Publicité
La bourse ferme dans 7 min
  • CAC 40

    7 651,44
    -55,45 (-0,72 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 928,06
    -22,92 (-0,46 %)
     
  • Dow Jones

    39 136,98
    -274,23 (-0,70 %)
     
  • EUR/USD

    1,0708
    -0,0029 (-0,27 %)
     
  • Gold future

    2 338,10
    -6,30 (-0,27 %)
     
  • Bitcoin EUR

    57 701,94
    +462,91 (+0,81 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 278,63
    +29,50 (+2,36 %)
     
  • Pétrole WTI

    81,68
    +0,05 (+0,06 %)
     
  • DAX

    18 152,46
    -173,12 (-0,94 %)
     
  • FTSE 100

    8 246,85
    -34,70 (-0,42 %)
     
  • Nasdaq

    17 677,48
    +180,67 (+1,03 %)
     
  • S&P 500

    5 462,68
    +14,81 (+0,27 %)
     
  • Nikkei 225

    39 173,15
    +368,50 (+0,95 %)
     
  • HANG SENG

    18 072,90
    +45,19 (+0,25 %)
     
  • GBP/USD

    1,2673
    -0,0015 (-0,12 %)
     

Lucas Pouille fait son retour à Roland-Garros, avec émotion et courage

CHRISTOPHE SAIDI

Jeudi, le public du court 14 a retenu son souffle, vibrant au son des balles rebondissant sur la terre battue parisienne. Sur le terrain, deux joueurs s’affrontaient pour une place dans le tableau principal du tournoi de Roland-Garros. Face à l’Autrichien Rodionov, Lucas Pouille jouait là, l’un des matchs les plus importants de sa carrière. Non pas parce qu’un titre était à la clé, mais parce qu’il marquait le grand retour de celui qui fut, en 2017, l’un des héros de la Coupe Davis remportée par la France.

Un an plus tôt, lorsque nous l’avions rencontré, Lucas Pouille n’avait que 22 ans et des rêves plein la tête. Le natif de Grande-Synthe, dans le Nord, ne sait pas encore qu’il s'apprête à ouvrir l’une des plus belles pages du tennis tricolore. En plus de la Coupe Davis, le jeune homme s’offre plusieurs titres à l’ATP et une demi-finale à l’Open d’Australie en 2019. Les espoirs et les attentes sont énormes, autour du champion. Devenu superstar alors qu’il est à peine au début de sa vie d’adulte, il découvre l’argent, le luxe et l’attention médiatique. Deviendra-t-il le joueur dont la France rêve depuis Yannick Noah ? La pression mise sur lui est énorme, les attentes trop lourdes à porter. Alors qu’il grimpe au plus haut niveau, son corps le lâche, les blessures le freinent. Et sa tête, elle, finit par le paralyser.

Il se découvre « un côté sombre »

« Je suis toujours un battant, ça ne changera jamais », nous confiait-il en 2016. Mais parfois, remporter un combat prend...


Lire la suite sur ParisMatch