Marchés français ouverture 1 h 4 min
  • Dow Jones

    31 496,30
    +572,20 (+1,85 %)
     
  • Nasdaq

    12 920,15
    +196,65 (+1,55 %)
     
  • Nikkei 225

    28 743,25
    -121,07 (-0,42 %)
     
  • EUR/USD

    1,1908
    -0,0017 (-0,14 %)
     
  • HANG SENG

    28 675,21
    -423,08 (-1,45 %)
     
  • BTC-EUR

    42 285,87
    +539,56 (+1,29 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 018,34
    +75,17 (+7,97 %)
     
  • S&P 500

    3 841,94
    +73,47 (+1,95 %)
     

L'Oréal : Communiqué : "Résultats Annuels 2020"

L'ORÉAL
·44 min de lecture

Clichy, le 11 février 2021 à 18h00


Résultats Annuels 2020

L’Oréal accélère sa croissance au quatrième trimestre, renforce ses parts de marché, et préserve sa rentabilité annuelle à 18,6 %

  • Chiffre d’affaires : 27,99 milliards d’euros

    • - 4,1 % à données comparables 1

    • - 3,6 % à taux de change constants

    • - 6,3 % à données publiées

  • Résultat d’exploitation : 5,20 milliards d’euros, soit 18,6 % du chiffre d’affaires

  • Bénéfice net par action 2 : 7,30 euros

  • Cash-flow opérationnel 3 : 5,48 milliards d’euros, en progression de + 8,9 %

  • Dividende 4 : 4,00 euros, en augmentation de + 3,9 %

Le Conseil d’Administration de L’Oréal s’est réuni le 11 février 2021 sous la Présidence de Jean-Paul Agon et en présence des Commissaires aux Comptes. Le Conseil a arrêté les comptes consolidés et les comptes sociaux pour l’exercice 2020.

Commentant les résultats annuels, Jean-Paul Agon, Président-Directeur Général de L'Oréal, a indiqué :

« En 2020, la pandémie de Covid-19 qui s’est propagée à travers le monde a provoqué, par la fermeture généralisée des points de vente, une crise de l’offre qui a entraîné un recul inédit, même si momentané, du marché de la beauté.

Tout au long de cette année, L’Oréal a eu comme absolue priorité la protection de tous ses collaborateurs ainsi que de ses clients et fournisseurs, et s’est mobilisé pour produire des millions d’unités de gels hydroalcooliques et de crèmes pour les mains et les offrir aux soignants et au personnel en première ligne.

Grâce à l’engagement exceptionnel de ses collaborateurs, L’Oréal a réussi à traverser cette crise dans les meilleures conditions possibles et s’est même renforcé. Comme prévu et annoncé, le Groupe a retrouvé la croissance dès le second semestre, avec un quatrième trimestre en accélération à + 4,8 % 1, et a gagné des parts de marché de manière significative.

Fort de son avance en digital et en e-commerce, qui s’est encore considérablement accrue pendant la crise, L’Oréal a pu maintenir une relation étroite avec tous ses consommateurs et pallier dans une large mesure les fermetures de points de vente. Ainsi, le chiffre d’affaires réalisé en e-commerce 5 est en très forte progression de + 62 % 1, et ce dans toutes les Divisions et toutes les régions, et atteint le niveau record de 26,6 % du total du Groupe sur l’année.

La Division Cosmétique Active réalise une année record portée par la dynamique du soin de la peau et le succès remarquable de ses marques recommandées par les professionnels de santé. La Division des Produits Grand Public parvient à revenir à l’équilibre au deuxième semestre malgré le poids du maquillage et renforce ses parts de marché sur ses autres grandes catégories. La Division des Produits Professionnels, très impactée par la fermeture des salons sur le premier semestre, rebondit fortement sur le deuxième et surperforme significativement son marché sur l’année. Et L’Oréal Luxe, dans un contexte extrêmement difficile, surperforme également son marché et réussit même à retrouver la croissance au dernier trimestre.

Par Zone géographique, l’évolution est contrastée. En Europe de l’Ouest comme en Amérique du Nord, la croissance a été impactée par l’évolution de la pandémie et les mesures sanitaires mais L’Oréal gagne des parts de marché dans de nombreux pays. Dans les Nouveaux Marchés, le Groupe retrouve la croissance dans toutes les Zones au second semestre. La performance en Chine est spectaculaire, et sa contribution à la performance du Groupe est importante.

Après avoir fait preuve de résistance sur le premier semestre, le Groupe s’est engagé pour le second semestre dans une dynamique volontariste et vertueuse : lancements de grandes innovations et réinvestissement en moyens moteurs générant un retour de la croissance en comparable, ainsi que flexibilité et contrôle rigoureux des coûts permettant une amélioration de la rentabilité. Ainsi, sur l’ensemble de l’année, L’Oréal parvient à maintenir, malgré la crise, une marge d’exploitation au niveau élevé de 18,6 % et à générer un cash-flow opérationnel solide.

La performance extra-financière du Groupe est également remarquable. L’Oréal a été reconnu, pour la cinquième année consécutive, leader mondial en matière de développement durable par le CDP, pour ses actions en matière de lutte contre le changement climatique, de préservation des forêts et de gestion durable de l’eau. Par ailleurs, le Groupe figure dans le Top 10 de l’Indice Diversité & Inclusion de Refinitiv, parmi 9 000 sociétés évaluées. L’Oréal a aussi été récompensé pour la onzième fois comme l’une des entreprises les plus éthiques au monde par l’Institut Ethisphere. Enfin, L’Oréal a lancé en 2020 son programme L’Oréal pour le Futur avec de nouveaux engagements ambitieux en termes de développement durable d’ici à 2030.

