Publicité
La bourse est fermée
  • Dow Jones

    39 002,83
    -84,55 (-0,22 %)
     
  • Nasdaq

    16 240,30
    -34,65 (-0,21 %)
     
  • Nikkei 225

    40 109,23
    +198,43 (+0,50 %)
     
  • EUR/USD

    1,0861
    +0,0022 (+0,21 %)
     
  • HANG SENG

    16 595,97
    +6,53 (+0,04 %)
     
  • Bitcoin EUR

    61 246,24
    +3 423,87 (+5,92 %)
     
  • CMC Crypto 200

    885,54
    0,00 (0,00 %)
     
  • S&P 500

    5 135,73
    -1,35 (-0,03 %)
     

L'Oréal a enregistré un bénéfice net de 6,2 milliards d'euros en 2023

Julien Sarboraria / Capital

Le géant français des cosmétiques L'Oréal a annoncé jeudi une hausse de 8,4% de son bénéfice net en 2023, à 6,2 milliards d'euros, malgré les «tensions» géopolitiques et inflationnistes, et une «stagnation du marché de la beauté en Chine». Le chiffre d'affaires annuel du groupe a progressé de 7,6% à 41,2 milliards d'euros. «Si on exclut l'année 2021, qui est l'année du rebond post-Covid, qui est un peu atypique, c'est notre meilleure croissance en comparable depuis 20 ans (+11%), et ce, à un moment où le monde n'est pas le plus amical», a déclaré à l'AFP le directeur général, Nicolas Hieronimus, qui aborde «l'année 2024 avec confiance». La rentabilité de l'entreprise s'améliore également avec une marge d'exploitation de 19,8%, contre 19,5% en 2022. «La beauté confirme que c'est un marché de croissance quasi éternelle», a souligné M. Hieronimus.

L'Oréal croît plus vite que le marché «malgré une Chine atone» et grâce à «notre capacité à saisir la croissance là où elle est, c'est-à-dire dans les pays émergents», selon lui. Alors que les ventes de L'Oréal ont baissé de 5,8% en Asie du Nord à 10,7 milliards d'euros, elles ont bondi de 23,2% dans la section Asie du Sud, Pacifique, Moyen-Orient, Afrique du Nord et subsaharienne (3,4 milliards d'euros) et de 24,4% en Amérique latine (2,9 milliards d'euros). L'Europe reste le premier marché avec des ventes en progression de 13,7%, à 13 milliards d'euros. «C'était plutôt une bonne surprise», a relevé M. Hieronimus, qui ne s'attendait pas (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Pétrole : le prix du Brent bondit, regain de tension avec les Houthis et l’Iran
CAC 40 : la Bourse tiraillée entre la déception sur L'Oréal et l'envol d'Hermès
Hermès a explosé les compteurs en 2023, le géant du luxe du CAC 40 bondit en Bourse
Fabrication de burrata, de gin… Et si vous offriez un atelier d’artisanat pour la Saint-Valentin ?
Streaming : le nouveau «Netflix du sport» américain pourrait-il débarquer en Europe ?