Marchés français ouverture 8 h 43 min
  • Dow Jones

    31 490,07
    -1 164,52 (-3,57 %)
     
  • Nasdaq

    11 418,15
    -566,37 (-4,73 %)
     
  • Nikkei 225

    26 911,20
    +251,45 (+0,94 %)
     
  • EUR/USD

    1,0473
    -0,0082 (-0,78 %)
     
  • HANG SENG

    20 644,28
    +41,76 (+0,20 %)
     
  • BTC-EUR

    27 857,36
    -1 460,23 (-4,98 %)
     
  • CMC Crypto 200

    650,57
    -20,11 (-3,00 %)
     
  • S&P 500

    3 923,68
    -165,17 (-4,04 %)
     

Lula se lance dans la bataille présidentielle au Brésil

Le vieux lion Lula se lance samedi dans la bataille présidentielle au Brésil, prêt à en découdre, à 76 ans, avec le président d'extrême droite Jair Bolsonaro, dans un duel qui s'annonce féroce et dont il est pour l'instant le favori.

Le vieux lion se lance ce samedi 7 avril dans la bataille présidentielle au Brésil, prêt à en découdre, à 76 ans, avec le , dans un duel qui s'annonce féroce et dont il est pour l'instant le favori.

Douze ans après avoir quitté le pouvoir avec un taux d'approbation stratosphérique (87%), , icône de la gauche brésilienne toujours sans successeur,

Il doit annoncer sa candidature devant 4.000 sympathisants réunis dans un centre de conventions de Sao Paulo, levant ainsi ce qui était un secret de polichinelle.

Il s'agit de la sixième candidature à l'élection présidentielle du chef du Parti des travailleurs (PT), figure aussi résiliente qu'incontournable du paysage politique du Brésil, qu'il a dirigé lors de deux mandats (2003-2010).

Faute de candidat qui rendrait viable une troisième voie, Lula est le seul à pouvoir battre dans les urnes un Jair Bolsonaro (67 ans) qu'il distance dans tous les sondages, mais qui semble prêt à tout pour conserver le pouvoir.

"Je ne pensais plus être candidat de nouveau"

"Le combat promet donc d'être âpre entre deux hommes que tout oppose, et qui se détestent.

La présidentielle des 2 et 30 octobre témoignera de l'extrême polarisation de l'immense pays émergent de 213 millions d'habitants.

"Quand j'ai quitté la présidence, je ne pensais plus être candidat de nouveau", a confié cette semaine Lula au magazine américain Time.

Mais l'ancien syndicaliste estime que son héritage --réduction des inégalités, politiques sociales, promotion de l'éducation-- a été "détruit, démantelé".

"Je crois être capable de faire plus et de faire mieux que ce que j'ai déjà fait", a-t-il dit à Time.

Mais le contexte était alors tout autre. La croissance, avec l'envolée des cours des matières premières avait permis à Lula d'extraire 30 millions de Brésiliens de la pauvret[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles