Marchés français ouverture 5 h 4 min

Lourd redressement fiscal pour le patron des casinos Partouche

·1 min de lecture

Le groupe Partouche, n°2 français des casinos, détient 42 casinos, essentiellement en France, mais aussi deux en Suisse : l’un près de l’aéroport de Genève, et l’autre dans la charmante station de ski de Crans-Montana. Ces deux casinos sont détenus conjointement par le groupe Partouche et Ispar Holding, une société suisse qui détient en parallèle 4% du groupe Partouche.

Basée à Fribourg, Ispar Holding est détenu par la famille Partouche (dont la fortune est estimée à 132 millions d’euros), essentiellement par le fondateur du groupe Isidore et son fils Patrick. En 2010, Patrick est monté de 10% à 20% du capital de Ispar Holding, en rachetant pour 500.000 euros la participation détenue par Yassine Ben Abdessalem, un cadre du groupe Partouche d’origine tunisienne qui dirigeait les deux casinos suisses.

L’année suivante, le fisc, à l’occasion d’un contrôle, s’est penché sur cette cession, qui lui est vite apparue suspecte à plus d’un titre. D’abord, aucune trace du paiement des 500.000 euros n’a été retrouvée dans les comptes bancaires de Patrick Partouche. Surtout, la somme de 500.000 euros sous-estimait visiblement la valeur de Ispar Holding.

Patrick Partouche a alors avancé auprès du fisc diverses explications. D’abord, le paiement a été retardé car il avait des “difficultés” à réunir les 500.000 euros. Ensuite, le vendeur, Yassine Ben Abdessalem, pour régler la somme, lui avait accordé une convention de portage, et un crédit sans intérêt.

Mais ces explications ne convainquent (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Somfy, Philips, Samsung... les meilleures marques pour le salon
ITA (ex-Alitalia) a trouvé un accord avec Airbus pour sa flotte
Lidl : le programme de fidélité Lidl Plus est désormais disponible en France
Les bénéfices XXL que va empocher EDF grâce à la hausse des prix de l’électricité
Investissement : Misez sur des boxes !

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles