La bourse ferme dans 47 min
  • CAC 40

    6 518,90
    -38,50 (-0,59 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 739,50
    -37,88 (-1,00 %)
     
  • Dow Jones

    33 769,77
    -229,27 (-0,67 %)
     
  • EUR/USD

    1,0047
    -0,0045 (-0,44 %)
     
  • Gold future

    1 762,10
    -9,10 (-0,51 %)
     
  • BTC-EUR

    21 341,94
    -2 165,90 (-9,21 %)
     
  • CMC Crypto 200

    509,07
    -32,54 (-6,01 %)
     
  • Pétrole WTI

    91,04
    +0,54 (+0,60 %)
     
  • DAX

    13 581,32
    -116,09 (-0,85 %)
     
  • FTSE 100

    7 560,14
    +18,29 (+0,24 %)
     
  • Nasdaq

    12 744,69
    -220,66 (-1,70 %)
     
  • S&P 500

    4 238,83
    -44,91 (-1,05 %)
     
  • Nikkei 225

    28 930,33
    -11,81 (-0,04 %)
     
  • HANG SENG

    19 773,03
    +9,12 (+0,05 %)
     
  • GBP/USD

    1,1810
    -0,0123 (-1,03 %)
     

L'Orient-Express, un train légendaire désormais partagé entre Accor et LVMH

Orient-Express

Le groupe hôtelier Accor va ressusciter le mythique Orient-Express en 2024 et faire face à l'autre train légendaire: le Venice-Simplon-Orient-Express, du groupe Belmond, propriété de LVMH.

Pas d’histoire de crime cette fois, mais une sérieuse bataille en vue: alors que 2023 marquera les 140 ans du lancement du train mythique popularisé par Agatha Christie, Accor annonce la remise sur les rails de l’Orient-Express, à l’occasion des . En voulant redonner du lustre le groupe hôtelier défie le géant du luxe LVMH (actionnaire de Challenges) qui exploite le Venice-Simplon-Orient-Express, entre Paris et Venise.

"Le projet est de faire revivre l’Orient-Express de 1883 et l’esprit du train-croisière que l’on prend pour le plaisir du voyage avant celui de la destination", explique Guillaume de Saint Lager, vice-président de la société Orient Express, la filiale dédiée au développement de la marque, désormais à 100% dans le giron d’Accor. Selon nos informations, la SNCF a cédé il y a quelques semaines les 50% qu’elle détenait dans

Fin de la coentreprise avec la SNCF

A l'époque, , PDG de la SNCF, et , chez Accor, avaient pour idée de relancer la marque également dans l’hôtellerie de luxe à l’échelle internationale. "La SNCF détient toujours les droits sur la marque qu’elle a déposée en 1977, précise un proche du dossier. Mais cet investissement n’était plus très cohérent pour la compagnie ferroviaire dans le contexte actuel de recentrage sur les trains du quotidien et chacun a donc repris sa liberté".

Le groupe hôtelier, a confié à l'architecte Maxime d'Angeac la mission de redécorer les 17 voitures datant des années 1920-1930, tombées dans l’oubli à la fin des année 1990. Leur design, qui sera révélé à l’automne 2022, apportera des touches contemporaines au style Art Déco originel, dont les précieuses marqueteries Morrison et Nelson et les emblématiques panneaux de verre Lalique, miraculeusement conservées.

Un roman à suspense

Accor, LVMH, SNCF... La relance de ce train est digne d’un roman à suspense. Après l’arrêt, faute de passagers, de l’Orient-Express historique (Paris-Istanbul) en 1977, deux entrepreneurs fous de trains rachètent une partie des voitur[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles