La bourse ferme dans 30 min
  • CAC 40

    6 517,08
    -40,32 (-0,61 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 739,05
    -38,33 (-1,01 %)
     
  • Dow Jones

    33 753,31
    -245,73 (-0,72 %)
     
  • EUR/USD

    1,0045
    -0,0047 (-0,46 %)
     
  • Gold future

    1 762,00
    -9,20 (-0,52 %)
     
  • BTC-EUR

    21 288,76
    -2 230,47 (-9,48 %)
     
  • CMC Crypto 200

    507,67
    -33,94 (-6,27 %)
     
  • Pétrole WTI

    91,05
    +0,55 (+0,61 %)
     
  • DAX

    13 583,22
    -114,19 (-0,83 %)
     
  • FTSE 100

    7 560,54
    +18,69 (+0,25 %)
     
  • Nasdaq

    12 714,00
    -251,34 (-1,94 %)
     
  • S&P 500

    4 232,80
    -50,94 (-1,19 %)
     
  • Nikkei 225

    28 930,33
    -11,81 (-0,04 %)
     
  • HANG SENG

    19 773,03
    +9,12 (+0,05 %)
     
  • GBP/USD

    1,1804
    -0,0128 (-1,08 %)
     

L'Otan intègre la Suède et la Finlande dans sa ligne de défense face à la Russie

YVES HERMAN

La Suède et la Finlande entament leur processus d'intégration à l'Otan. Cela devrait permettre à l'Alliance d'organiser une ligne de défense, unie du nord au sud, face à la Russie.

L'Otan a lancé mardi le processus d'intégration de la Suède et de la Finlande, qui permettra à l'Alliance d'organiser une ligne de défense unie de l'Arctique à la Méditerranée face aux menées de la Russie mais dépendra du bon vouloir d'Ankara.

La signature des protocoles d'adhésion par les ambassadeurs des trente pays membres a ouvert mardi au siège de l'Otan le processus de ratification. "Je compte sur les alliés pour une ratification rapide", a lancé Jans Stoltenberg, secrétaire général de l'Alliance, optant néanmoins pour la prudence.

"Ratification la plus rapide possible"

"La dernière fois (pour la Macédoine du Nord), cela a pris douze mois", a-t-il rappelé au cours d'une conférence de presse avec les ministres des Affaires étrangères de Suède et de Finlande, Ann Linde et Pekka Haavisto.

"Beaucoup d'alliés se sont préparés pour que la ratification soit la plus rapide possible, mais cela va prendre plusieurs mois", a-t-il averti. L'Estonie va engager la ratification mercredi, a annoncé la Première ministre Kaja Kallas.

Tout va dépendre de la Turquie. Le président Recep Tayyip Erdogan a donné son accord au lancement de la procédure lors du sommet de Madrid mais rappelé aux deux candidats les engagements pris.

"S'ils remplissent leur devoir, nous soumettrons (le protocole d'adhésion) au Parlement" turc en vue de son adoption, mais "s'ils ne le font pas, il est hors de question pour nous de l'envoyer au Parlement...", a-t-il prévenu.

Promesse entre Turquie et Suède

M. Erdogan a évoqué une "promesse faite par la Suède" concernant l'extradition de "73 terroristes". Ankara réclame depuis plusieurs années à Stockholm l'extradition de militants kurdes et de personnes proches du mouvement fondé par le prédicateur Fethullah Gülen, accusé par les autorités turques d'avoir fomenté la tentative de coup d’État de juillet 2016.

La ministre suédoise Ann Linde a démenti mardi toute promesse faite à la Turquie. "A Madrid, nous n'avons pas parlé de chiffres ni de liste de demandes[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles