La bourse est fermée

Lunette et audioprothèse: qui paiera la facture du "reste à charge à zéro"?

1 / 2

Lunette et audioprothèse: qui paiera la facture du "reste à charge à zéro"?

Pour que l'assuré social ait accès à une offre remboursée à 100% de lunettes ou de prothèses auditives d'ici à 2021, les professionnels ont dû faire des efforts sur les prix et leur marge. La "Sécu" paiera plus aussi tandis que les complémentaires santé risquent d'avoir à rembourser plus d'offres "reste à charge zéro", devenues plus alléchantes.

Rien n'est gratuit en matière de santé comme dans d'autres domaines. Pour Alain Afflelou, fondateur du groupe éponyme, la mise en place du "reste à charge zéro" est le résultat d'un "effort bien équilibré entre les fabricants, l'État et les distributeurs", a-t-il commenté sur l'antenne d'Europe 1. Un discours consensuel qui masque le fait que le financement des offres "reste à charge zéro" (RAC 0) pour l'assuré social d'ici à 2021 de certaines lunettes et audioprothèses a fait l'objet d'âpres négociations durant l'hiver et le printemps 2018 avec les professionnels du secteur.

Tout l'enjeu pour le gouvernement était d'obtenir de leur part des offres "remboursées à 100%" qui soient alléchantes pour l'assuré social, en restant abordables et de qualité. Ce qui supposait d'obtenir qu'ils réduisent leur prix et leurs marges sur certains produits en vente dans leurs magasins.

Au terme de plusieurs mois de rudes discussions avec ces professionnels, un accord a été obtenu permettant à Emmanuel Macron, lors de son discours devant le 42e congrès de la Mutualité française à Montpellier, de se féliciter de l'aboutissement d'une promesse de campagne: le remboursement intégral d'ici à 2021 de certaines lunettes, prothèses dentaires et audioprothèses.

La monture de l'offre "RAC 0" plafonnée à 30 euros

Dans le détail (cf encadré ci-dessous), les offres de lunettes "remboursées à 100%"...

Lire la suite sur BFM Business

A lire aussi