La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 712,48
    +5,16 (+0,08 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 962,41
    +0,42 (+0,01 %)
     
  • Dow Jones

    34 347,03
    +152,97 (+0,45 %)
     
  • EUR/USD

    1,0405
    -0,0008 (-0,07 %)
     
  • Gold future

    1 754,00
    +8,40 (+0,48 %)
     
  • BTC-EUR

    15 862,53
    -57,73 (-0,36 %)
     
  • CMC Crypto 200

    386,97
    +4,32 (+1,13 %)
     
  • Pétrole WTI

    76,28
    -1,66 (-2,13 %)
     
  • DAX

    14 541,38
    +1,82 (+0,01 %)
     
  • FTSE 100

    7 486,67
    +20,07 (+0,27 %)
     
  • Nasdaq

    11 226,36
    -58,96 (-0,52 %)
     
  • S&P 500

    4 026,12
    -1,14 (-0,03 %)
     
  • Nikkei 225

    28 283,03
    -100,06 (-0,35 %)
     
  • HANG SENG

    17 573,58
    -87,32 (-0,49 %)
     
  • GBP/USD

    1,2091
    -0,0023 (-0,19 %)
     

Lorient : Deux dirigeants condamnés après la mort d’un jardinier

L. Venance / AFP

Accident - Yoann Essirard, un jardinier de 36 ans, a été tué par la chute accidentelle d’une rampe de chauffage sur la pelouse du Moustoir

Il était âgé de 36 ans et papa de trois enfants. Ce jour de décembre 2020, Yoann Essirard était venu aider son frère à soigner la pelouse du Moustoir à l’occasion du match de football entre le FC Lorient et le Stade Rennais. Dans un stade vidé de ses supporteurs par le Covid-19, la chute d’une rampe de chauffage avait fait grand bruit. Les joueurs remplaçants qui participaient à un décrassage avaient tout vu de l’accident, qui avait coûté la vie à Yoann Essirard.

Alors qu’il déplaçait un portique chauffant, ce passionné de football avait vu l’imposant appareil lui tomber dessus, quelques minutes après le coup de sifflet final. Ce lundi, le tribunal a condamné deux dirigeants à six mois de prison avec sursis, estimant qu’ils avaient une part de responsabilité dans cet accident.

Basée en Vendée, la société Sportingsols employait trois salariés pour l’entretien de la pelouse. Chacun des trois employés pouvait inviter un proche pour aider à la remise en état du terrain. Ce soir-là, Yoann Essirard avait été invité par son frère, salarié de l’entreprise. Lundi, les deux directeurs généraux de Sportingsols, Robert Jobard et Loïc Paul, ont été reconnus coupables de défaut de formation et de mise à disposition d’équipement mais aussi de travail dissimulé. Ils ont été condamnés lun(...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
Sarthe : Un footballeur amateur trouve la mort en plein match
Coupe du monde 2022 : De la team Melli à la team « Mollah », l’Iran accusée de ne pas soutenir la révolte
Coupe de France : L’entraîneur de Wasquehal blessé dans une bagarre lors d’un match à Reims