Publicité
La bourse ferme dans 5 h 48 min
  • CAC 40

    7 517,80
    +14,53 (+0,19 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 860,60
    +21,46 (+0,44 %)
     
  • Dow Jones

    38 589,16
    -57,94 (-0,15 %)
     
  • EUR/USD

    1,0715
    +0,0006 (+0,05 %)
     
  • Gold future

    2 335,60
    -13,50 (-0,57 %)
     
  • Bitcoin EUR

    61 692,36
    -211,84 (-0,34 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 374,38
    -13,78 (-0,99 %)
     
  • Pétrole WTI

    78,41
    -0,04 (-0,05 %)
     
  • DAX

    18 043,07
    +41,05 (+0,23 %)
     
  • FTSE 100

    8 146,65
    -0,21 (-0,00 %)
     
  • Nasdaq

    17 688,88
    +21,28 (+0,12 %)
     
  • S&P 500

    5 431,60
    -2,14 (-0,04 %)
     
  • Nikkei 225

    38 102,44
    -712,12 (-1,83 %)
     
  • HANG SENG

    17 936,12
    -5,66 (-0,03 %)
     
  • GBP/USD

    1,2669
    -0,0016 (-0,13 %)
     

Lors des cinq prochaines années, la planète fera face à des chaleurs record

PHOTO FREDERIC SCHEIBER/Hans Lucas/AFP

Les résultats inquiétants de cette étude ont été publiés mercredi 17 mai, et ils ont rapidement été relayés par de nombreux médias à travers le monde, parmi lesquels El País. “Les chances que le record de température établi en 2016, année marquée par un phénomène El Niño exceptionnellement fort, soit dépassé au cours d’au moins une des cinq prochaines années sont de 98 % ”, écrit le journal espagnol, qui rapporte ainsi le principal résultat du rapport de l’Organisation météorologique mondiale des Nations unies (OMM).

El Niño est un phénomène de réchauffement des eaux du Pacifique qui a pour conséquence d’élever les températures moyennes de la planète, et, comme l’explique le quotidien madrilène, en 2016, celui-ci était à son apogée, ce qui a contribué à faire de cette année-là la plus chaude jamais enregistrée depuis la fin du XIXe siècle (période à laquelle on enregistre les premières mesures fiables).

“Des températures à des niveaux sans précédent”

Un record qui devrait donc être battu, a prédit Petteri Taalas, secrétaire général de l’OMM, dans un communiqué dont El País relaie cet extrait : “Un épisode El Niño, qui a un effet réchauffant, devrait se développer dans les mois à venir. Couplé au changement climatique causé par les activités humaines, il portera les températures mondiales à des niveaux sans précédent… Cela aura des répercussions considérables sur la santé, la sécurité alimentaire, la gestion de l’eau et l’environnement. Nous devons nous y préparer.”

PUBLICITÉ

À cette sonnette d’alarme s’en ajoute une autre, note de son côté la BBC, puisque la recherche en question a également révélé que “la probabilité que nous dépassions le seuil de 1,5 °C de réchauffement [par rapport à l’ère préindustrielle] d’ici à 2027 est désormais estimée à 66 %”.

Il s’agit d’un seuil qui “est devenu un symbole des négociations internationales sur le réchauffement climatique, précise le média britannique, puisque, dans le cadre de l’accord de Paris signé en 2015, les pays participants ont accepté de ‘poursuivre leurs efforts’ afin de limiter le réchauffement mondial à 1,5 °C”.

[...] Lire la suite sur Courrier international

Sur le même sujet :