La bourse est fermée
  • Dow Jones

    34 101,59
    -50,42 (-0,15 %)
     
  • Nasdaq

    13 023,02
    -79,53 (-0,61 %)
     
  • Nikkei 225

    29 222,77
    +353,86 (+1,23 %)
     
  • EUR/USD

    1,0202
    +0,0031 (+0,31 %)
     
  • HANG SENG

    19 922,45
    +91,93 (+0,46 %)
     
  • BTC-EUR

    23 132,16
    -424,21 (-1,80 %)
     
  • CMC Crypto 200

    560,60
    -12,22 (-2,13 %)
     
  • S&P 500

    4 292,92
    -12,28 (-0,29 %)
     

L'or en euros tire son épingle du jeu

L’or joue-t-il pleinement son rôle de placement refuge ? Depuis le début de l’année, le cours du métal jaune libellé en dollars a baissé de 5,6%.  Avec le déclenchement de la guerre en Ukraine, il avait franchi début mars la barre des 2.000 dollars l’once (déjà atteinte à l’été 2020 en plein cœur de la crise sanitaire), mais il est retombé aujourd’hui dans la zone des 1715 dollars. C’est toutefois nettement mieux que les actions. Le S&P 500 perd 19% depuis le 1er janvier dernier, et le CAC 40 13,5%. L’inflation galopante (9,1% aux Etats-Unis en juin sur un an, 8,6% en zone euro sur la même période) entraîne une remontée rapide des taux d’intérêt. La Réserve fédérale américaine a augmenté en juin ses taux directeurs de 0,75 point, la plus forte hausse depuis 1994. Une autre augmentation - peut-être d’une ampleur supérieure à 0,75 point - paraît inévitable, et la Banque Centrale Européenne se prépare elle aussi à relever ses taux directeurs pour la première fois depuis 2011.  La tendance sur les taux longs est aussi haussière. Le 10 ans américain se situe à 3% et l’OAT 10 ans en France dépasse les 1,8%. De fait, les taux d’intérêt réels (taux nominaux moins inflation) sont toujours ancrés en territoire négatif, mais ils remontent. Cette situation est défavorable au métal jaune. Parmi les facteurs qui ont pesé sur le cours de l’or, la banque d’affaires Goldman Sachs cite la faible demande physique des marchés émergents qui souffrent des restrictions sanitaires, comme la Chine. Mais une autre tendance se confirme : les banques centrales achètent de plus en plus de métal jaune pour diversifier leurs actifs. Une valeur refuge Alors que les incertitudes restent grandes tant au niveau de l’économie mondiale que de la géopolitique, l’or restera recherché pour son statut d’actif refuge. Goldman Sachs vise un cours du métal jaune à 2.500 Cliquez ici pour lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles