La bourse est fermée
  • Dow Jones

    30 654,94
    -442,32 (-1,42 %)
     
  • Nasdaq

    11 186,28
    +58,44 (+0,53 %)
     
  • Nikkei 225

    26 423,47
    +269,66 (+1,03 %)
     
  • EUR/USD

    1,0257
    -0,0167 (-1,60 %)
     
  • HANG SENG

    21 853,07
    +22,72 (+0,10 %)
     
  • BTC-EUR

    19 213,43
    -308,64 (-1,58 %)
     
  • CMC Crypto 200

    426,07
    -13,96 (-3,17 %)
     
  • S&P 500

    3 790,82
    -34,51 (-0,90 %)
     

L'UE met en garde contre le spectre d'une famine mondiale à cause de la Russie

Le chef de la diplomatie européenne a dénoncé l'attitude de Vladimir Poutine qui "militarise les exportations de céréales et les utilise comme un outil de chantage" contre ceux qui dénoncent son intervention en Ukraine.

L'Union européenne en alerte. Selon le chef de la diplomatie, l'Espagnol Josep Borrell, la Russie met le monde en danger de famine avec le blocage des exportations de céréales de l'Ukraine et les restrictions sur ses propres exportations. Les menaces sur la sécurité alimentaire et la "bataille de récits" avec la Russie sur la réalité des sanctions infligées à Moscou seront au centre des discussions des ministres des Affaires étrangères de l'UE lundi 20 juin à Luxembourg.

"Nous sommes prêts à travailler avec l'ONU pour prévenir tout impact indésirable de nos sanctions sur la sécurité alimentaire mondiale", assure Josep Borrell dans un article publié sur son blog officiel. Le chef de la diplomatie européenne dénonce "le choix politique conscient de la Russie de 'militariser' les exportations de céréales et de les utiliser comme un outil de chantage contre quiconque s'oppose à son agression" en l'Ukraine. "La Russie a transformé la mer Noire en zone de guerre, bloquant les expéditions de céréales et d'engrais en provenance d'Ukraine (...) et applique également des quotas et des taxes sur ses propres exportations de céréales", souligne-t-il.

Les sanctions imposées par l'Union européenne "n'interdisent pas à la Russie d'exporter des produits agricoles et des semences, ni de les acheter, à condition que les personnes ou entités sanctionnées ne soient pas impliquées" dans ces opérations, précise le chef de la diplomatie européenne. "Nous sommes pleinement conscients qu'il y a une 'bataille (...)

Cliquez ici pour voir la suite

VIDÉO - Le risque de famine s'aggrave encore dans la Corne de l'Afrique (ONU)

Etats-Unis : pas de "récession inévitable", selon la secrétaire au Trésor
Elle doit payer une pension alimentaire à son agresseur à cause d'une "erreur" de la police
Hôpitaux : des cabines de télémédecine aux urgences cet été face au manque de personnel
Gaz russe : l'Allemagne se rabat "davantage" sur ses centrales à charbon pour son électricité
Une nouvelle forte hausse des taux en juillet soutenue par un gouverneur de la Fed

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles