La bourse est fermée

L'or devrait connaître une nouvelle envolée : le conseil Bourse du jour

L’or a retrouvé de l’éclat dernièrement. Depuis son creux à 1.445 dollars en novembre, le cours de l’once s’est hissé de presque 5%, à 1.512 dollars. La “relique barbare” a en effet profité d’achats d’investisseurs désireux de se protéger contre un possible surcroît d’inflation, un scénario de chute du dollar et un probable retour de la volatilité sur les marchés d’actions en 2020, selon Yousef Abbasi, global market strategist chez INTL FCStone Financial Inc à New York.

Le métal précieux permet sur très longue période de se protéger contre l’inflation et de maintenir son pouvoir d’achat. Le cours de l’or, libellé en dollars, tend par ailleurs à évoluer à l’inverse de la devise américaine. En effet, quand cette dernière se déprécie, le métal jaune devient mécaniquement plus attractif pour les acheteurs munis d’autres devises. Enfin, l’or est un excellent véhicule de diversification de portefeuille et un bon moyen de se couvrir contre une rechute des actions. “C’est toujours la même chose : quand la cotation du S&P500 (baromètre des actions à Wall Street, NDLR) affiche une perte par rapport aux niveaux des cinq années précédentes, et ce sur une période de 50 ans, l’or est à la hausse 98% du temps”, rapporte à cet égard Adrian Ash, directeur du bureau de recherches de BullionVault.

>> A lire aussi - Il y a 20 ans, le Royaume-Uni commettait une des pires erreurs de gestion de l’Histoire

De son coté, UBS souligne que l'or s'est mieux tenu que prévu compte tenu de l'accord phase 1 entre les États-Unis et la Chine. La réaction de l'once d'or suggère que beaucoup d'optimisme était déjà de mise avant l'annonce. La banque suisse vise une once à 1.600 dollars en 2020. "Les tensions commerciales américano-chinoises sont très intenses. Bien que les dernières informations suggèrent qu’un accord va être conclu, tant que ce n’est pas le cas sur le papier, l’incertitude persistera et l’or s’en servira", selon Bernard Sin, chef du trading chez MKS, une société suisse spécialisée dans le

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Cristiano Ronaldo aurait porté la Rolex la plus chère de l'histoire
Bourse : les actions ont fait des étincelles en 2019, merci les banques centrales !
"Il faut se réconcilier avec l'autorité dans l'entreprise"
Casino et Leader Price rappellent des lots de capsules de café impropres à la consommation
31 décembre : des cheminots grévistes forcés au repos même s'ils acceptaient de travailler