Marchés français ouverture 4 h 29 min
  • Dow Jones

    26 659,11
    +139,16 (+0,52 %)
     
  • Nasdaq

    11 185,59
    +180,72 (+1,64 %)
     
  • Nikkei 225

    23 146,37
    -185,57 (-0,80 %)
     
  • EUR/USD

    1,1696
    +0,0018 (+0,15 %)
     
  • HANG SENG

    24 553,40
    -33,20 (-0,14 %)
     
  • BTC-EUR

    11 523,78
    -25,40 (-0,22 %)
     
  • CMC Crypto 200

    264,20
    +21,52 (+8,87 %)
     
  • S&P 500

    3 310,11
    +39,08 (+1,19 %)
     

L'UFC-Que Choisir porte plainte contre Nintendo pour des manettes défectueuses

·1 min de lecture

Nouvel épisode dans le combat de l'UFC-Que Choisir contre Nintendo : près d'un an après avoir mis en demeure la firme japonaise de régler un problème de manettes défectueuses, l'association de défense des consommateurs a porté plainte contre elle mardi auprès du procureur de la République de Nanterre. Malgré la promesse faite par Nintendo en début d'année de régler ce dysfonctionnement, appelé "Joy-Con Drift", l'UFC estime, après de nouveaux tests en laboratoire, que "la société continue de vendre des manettes qui ont vocation à tomber en panne avant la fin de la première année d’utilisation, en connaissance de cause".

>> Retrouvez Europe Matin en replay et en podcast ici

Un défaut causé par un manque d'étanchéité

Le "Joy-Con Drift" est un bug relevé dès la sortie de la console en 2017 par des joueurs et relayé l'an dernier par l'UFC-Que Choisir. Concrètement, il s'agit d'un défaut présent sur de nombreuses manettes et créant des mouvements fantômes : sans bouger le joystick, celui-ci effectue des commandes, ce qui conduit par exemple un personnage à bouger tout seul ou un curseur à devenir incontrôlable dans les menus. C'est donc un problème qui peut empêcher purement et simplement de jouer. D'autant qu'il se double d'un autre problème : il n'est pas lié à l'ancienneté. 

Le laboratoire de l'UFC-Que Choisir a donc examiné les manettes de la Switch. Selon ses experts, le défaut a deux causes : "une usure prématurée des circuits imprimés" ou "un défaut d’étanchéité qui en...


Lire la suite sur Europe1