La bourse est fermée
  • Dow Jones

    33 721,50
    +123,58 (+0,37 %)
     
  • Nasdaq

    11 049,93
    +91,38 (+0,83 %)
     
  • Nikkei 225

    27 574,43
    -111,97 (-0,40 %)
     
  • EUR/USD

    1,0546
    +0,0032 (+0,31 %)
     
  • HANG SENG

    19 450,23
    +635,41 (+3,38 %)
     
  • BTC-EUR

    16 069,18
    +8,09 (+0,05 %)
     
  • CMC Crypto 200

    398,53
    +3,85 (+0,97 %)
     
  • S&P 500

    3 954,21
    +20,29 (+0,52 %)
     

Lula ou Bolsonaro? Fin de campagne au Brésil, où 156 millions d'électeurs sont appelés aux urnes

MAURO PIMENTEL / AFP

Fin de campagne au Brésil. Après un dernier débat télévisé à couteaux tirés entre Lula et Bolsonaro, les Brésiliens trancheront ce dimanche, lors du second tour de l'élection présidentielle. Si Lula est arrivé en tête au premier tour le 2 octobre, le score de l'extrême a été bien plus important que ce que prévoyaient les sondages, donnant un certain élan au président sortant.

Fin de campagne électrique au Brésil, après un ultime débat télévisé houleux entre le sortant d'extrême droite Jair Bolsonaro et son rival de gauche Luiz Inacio Lula, vendredi 28 octobre. Ce dimanche, 156 millions de Brésiliens sont appelés aux urnes pour les départager. Les bureaux fermeront à 17h (20h00 GMT) et le résultat de l'élection présidentielle la plus polarisée de l'Histoire moderne de l'immense pays latino-américain devrait être connu deux ou trois heures plus tard.

"Roi des mensonges", "bandit, "déséquilibré"... Lors de ce débat de plus de plus de deux heures vendredi sur TV Globo, la chaîne la plus regardée du pays, les deux candidats se sont accusés sans arrêt de mentir, au détriment des expositions de projets concrets pour les quatre années de mandat en jeu au scrutin de ce dimanche.

Le débat de vendredi a eu lieu lors de la dernière ligne droite d'une campagne souvent ordurière, pleine de coups bas et de désinformation massive sur les réseaux sociaux.

Lula a légèrement augmenté (de quatre à six points) son avance dans le dernier sondage de l'institut de référence Datafolha, publié jeudi, avec 53% des intentions de vote exprimées, contre 47% pour le président d'extrême droite.

Lire aussiBrésil : Face à Bolsonaro, Lula joue la carte du réalisme économique

La condamnation de Lula sur la table

Lula a attaqué son adversaire sur sa politique internationale, un sujet qui n'avait pratiquement pas été abordé lors des débats télévisés précédents.

"Sous ton gouvernement, le Brésil est devenu un paria. Personne ne veut te recevoir et personne ne vient ici", a-t-il lancé. L'ancien chef de l'Etat (2003-2010) a rappelé qu'il avait été reçu avec tous les honneurs au palais de l'Elysée par le président français Emmanuel Macron en novembre 2021.

"Il se prend pour le petit père des pauvres", a ironisé pour sa part Jair Bolsonaro, avant de traiter de "bandit" son adversaire qui a été incarcéré 18 mois pour corruption en 2018 et 2019, avant de voir ses condamnations annu[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi