de qualité... en mode « end to end » dans une logique intégrée du fournisseur au client final. C’est tout l’enjeu de la smart factory ou usine 4.0 qui s’appuie sur des technologies comme l’IoT, le jumeau numérique, l’IA, la réalité augmentée ou encore la robotique. Il n’est pas question pour autant d’accumuler les innovations pour y parvenir. Le programme mis en place par ALTEN insiste justement sur l’usage des nouvelles technologies et les gains associés dans l’intégration de ces solutions dans un environnement existant, souvent peu propice aux évolutions.

La quatrième révolution industrielle au profit de l’Homme

La notion d’industrie 4.0 est apparue au début des années 2010. Elle correspond à la quatrième révolution industrielle après celle de la mécanisation, de l’électrification puis de l’automatisation. Aujourd’hui, c’est donc celle de la numérisation avec l’apport de l’intelligence artificielle mais « qui doit être au profit de celle de l’humain, pour lui fournir toutes les informations utiles à la prévision et à la prise de décision, dont il reste maître », précise François Portier, directeur Programme de recherche Smart Factory 4.0 pour ALTEN. En 2021, ce n’est plus une question de choix : ceux qui ne prendront pas ce virage vont perdre énormément de terrain sur les concurrents. D’autant que cette révolution 4.0 intègre les enjeux du développement durable pour une usine plus verte, une green factory qui optimise ses ressources énergétiques et les déchets générés pour un impact environnemental nul, voire positif.

La notion d'industrie 4.0 correspond à la quatrième révolution industrielle et, selon ALTEN, « ceux qui ne prendront pas ce virage...
La notion d'industrie 4.0 correspond à la quatrième révolution industrielle et, selon ALTEN, « ceux qui ne prendront pas ce virage...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles