Marchés français ouverture 3 h 34 min
  • Dow Jones

    34 347,03
    +152,93 (+0,45 %)
     
  • Nasdaq

    11 226,36
    -58,94 (-0,52 %)
     
  • Nikkei 225

    28 152,50
    -130,53 (-0,46 %)
     
  • EUR/USD

    1,0361
    -0,0044 (-0,42 %)
     
  • HANG SENG

    17 225,41
    -348,17 (-1,98 %)
     
  • BTC-EUR

    15 632,10
    -443,48 (-2,76 %)
     
  • CMC Crypto 200

    379,76
    -2,90 (-0,76 %)
     
  • S&P 500

    4 026,12
    -1,14 (-0,03 %)
     

L'Ukraine va demander formellement son "adhésion accélérée à l'Otan"

POOL

Le président Volodymyr Zelensky a annoncé vendredi que l'Ukraine allait signer une demande d'adhésion accélérée à l'Otan, quelques minutes après que la Russie a formalisé l'annexion de quatre régions ukrainiennes.

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a martelé vendredi qu'il ne négociera pas avec la Russie tant que Vladimir Poutine est au pouvoir, peu après que le dirigeant russe a demandé à l'Ukraine de déposer les armes.

"L'Ukraine ne négociera pas avec la Russie tant que Poutine est le président de la Fédération de Russie. Nous négocierons avec le nouveau président", a-t-il dit, dans une vidéo en ligne.

"Nous adoptons une mesure décisive en signant la candidature de l'Ukraine en vue d'une adhésion accélérée à l'Otan", a-t-il aussi déclaré.

Un peu plus tôt lors d'une cérémonie au Kremlin, M. Poutine avait formalisé l'annexion de régions d'Ukraine que l'armée russe contrôle partiellement et alors qu'il est face à une contre-offensive ukrainienne.

"Nous appelons le régime de Kiev à cesser immédiatement les tirs, toutes les hostilités et à revenir à la table des négociations", a déclaré M. Poutine, qui a donné l'assaut contre l'Ukraine le 24 février dernier.

Pour justifier l'offensive, le président russe a affirmé à plusieurs reprises devoir sauver les populations russophones d'un prétendu "génocide", et empêcher l'Otan de faire de l'Ukraine une tête de pont pour s'en prendre ensuite à la Russie.

Confronté aux échecs de son armée début septembre, il a ordonné une mobilisation de centaines de milliers de réservistes civil

(Avec AFP)

Retrouvez cet article sur challenges.fr