La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 600,66
    +54,17 (+0,83 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 126,70
    +30,63 (+0,75 %)
     
  • Dow Jones

    34 479,60
    +13,36 (+0,04 %)
     
  • EUR/USD

    1,2107
    -0,0071 (-0,58 %)
     
  • Gold future

    1 879,50
    -16,90 (-0,89 %)
     
  • BTC-EUR

    29 523,50
    -1 489,02 (-4,80 %)
     
  • CMC Crypto 200

    924,19
    -17,62 (-1,87 %)
     
  • Pétrole WTI

    70,78
    +0,49 (+0,70 %)
     
  • DAX

    15 693,27
    +122,05 (+0,78 %)
     
  • FTSE 100

    7 134,06
    +45,88 (+0,65 %)
     
  • Nasdaq

    14 069,42
    +49,09 (+0,35 %)
     
  • S&P 500

    4 247,44
    +8,26 (+0,19 %)
     
  • Nikkei 225

    28 948,73
    -9,83 (-0,03 %)
     
  • HANG SENG

    28 842,13
    +103,25 (+0,36 %)
     
  • GBP/USD

    1,4117
    -0,0060 (-0,42 %)
     

L'US Air Force veut déployer des fusées cargo sur n'importe quel point du globe en moins d'une heure

·1 min de lecture

"Utiliser une fusée commerciale pour livrer des marchandises [de l'armée de l'air] n'importe où sur Terre en moins d'une heure, avec une capacité de 100 tonnes" : voilà comment l'US Air Force imagine son futur programme, Rocket Cargo. La branche aérienne de l'armée américaine a officialisé le projet le 4 juin et a formulé une demande de financement de 47,9 millions de dollars (environ 39,3 millions d'euros) au Congrès pour l'année fiscale 2022.

Rocket Cargo est porteur de nombreux espoirs pour les huiles de l'US Air Force, qui lui ont donné une priorité maximale en l'inscrivant dans la catégorie "Vanguard". Le projet rejoint ainsi trois projets précédemment annoncés et visant entre autres à déployer des essaims de drone et une technologie de navigation spatiale.

À lire aussi — Voici la liste des pays touchés par un embargo sur les armes

Inutile de s'attendre à la création d'une fusée ex nihilo par le laboratoire de recherche de l'US Air Force (AFRL), chargé du projet : celui-ci reposera entièrement sur un partenariat public-privé avec un ou plusieurs acteurs du commerce spatial. L'AFRL cherchera non pas à influer sur le développement du lanceur, mais plutôt à l'adapter aux particularités d'une utilisation de fret militaire.

Les critères définis par l'armée américaine sont pour le moins exigeants. "Cela inclut la capacité de faire atterrir une fusée sur un large éventail de matériaux et de surfaces non traditionnels, y compris sur des sites éloignés (...) Faire atterrir une fusée (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

La sonde Juno a transmis des photos de Ganymède, le satellite de Jupiter, une première en 20 ans
Des scientifiques ont ressuscité un animal microscopique après 24 000 ans de congélation
Voici quand et comment observer l'éclipse partielle du 10 juin
Pour s'envoler dans l'espace avec Jeff Bezos, il vous faudra débourser une somme stratosphérique
Une panne mondiale touche de nombreux sites web à cause de la défaillance d'une entreprise américaine