La bourse est fermée
  • CAC 40

    5 762,34
    +85,47 (+1,51 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 318,20
    +39,16 (+1,19 %)
     
  • Dow Jones

    28 725,51
    -500,09 (-1,71 %)
     
  • EUR/USD

    0,9802
    -0,0017 (-0,18 %)
     
  • Gold future

    1 668,30
    -3,70 (-0,22 %)
     
  • BTC-EUR

    19 679,63
    -112,66 (-0,57 %)
     
  • CMC Crypto 200

    443,49
    +0,06 (+0,01 %)
     
  • Pétrole WTI

    79,74
    +0,25 (+0,31 %)
     
  • DAX

    12 114,36
    +138,86 (+1,16 %)
     
  • FTSE 100

    6 893,81
    +12,22 (+0,18 %)
     
  • Nasdaq

    10 575,62
    -161,88 (-1,51 %)
     
  • S&P 500

    3 585,62
    -54,85 (-1,51 %)
     
  • Nikkei 225

    25 937,21
    -484,89 (-1,84 %)
     
  • HANG SENG

    17 222,83
    +56,93 (+0,33 %)
     
  • GBP/USD

    1,1120
    -0,0003 (-0,03 %)
     

Lufthansa : l'Etat allemand quitte complètement le capital de la compagnie

Pixabay

L'Etat allemand a vendu toutes ses parts restantes dans le capital du premier groupe européen de transport aérien Lufthansa, où il était entré à hauteur de 20% en 2020 lors d'un plan de sauvetage massif face à la pandémie de Covid-19. Le fonds de stabilisation de l'économie, organe public qui détenait ces actions, "a vendu ses dernières participations à (...) des investisseurs internationaux", a-t-il indiqué mardi 13 septembre, dans la soirée.

Parmi eux se trouve le milliardaire allemand Klaus-Michael Kühne, dont la holding a ainsi pu "augmenter sa participation totale dans Lufthansa à environ 17,5%", contre 15% auparavant, selon un communiqué transmis à l'AFP. M. Kühne, propriétaire du géant de la logistique Kühne+Nagel, a pu ainsi consolider son rang de plus grand actionnaire de la compagnie aérienne. "Cela souligne la vision positive que Kühne Holding a de l'entreprise", ajoute le communiqué.

Kühne+Nagel est un des principaux clients de Lufthansa Cargo, la branche fret du groupe allemand. Le désengagement de l’État allemand dans le capital "apporte une conclusion réussie à la stabilisation de Lufthansa" qui se retrouve "à nouveau totalement entre des mains privées", s'est de son côté félicité le PDG du groupe, Carsten Spohr, dans un communiqué.

Lufthansa a été sauvé de la faillite par le gouvernement allemand en juin 2020, alors qu'il était frappé de plein fouet par la pandémie de coronavirus. Berlin a accordé au groupe un plan d'aide massif de 9 milliards d'euros, comportant (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Le pétrole est-il à la croisée des chemins ? Le conseil Bourse
FDJ : la somme impressionnante non réclamée en deux ans
Risque de récession en Europe, gare à un choc ! Le conseil Bourse
EDF : la baisse de production d'électricité cette année pèsera 5 milliards d'euros
La nouvelle stratégie de Carrefour pour approvisionner ses magasins