La bourse ferme dans 1 h 44 min
  • CAC 40

    6 252,36
    +41,81 (+0,67 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 006,27
    +29,86 (+0,75 %)
     
  • Dow Jones

    34 000,97
    -136,34 (-0,40 %)
     
  • EUR/USD

    1,2035
    -0,0004 (-0,04 %)
     
  • Gold future

    1 784,60
    -8,50 (-0,47 %)
     
  • BTC-EUR

    45 476,46
    -920,77 (-1,98 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 273,74
    +30,69 (+2,47 %)
     
  • Pétrole WTI

    61,53
    +0,18 (+0,29 %)
     
  • DAX

    15 267,28
    +71,31 (+0,47 %)
     
  • FTSE 100

    6 915,57
    +20,28 (+0,29 %)
     
  • Nasdaq

    13 924,53
    -25,69 (-0,18 %)
     
  • S&P 500

    4 162,54
    -10,88 (-0,26 %)
     
  • Nikkei 225

    29 188,17
    +679,62 (+2,38 %)
     
  • HANG SENG

    28 755,34
    +133,42 (+0,47 %)
     
  • GBP/USD

    1,3857
    -0,0075 (-0,54 %)
     

Lourde amende pour Uber qui a discriminé une passagère non-voyante

·1 min de lecture

Uber a été condamné, jeudi 1er avril, à verser 1,1 million de dollars, soit 935 000 euros, à une femme non-voyante. La plaignante, Lisa Irving, qui réside en Californie à San Francisco, a déclaré avoir subi des discriminations en raison de son handicap à de multiples reprises, rapporte le San Francisco Chronicle.

Il y a tout d’abord ces fois où le transport lui a tout bonnement été refusé, en raison de la présence de Bernie, son chien-guide, dans la voiture. Selon Lisa Irving, cela sera arrivé pas moins de 14 fois. Aux États-Unis, la loi fédérale autorise pourtant la présence de ces animaux dans tous les lieux ouverts au public, contrairement aux chiens de compagnie.

Sans possibilité de trouver un chauffeur, elle a déclaré s’être ainsi retrouvée seule et tard le soir, sans possibilité de rentrer chez elle en toute simplicité comme elle en aurait eu le droit. Elle précise avoir rencontré de nombreux problèmes au quotidien en raison de courses annulées, notamment des retards professionnels qui ont mené à son licenciement.

Lisa Irving a également accusé un chauffeur d’avoir écourté son trajet : en profitant de son handicap, il lui aurait menti en assurant être arrivé à destination, ce qui n’était pas le cas.

Un arbitre indépendant, qui a enquêté sur ces accusations, a statué que les chauffeurs mis en cause avaient effectivement discriminé illégalement leur passagère en raison de son handicap. Uber a tenté de nier toute responsabilité, car ses conducteurs ont le statut de sous-traitants (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

La Casa De Papel : on a surpris le tournage de la saison 5
Vaccin AstraZeneca : la famille d'une femme morte d'une thrombose porte plainte
Rolls Royce et Tecnam : vers un avion électrique de 9 places pour 2026
La Russie inflige des amendes à Twitter pour ne pas avoir supprimé des appels à des manifestations
Booking écope d’une lourde amende pour une fuite de données