La bourse ferme dans 5 h 12 min

L'union entre La Banque Postale et CNP signe la naissance du grand pôle financier public 

1 / 2

L'union entre La Banque Postale et CNP signe la naissance du grand pôle financier public 

C'est le rêve de quelques dirigeants qui se concrétise ce mercredi: la naissance d'un grand pôle financier public chapeauté par la Caisse des dépôts (CDC), bras financier de l'Etat, avec dans son giron La Poste, qui devient majoritaire dans CNP Assurances via La Banque Postale.

Il aura fallu un peu plus d'an et demi pour que l'opération, dite "Mandarine", aboutisse après son déclenchement en août 2018 par le ministre de l'Economie Bruno Le Maire.

Le temps de parler gros sous et d'obtenir les multiples autorisations pour cette opération complexe entre la Caisse des dépôts, l'Etat, La Poste et sa filiale bancaire, La Banque Postale.

Complexité technique

Au bout du compte, la Caisse des dépôts détiendra 66% de La Poste aux côtés de l'Etat qui en gardera 34%. La Banque Postale, détenue à 100% par La Poste, contrôlera à la clôture du marché 62,13% de CNP Assurances, l'un des premiers assureurs de personnes en France.

Ce rapprochement - porté de longue date par Philippe Wahl, le patron du groupe La Poste - a tardé à se concrétiser du fait entre autres de la complexité technique du montage financier et de divergences de vues.

Une fois le rapprochement acté, il a fallu obtenir une dispense d'offre publique d'achat sur CNP Assurances, groupe coté en Bourse valorisé près de 14 milliards fin août 2018. La Banque Postale n'aurait pas pu se permettre une telle transaction.

Effet spectaculaire sur La Poste

L'objectif d'un tel bouleversement? Permettre à...

Lire la suite sur BFM Business

A lire aussi