La bourse ferme dans 6 h 36 min
  • CAC 40

    6 250,06
    +15,92 (+0,26 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 004,46
    +11,03 (+0,28 %)
     
  • Dow Jones

    34 035,99
    +305,10 (+0,90 %)
     
  • EUR/USD

    1,1979
    +0,0003 (+0,02 %)
     
  • Gold future

    1 765,50
    -1,30 (-0,07 %)
     
  • BTC-EUR

    51 397,96
    -1 565,65 (-2,96 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 369,61
    -11,34 (-0,82 %)
     
  • Pétrole WTI

    63,60
    +0,14 (+0,22 %)
     
  • DAX

    15 351,90
    +96,57 (+0,63 %)
     
  • FTSE 100

    7 015,18
    +31,68 (+0,45 %)
     
  • Nasdaq

    14 038,76
    +180,92 (+1,31 %)
     
  • S&P 500

    4 170,42
    +45,76 (+1,11 %)
     
  • Nikkei 225

    29 683,37
    +40,68 (+0,14 %)
     
  • HANG SENG

    28 969,71
    +176,57 (+0,61 %)
     
  • GBP/USD

    1,3749
    -0,0035 (-0,25 %)
     

L'UE probablement souple sur les emprunts d'Etat en 2022

par Jan Strupczewski
·1 min de lecture
L'UE PROBABLEMENT SOUPLE SUR LES EMPRUNTS D'ETAT EN 2022

par Jan Strupczewski

BRUXELLES (Reuters) - L'Union européenne devrait faire preuve de souplesse et laisser en 2022 les Etats s'endetter au-delà des limites habituellement tolérées afin de ne pas freiner le redémarrage de l'économie, ont déclaré plusieurs responsables.

La Commission européenne doit se prononcer mercredi prochain sur les critères d'endettement et dire si elle rétablit dès l'année prochaine les règles qu'elle a longtemps fait appliquer en matière de déficits publics ou si elle prolonge leur suspension.

Si les deux options sont toujours sur la table, le commissaire européen à l'Economie Paolo Gentiloni a déclaré vendredi lors d'une conférence "qu'en faire trop peu serait pire qu'en faire trop".

Les règles de l'Union exigent des gouvernements européens qu'ils tendent vers l'équilibre et que l'endettement des Etats se réduise jusqu'à ne plus représenter que 60% de leur PIB.

La crise sanitaire liée à l'épidémie de coronavirus a toutefois conduit les Européens à mettre des milliers de milliards d'euros sur la table pour éviter à leurs économies de sombrer.

(Version française Federica Mileo, édité par Tangi Salaün)