La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 739,73
    -336,14 (-4,75 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 089,58
    -203,66 (-4,74 %)
     
  • Dow Jones

    34 899,34
    -905,04 (-2,53 %)
     
  • EUR/USD

    1,1322
    +0,0110 (+0,99 %)
     
  • Gold future

    1 788,10
    +1,20 (+0,07 %)
     
  • BTC-EUR

    47 829,79
    -741,91 (-1,53 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 365,60
    -89,82 (-6,17 %)
     
  • Pétrole WTI

    68,15
    -10,24 (-13,06 %)
     
  • DAX

    15 257,04
    -660,94 (-4,15 %)
     
  • FTSE 100

    7 044,03
    -266,34 (-3,64 %)
     
  • Nasdaq

    15 491,66
    -353,57 (-2,23 %)
     
  • S&P 500

    4 594,62
    -106,84 (-2,27 %)
     
  • Nikkei 225

    28 751,62
    -747,66 (-2,53 %)
     
  • HANG SENG

    24 080,52
    -659,64 (-2,67 %)
     
  • GBP/USD

    1,3342
    +0,0022 (+0,16 %)
     

Lot: la mouvance complotiste One Nation renonce à s'installer dans le village de Sénaillac-Lauzès

·2 min de lecture
L'entrée boisée du grand domaine de Domenac, qui croise la départementale D42 à Sénaillac-Lauzès. - Google Street View
L'entrée boisée du grand domaine de Domenac, qui croise la départementale D42 à Sénaillac-Lauzès. - Google Street View

One Nation ne s'installera finalement pas dans le Lot. Alors que cette mouvance complotiste cherchait un endroit pour établir son "oasis" et "laboratoire du Nouveau Monde", son dévolu s'était jeté il y a deux mois sur le domaine de Domenac, un terrain situé sur le territoire du petit village de Sénaillac-Lauzès.

Ce dimanche, après une série de pétitions et de contestations des habitants de la commune, Alice Pazalmar, fondatrice du site, a confirmé sur sa plateforme que l'implantation lotoise ne se fera pas en raison d'un "climat d'hostilité préfabriqué", en particulier par les médias qui selon elle ont "effrayé les âmes tranquilles du village" de 130 âmes, rapporte Le Monde.

En réalité, après la suspension d'une cagnotte en ligne destinée à recueillir les 750.500 euros pour l'achat de ce domaine de plus de 200 hectares, c'est la Safer, Société d’aménagement foncier et d’établissement rural, qui a mis fin aux velléités d'implantation en faisant valoir son droit de préemption sur la partie agricole du domaine le 19 octobre passé.

"C'est fini pour nous, mais pas pour eux"

Une satisfaction pour le maire du village Christophe Bénac, interrogé dans les colonnes du Monde, qui met toutefois en garde.

"C’est fini pour nous, mais pas pour eux. Ils sont capables de se restructurer et d’acheter ailleurs. Il faut que chaque maire de chaque commune s’interroge lorsqu’un domaine est à vendre, parce qu’on peut les avoir chez soi sans s’en rendre compte du jour au lendemain", insiste-t-il.

D'autant que cet échec ne semble pas avoir tari la volonté de One Nation de fonder son "oasis." Si les têtes pensantes du mouvement assurent que leurs donateurs seront intégralement remboursés, les recherches se poursuivent. "Sa non-réalisation va donner naissance à une multitude de vrais projets libérés de faux obstacles que l’on se créés nous-mêmes", peut-on lire sur leur site.

Dès l'annonce de l'achat du domaine de Domenac, une mobilisation avait eu lieu localement afin d'empêcher cette acquisition.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles