La bourse ferme dans 8 min
  • CAC 40

    6 652,25
    -8,34 (-0,13 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 922,95
    +2,05 (+0,05 %)
     
  • Dow Jones

    33 762,53
    +164,61 (+0,49 %)
     
  • EUR/USD

    1,0545
    +0,0031 (+0,30 %)
     
  • Gold future

    1 799,60
    +1,60 (+0,09 %)
     
  • BTC-EUR

    16 056,95
    -21,73 (-0,14 %)
     
  • CMC Crypto 200

    398,46
    +3,77 (+0,95 %)
     
  • Pétrole WTI

    71,49
    -0,52 (-0,72 %)
     
  • DAX

    14 270,79
    +9,60 (+0,07 %)
     
  • FTSE 100

    7 475,06
    -14,13 (-0,19 %)
     
  • Nasdaq

    11 035,52
    +76,97 (+0,70 %)
     
  • S&P 500

    3 951,93
    +18,01 (+0,46 %)
     
  • Nikkei 225

    27 574,43
    -111,97 (-0,40 %)
     
  • HANG SENG

    19 450,23
    +635,41 (+3,38 %)
     
  • GBP/USD

    1,2213
    +0,0008 (+0,07 %)
     

L'UE condamne le lancement de nouveaux missiles nord-coréens

AFP - Jung Yeon-je

Face à de nouveaux tirs de missiles par la Corée du Nord, l'Union européenne a appelé à une "réponse résolue et unie" au niveau mondial, y compris l'application de toutes les sanctions de l'ONU.

L'Union européenne a condamné samedi 5 novembre l'augmentation significative des tirs "illégaux" de missiles opérés par la Corée du Nord, et appelé à une "réponse résolue et unie" au niveau mondial, y compris l'application de toutes les sanctions de l'ONU. L'UE considère le nombre "sans précédent" de missiles tirés, dont un missile balistique intercontinental et des missiles balistiques de courte portée, comme une "escalade dangereuse" de la part de Pyongyang, selon une déclaration de son chef de la diplomatie Josep Borrell.

"L'Union européenne appelle les Etats membres des Nations unies, en particulier les membres du Conseil de sécurité des Nations unies à s'assurer de la pleine application des sanctions pour empêcher la République populaire démocratique de Corée de se procurer du matériel, des connaissances et des financements soutenant ses programmes d'armement illégaux", a-t-il ajouté.

"Illustration alarmante des intentions" de la Corée du Nord

Selon le communiqué, "le nombre sans précédent de missiles balistiques lancés par la Corée du Nord en 2022 représente une illustration alarmante de ses intentions de continuer à mettre en danger le régime mondial de non-prolifération". "Ceci pose une grave menace pour toutes les nations et sape la paix et la sécurité régionales et internationales", ajoute le texte.

Lire aussiNucléaire : Le retour du péril nord-coréen inquiète les nations voisines

L'UE a souligné que les actions de la Corée du Nord "ne peuvent pas et ne lui conféreront jamais le statut d'État doté d'armes nucléaires" en vertu du traité de non-prolifération, "ou tout autre statut spécial à cet égard". Elle a de nouveau demandé à la Corée du Nord de "cesser ses actions agressives et déstabilisatrices, de respecter le droit international et de reprendre le dialogue avec toutes les parties concernées". L'UE a également souligné sa "pleine solidarité" avec le Japon et la Corée du Sud.

(Avec AFP)

Retrouvez cet article sur challenges.fr

A lire aussi