Marchés français ouverture 6 h 22 min

L'UFC-Que Choisir attaque Lastminute qui ruserait pour imposer une assurance à la réservation d'un vol

Pour illustrer son propos, l'association a publié une vidéo simulant une réservation d'un vol aller-retour Paris-New York à 372 euros sur Lastminute.com. Le consommateur choisit de ne souscrire à aucune des deux assurances annulation proposées par le site. Mais, après qu'il a enregistré ses informations bancaires, une pop up surgit, l'invitant à "accepter et continuer". Sauf que le texte de la fenêtre précise qu'en continuant, l'acheteur accepte de souscrire à la "protection totale" — autrement dit l'assurance la plus onéreuse proposée par le site, à 17,81 euros.

"Par ce procédé, LastMinute viole la législation de la vente sur internet qui avec le principe du 'double-clic' impose que l’internaute puisse vérifier une dernière fois sa commande et son prix avant de procéder à l’achat", dénonce l'association de défense des consommateurs. Cette dernière précise que cette pratique rapporterait "plusieurs millions d'euros par an à ce site".

Dans l'attente d'une éventuelle décision judiciaire, l'UFC-Que Choisir appelle les consommateurs "à la plus grande prudence s'ils devaient réserver un voyage sur ce site". Sollicité pour une réaction par l'AFP, Lastminute, détenu majoritairement par l'entreprise hollandaise Freesailors Coöperatief UA, n'a pas répondu dans l'immédiat.

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Carrefour, Leclerc, Cora... Les supermarchés s'engagent à dédier un rayon aux produits ayant une date dépassée
Pourquoi il ne faut pas se fier au jeu mobile Plague Inc. pour comprendre l'épidémie de coronavirus
'J'accuse' de Roman Polanski en tête des nominations aux César
Selon Tim Cook, la 5G n'en est qu'à ses débuts, même si Samsung ou Huawei vendent déjà des smartphones compatibles
Voici comment Uber Rewards fonctionne, vous avez peut-être déjà cumulé des avantages sans le savoir