La bourse est fermée
  • Dow Jones

    33 919,84
    -50,63 (-0,15 %)
     
  • Nasdaq

    14 746,40
    +32,49 (+0,22 %)
     
  • Nikkei 225

    29 839,71
    -660,34 (-2,17 %)
     
  • EUR/USD

    1,1727
    0,0000 (-0,00 %)
     
  • HANG SENG

    24 221,54
    +122,40 (+0,51 %)
     
  • BTC-EUR

    35 649,73
    -1 935,13 (-5,15 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 036,83
    -27,02 (-2,54 %)
     
  • S&P 500

    4 354,19
    -3,54 (-0,08 %)
     

LR: Eric Ciotti se déclare candidat à la primaire de la droite

·2 min de lecture

Le député Les Républicains (LR) des Alpes-Maritimes s'est déclaré candidat à la primaire de la droite et du centre pour l'élection présidentielle de 2022, ce jeudi 26 août.

Le député Les Républicains (LR) des Alpes-Maritimes Eric Ciotti a annoncé jeudi sa candidature à la primaire de la droite et du centre pour l'élection présidentielle de 2022.

"Je serai candidat à la primaire de la droite pour désigner notre candidat (...) pour l'élection présidentielle, pour sortir notre pays de la pente du déclin, pour redonner un espoir à cette France qui décline", a-t-il déclaré sur BFMTV et RMC. "Mon cap est à droite et mon objectif est simple, que la France reste la France", a ajouté le président de la fédération LR des Alpes-Maritimes.

M. Ciotti a égrainé quelques propositions, notamment sur l'immigration qui est un de ses sujets fétiches, en plaidant pour "qu'on revienne sur le droit du sol au profit du droit du sang, car l'âme française se délite" face à la "la submersion migratoire".

"Je proposerai l'inscription dans la Constitution de nos origines chrétiennes", a-t-il ajouté, en répondant à une question que "oui, nous vivons une forme" de grand remplacement. Il a aussi plaidé pour un changement de méthode de gouvernement afin de "réhabiliter le référendum".

Une primaire indécise

A l'heure actuelle, les candidats à cette future primaire dont les contours restent à définir sont et .

Déjà candidat à la présidentielle, le président (ex-LR) de la région Hauts-de-France, Xavier Bertrand, refuse de son côté de se soumettre à une éventuelle primaire ouverte.

Alors que Michel Barnier, ex-négociateur en chef de l'Union européenne pour le Brexit, Bruno Retailleau, président du groupe LR au Sénat et Laurent Wauquiez, président LR de la région Auvergne-Rhône Alpes, pourraient eux aussi se lancer dans la primaire, M. Ciotti s'est dit confiant qu'"à la fin il y aura un seul candidat".

(avec AFP et Reuters)

Lire aussi

Retrouvez cet article sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles