La bourse est fermée
  • CAC 40

    5 931,06
    +8,20 (+0,14 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 448,31
    -6,55 (-0,19 %)
     
  • Dow Jones

    31 097,26
    +321,83 (+1,05 %)
     
  • EUR/USD

    1,0426
    -0,0057 (-0,54 %)
     
  • Gold future

    1 812,90
    +5,60 (+0,31 %)
     
  • BTC-EUR

    18 279,94
    -301,54 (-1,62 %)
     
  • CMC Crypto 200

    420,84
    +0,70 (+0,17 %)
     
  • Pétrole WTI

    108,46
    +2,70 (+2,55 %)
     
  • DAX

    12 813,03
    +29,26 (+0,23 %)
     
  • FTSE 100

    7 168,65
    -0,63 (-0,01 %)
     
  • Nasdaq

    11 127,84
    +99,11 (+0,90 %)
     
  • S&P 500

    3 825,33
    +39,95 (+1,06 %)
     
  • Nikkei 225

    25 935,62
    -457,42 (-1,73 %)
     
  • HANG SENG

    21 859,79
    -137,10 (-0,62 %)
     
  • GBP/USD

    1,2103
    -0,0072 (-0,59 %)
     

L'organisation de la finale de Ligue des champions pointée du doigt, les prix des billets en baisse selon la SNCF… Le flash éco du jour

Le coup de gueule du jour est poussé par la presse européenne au lendemain de la finale de Ligue des champions remportée par le Real Madrid face à Liverpool (1-0). Alors que des incidents ont eu lieu en amont et pendant la rencontre en raison des difficultés d'accès à l'enceinte de Saint-Denis, la presse anglaise a pointé du doigt l'organisation. Le tabloïd The Sun est le plus virulent avec un titre en français "Stade de Farce". Le Telegraph a publié de son côté le récit accablant de Jason Burt, le chef de la rubrique football du journal, présent devant une porte et atteint par les gaz lacrymogènes. "Une honte" aussi pour le quotidien catalan Sport tandis que Bild a parlé de "soirée du chaos". Le Corriere dello Sport est revenu comme toute la presse italienne sur le "flop de l'organisation parisienne".

L'info pratique Capital. Les donations à un petit-enfant seront bientôt plus intéressantes. Avec un triplement, à 100.000 euros, de l’abattement fiscal consenti sur les dons d’un grand-parent à son petit-enfant, les sauts de génération devraient se multiplier. La note devrait en effet fortement baisser, car le barème appliqué après le faible abattement actuel (31.865 euros), et qui varie de 5 à 45 %, atteint 20 % au-delà de 15.933 euros. Quelques précisions restent toutefois à apporter, notamment quant au délai de reconstitution de l’abattement, fixé à 15 quinze aujourd’hui. En revanche, les arrière-petits-enfants, dont Emmanuel Macron n’a pas parlé, pourraient être les oubliés de (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Adrien Couret, directeur général d'Aéma : "En automobile, il faut s'attendre à des évolutions de prime de 0 à 3%"
Vers une hausse de la facture d'électricité en rattrapage du "bouclier tarifaire" ?
Ligue des Champions : le préfet de police de Paris saisit la justice pour "fraude massive aux faux billets"
Pour Eric Woerth, la réforme des retraites doit être menée à son terme
Le Havre : attention à cette nouvelle arnaque au faux casting

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles