La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 287,07
    +52,93 (+0,85 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 032,99
    +39,56 (+0,99 %)
     
  • Dow Jones

    34 200,67
    +164,67 (+0,48 %)
     
  • EUR/USD

    1,1980
    +0,0004 (+0,04 %)
     
  • Gold future

    1 777,30
    -2,90 (-0,16 %)
     
  • BTC-EUR

    46 909,36
    -4 686,66 (-9,08 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 398,97
    +7,26 (+0,52 %)
     
  • Pétrole WTI

    63,07
    -0,06 (-0,10 %)
     
  • DAX

    15 459,75
    +204,45 (+1,34 %)
     
  • FTSE 100

    7 019,53
    +36,03 (+0,52 %)
     
  • Nasdaq

    14 052,34
    +13,54 (+0,10 %)
     
  • S&P 500

    4 185,47
    +15,05 (+0,36 %)
     
  • Nikkei 225

    29 683,37
    +40,67 (+0,14 %)
     
  • HANG SENG

    28 969,71
    +176,61 (+0,61 %)
     
  • GBP/USD

    1,3838
    +0,0054 (+0,39 %)
     

Les loyers des entreprises fermées nouvellement reprises vont être pris en charge

·1 min de lecture

Les repreneurs d’entreprises fermées administrativement qui comptaient sur un assouplissement des restrictions sanitaires pour enfin ouvrir leurs portes vont pouvoir, un peu, respirer. Bercy a en effet prévu d’indemniser les coûts fixes de ces structures acquises aux mois de septembre et octobre 2020, notamment pour les restaurateurs qui n’ont toujours pas pu dégager de chiffre d’affaires. Ces derniers, par conséquent, ne peuvent pas avoir accès au fonds de solidarité, cette aide étant calculée par rapport à la perte d’activité subie au même mois de 2019 ou sur la moyenne de chiffre d’affaires mensuelle de cette même année. “Pour ces restaurateurs qui ont repris un restaurant au mois de septembre ou au mois d'octobre, qui ont fait des investissements, qui l’ont rénové et qui se sont dit : ‘on va ouvrir en novembre, au plus tard en décembre, au pire on va rouvrir en janvier 2021’, ils n’ont toujours pas rouvert mais ils ont des charges fixes, a constaté, samedi 20 mars, le ministre de l’Economie Bruno Le Maire au micro de France Inter. Jusqu'à présent, il n'y avait pas de dispositif pour ces reprises d'activité. Désormais nous traiterons la reprise d'activité et nous couvrirons l'intégralité des charges fixes”, a-t-il assuré.

>> A lire - Reconfinement : de nouvelles mesures pour aider les entreprises

Cette indemnisation des charges fixes vient d’être confirmée par Bercy à Capital. En détail, elle concernera “les entreprises reprises jusqu’au 31 octobre 2020 mais qui n’ont jamais (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Budget des ménages : pourquoi les cas de surendettement chutent
Gare à "l’arnaque irlandaise" sur les aires de repos
Taxe foncière : déjà une bonne nouvelle pour les propriétaires cette année
Vers une fiscalité allégée pour les petites donations ?
Santé : vers des consultations de psychologues remboursées à 100% par les complémentaires