La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 739,73
    -336,14 (-4,75 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 089,58
    -203,66 (-4,74 %)
     
  • Dow Jones

    34 899,34
    -905,04 (-2,53 %)
     
  • EUR/USD

    1,1322
    +0,0110 (+0,99 %)
     
  • Gold future

    1 788,10
    +1,20 (+0,07 %)
     
  • BTC-EUR

    47 951,33
    -902,75 (-1,85 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 365,60
    -89,82 (-6,17 %)
     
  • Pétrole WTI

    68,15
    -10,24 (-13,06 %)
     
  • DAX

    15 257,04
    -660,94 (-4,15 %)
     
  • FTSE 100

    7 044,03
    -266,34 (-3,64 %)
     
  • Nasdaq

    15 491,66
    -353,57 (-2,23 %)
     
  • S&P 500

    4 594,62
    -106,84 (-2,27 %)
     
  • Nikkei 225

    28 751,62
    -747,66 (-2,53 %)
     
  • HANG SENG

    24 080,52
    -659,64 (-2,67 %)
     
  • GBP/USD

    1,3342
    +0,0022 (+0,16 %)
     

L'UE va "durcir les sanctions" contre le Bélarus (Biélorussie) après la crise des migrants

·1 min de lecture

L'Union européenne s'est préparée lundi à durcir les sanctions contre le Bélarus en adaptant son arsenal juridique, pour cibler les personnes et organisations contribuant à l'afflux de milliers de migrants à la frontière polonaise. L'UE accuse Minsk d'avoir organisé ces mouvements migratoires pour se venger des sanctions occidentales imposées au régime d'Alexandre Loukachenko l'an dernier après la brutale répression d'opposants. Ce dernier nie les accusations.

L'UE a "modifié son régime de sanctions afin de pouvoir répondre à l'instrumentalisation des êtres humains à laquelle se livre le régime bélarusse", selon un communiqué publié lors d'une réunion des ministres des Affaires étrangères des Vingt-Sept à Bruxelles. "Nous allons encore durcir les sanctions", a indiqué le chef de la diplomatie allemande Heiko Maas. "Aujourd'hui nous allons approuver un nouveau paquet de sanctions contre les Bélarusses responsables de ce qui se passe".

Le chef de la diplomatie européenne Josep Borrell, qui s'est entretenu dimanche avec le ministre bélarusse des Affaires étrangères Vladimir Makei, a toutefois estimé que "les choses reviennent sous contrôle" concernant l'afflux de réfugiés. "J'ai dit au ministre bélarusse que la situation était totalement inacceptable, qu'une aide humanitaire devait être fournie et que nous devions réfléchir à la manière de résoudre le problème, en commençant par arrêter le flux (migratoire), arrêter les vols. C'est presque fait", a-t-il expliqué lundi.

Josep Borrell (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Coupures de téléphone, d'Internet... Le calvaire d'une famille depuis presque dix ans
Taïwan : tensions entre la Chine et les États-Unis, entretien entre Joe Biden et Xi Jinping
"Sur la moralisation de la vie politique, le bilan du quinquennat Macron est très décevant"
Nucléaire : Le Pen veut rouvrir Fessenheim, Rousseau et Jadot rêvent d’une France sans atome
Inscription sur les listes électorales : comment faire ?

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles