La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 570,19
    -52,40 (-0,79 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 130,84
    -39,03 (-0,94 %)
     
  • Dow Jones

    34 584,88
    -166,44 (-0,48 %)
     
  • EUR/USD

    1,1732
    -0,0040 (-0,34 %)
     
  • Gold future

    1 753,90
    -2,80 (-0,16 %)
     
  • BTC-EUR

    40 363,85
    -1 247,54 (-3,00 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 193,48
    -32,05 (-2,62 %)
     
  • Pétrole WTI

    71,96
    -0,65 (-0,90 %)
     
  • DAX

    15 490,17
    -161,58 (-1,03 %)
     
  • FTSE 100

    6 963,64
    -63,84 (-0,91 %)
     
  • Nasdaq

    15 043,97
    -137,96 (-0,91 %)
     
  • S&P 500

    4 432,99
    -40,76 (-0,91 %)
     
  • Nikkei 225

    30 500,05
    +176,71 (+0,58 %)
     
  • HANG SENG

    24 920,76
    +252,91 (+1,03 %)
     
  • GBP/USD

    1,3737
    -0,0059 (-0,43 %)
     

"Il a loupé sa mort" : Elle invente la maladie incurable de son fils et se rend à la police

·2 min de lecture

Une mère s’est rendue à la police mardi aux Etats-Unis. Elle est soupçonnée de lui avoir fait endurer des années de procédures médicales pour une maladie qu’il n’avait pas.

Kristy Schneider s’est rendue à la police mardi dans l’Arkansas. Cette mère de famille est soupçonnée d’avoir fait endurer des années de souffrances médicales à son fils adoptif alors que celui-ci n’était en réalité pas malade. D’après ABC7, Kristy Schneider aurait, entre 2017 et 2019, donné de fausses informations à des médecins et experts médicaux afin que son enfant reçoive des soins. Le petit garçon, adopté par cette femme et son époux en 2014, était d’après elle atteint d’une maladie incurable due à une anormalité de ses chromosomes, provoquant un retard du développement, des attaques cérébrales et des problèmes cardiaques.

La mère, sur Internet, racontait le quotidien de son garçon, relatant ses terribles souffrances poussant les médecins à lui prescrire de puissants narcotiques dont de la morphine. Les médias avaient commencé à parler de cette famille en 2019, lorsque des centaines de membres des forces de l’ordre avaient participé à un rassemblement pour accueillir l’enfant de 9 ans à l’hôpital, où il était supposé suivre un traitement pour l’accompagner dans sa fin de vie. Mais une fois à l’hôpital, les médecins ont constaté que son état s’améliorait en réalité peu à peu avec le temps. Il avait alors été transféré dans une clinique dans le Minnesota, où les docteurs ont demandé à la mère d’arrêter de lui donner des narcotiques, ce qu’elle n’a pas fait. Elle n’a pas non plus prévenu les médecins à son retour dans l’Arkansas, demandant même, au nom de la clinique du Minnesota, de lui placer un cathéter dans la poitrine.

32 000 dollars de fraude

L’histoire a pris un tournant lorsque des médecins envoyés à domicile pour soigner l’enfant ont commencé à s’inquiéter face aux propos de la mère qui ne correspondaient(...)


Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles