Publicité
La bourse est fermée
  • Dow Jones

    40 897,71
    -300,37 (-0,73 %)
     
  • Nasdaq

    17 874,20
    -122,72 (-0,68 %)
     
  • Nikkei 225

    40 126,35
    -971,34 (-2,36 %)
     
  • EUR/USD

    1,0917
    -0,0024 (-0,22 %)
     
  • HANG SENG

    17 778,41
    +39,00 (+0,22 %)
     
  • Bitcoin EUR

    58 394,30
    -146,72 (-0,25 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 320,78
    -8,72 (-0,66 %)
     
  • S&P 500

    5 557,10
    -31,17 (-0,56 %)
     

L'or pourrait s'envoler pour 3 raisons, selon UBS

Peter M. Fisher/Getty Images

L’or a repris son souffle dernièrement. Pour autant, selon UBS, le cours du métal précieux pourrait conserver une trajectoire favorable à horizon 9 mois, pour trois raisons. Il y a d’abord la forte demande d’or en provenance des banques centrales. Une tendance à l'œuvre sur la durée, en raison du contexte géopolitique, qui favorise une dédollarisation des réserves de change au profit de la “relique barbare”. A cet égard, “la banque centrale de Pologne a acheté 15 tonnes d’or. Et la Chine a maintenu sa politique d’achats réguliers, avec 8 tonnes d’or de plus en avril, tandis que d’autres acteurs procèdent à des achats plus modestes (Irak et République Tchèque, avec un ajout de 2 tonnes chacun)”, souligne le comptoir national de l’or.

UBS pense aussi que l’or profitera de la faiblesse attendue du dollar. En effet, quand la devise des Etats-Unis se déprécie, l’or (coté en dollars) devient mécaniquement meilleur marché pour les investisseurs munis d’autres monnaies que le billet vert. Selon UBS, le dollar devrait s'affaiblir car la Fed devrait faire une pause dans la hausse des taux directeurs, alors que les banques centrales des autres pays, notamment la BCE, continuent de durcir leur politique monétaire.

Enfin, l’or est souvent un placement adapté, quand plane le spectre d’une récession, comme c’est le cas actuellement. Or, aux Etats-Unis, alors que les conditions d’octrois de crédits se durcissent, que l’industrie bat de l’aile et que le marché immobilier est à la peine, UBS juge (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

SNCF : un train heurte un troupeau de vaches, neuf heures d’attente pour les passagers
Atos volatil en Bourse, "étudie toutes les marques d'intérêt" pour sa reprise, notamment celle de Daniel Kretinsky
La veille de son départ, il apprend qu'il est interdit d'avion pour 10 ans sur easyJet
Safran pourrait réaliser une grosse acquisition auprès de Raytheon
Hervé Renard révèle l'énorme perte de salaire qu'il a acceptée pour entraîner les Bleues