Fort de ses choix stratégiques, et d’une politique volontariste tout au long de l’année, L’Oréal a su s’adapter au contexte inédit de cette terrible crise pandémique avec rapidité et agilité, a accéléré toutes ses transformations et en sortira renforcé.

En ce début d’année, qui reste marqué par le caractère incertain de l’évolution de la pandémie, mais aussi par un appétit intact des consommateurs du monde entier pour la beauté, nous sommes confiants dans notre capacité, cette année encore, à surperformer le marché et, sous réserve de l’évolution de la crise sanitaire, à réaliser une année de croissance du chiffre d’affaires et des résultats. »

***

Tenue de l’Assemblée Générale des Actionnaires du 20 avril 2021

Compte tenu de la prolongation de l’état d’urgence sanitaire jusqu’au 1er juin et des mesures qui pourraient faire obstacle à la présence physique des actionnaires, cette Assemblée Générale, qui se tient habituellement au Palais des Congrès à Paris, est susceptible de devoir être tenue à huis-clos au siège administratif de L’Oréal, 41 rue Martre à Clichy.
Le Conseil d’Administration, réuni ce 11 février 2021, a, pour cette raison et dans le respect des dispositions de l’Ordonnance n°2020-321 du 25 mars 2020 telle que modifiée par l’Ordonnance n° 2020-1497 du 2 décembre 2020, donné tous pouvoirs à son Président-Directeur Général pour organiser l’Assemblée Générale à huis-clos si les circonstances devaient l’imposer et ce, dans le respect de la réglementation spécifique qui s’appliquerait alors.
Les modalités de tenue de l’Assemblée seront portées à la connaissance des actionnaires au plus tard à la date de publication au Bulletin des Annonces Légales Obligatoires de l’avis de convocation à l’Assemblée prévue le 31 mars. Ces informations seront également disponibles sur la page « Documentation Assemblée Générale » de la rubrique « Information réglementée » du site loreal-finance.com.

Nominations et renouvellements d’administrateurs

Le Conseil d’Administration, réuni ce 11 février 2021, a décidé de proposer à l’Assemblée Générale des actionnaires du 20 avril 2021 le renouvellement des mandats d’administrateur de Mme Françoise Bettencourt Meyers, de M. Paul Bulcke et de Mme Virginie Morgon pour une durée de quatre ans.
Le Conseil d’Administration a également décidé de proposer à l’Assemblée Générale du 20 avril 2021 la nomination comme administrateur de M. Nicolas Hieronimus. Comme annoncé dans le communiqué en date du 14 octobre 2020, le Conseil qui se tiendra à l’issue de cette Assemblée sera appelé à désigner M. Hieronimus en qualité de Directeur Général de la société à effet au 1er mai 2021. La Direction Générale sera ainsi dissociée à compter de cette date, M. Jean-Paul Agon étant renouvelé dans ses fonctions de Président du Conseil d’Administration.

Le Conseil d’Administration proposera à l’Assemblée Générale la candidature en qualité de nouvel administrateur indépendant de M. Alexandre Ricard, Président-Directeur Général du groupe Pernod Ricard. M. Alexandre Ricard apportera au Conseil sa connaissance du consommateur, son expertise marketing et digitale des marchés du luxe et de la grande distribution, en particulier sur les marchés asiatique et américain.
Si l’Assemblée Générale vote les résolutions proposées, le Conseil d’Administration sera composé de 16 administrateurs, soit 14 administrateurs nommés par l’Assemblée et 2 administrateurs représentant les salariés.
Les équilibres en termes d’indépendance et de mixité seront les suivants :

  • 7 administrateurs indépendants sur 14 administrateurs nommés par l’Assemblée, soit 50 %,

  • 7 femmes et 7 hommes sur 14 administrateurs nommés par l’Assemblée, soit une parité de 50 %.

Les éléments d’information destinés à éclairer les actionnaires sur ces propositions de renouvellements et nominations d’administrateurs seront disponibles dans le Document d’Enregistrement Universel dont la mise en ligne est prévue pour le 16 mars et dans la brochure de l’avis de convocation mise en ligne sur le site loreal-finance.com à partir du 30 mars.

Évolution du chiffre d’affaires 2020

À données comparables, c’est-à-dire à structure et taux de change identiques, l’évolution du chiffre d'affaires du groupe L’Oréal ressort à - 4,1 %.
L’effet net de changement de structure est de + 0,5 %.
L’évolution à taux de change constants ressort à - 3,6 %.
À fin décembre 2020, les effets monétaires ont eu un impact négatif de - 2,7 %.
À données publiées, le chiffre d’affaires du Groupe, au 31 décembre 2020, atteint 27,99 milliards d’euros, soit - 6,3 %.

Chiffre d’affaires par Division et Zone géographique

4e trimestre 2020

Au 31 décembre 2020

Croissance à données

Croissance à données

M€

Comparables

Publiées

M€

Comparables

Publiées

Par Division

Produits Professionnels

893,8

+ 6,5 %

- 1,4 %

3 097,3

- 6,4 %

- 10,0 %

Produits Grand Public

2 991,3

- 0,4 %

- 6,9 %

11 703,8

- 4,7 %

- 8,2 %

L’Oréal Luxe

3 222,1

+ 4,4 %

+ 3,3 %

10 179,9

- 8,1 %

- 7,6 %

Cosmétique Active

771,5

+ 30,7 %

+ 20,4 %

3 011,1

+ 18,9 %

+ 13,0 %

Total Groupe

7 878,8

+ 4,8 %

0,0 %

27 992,1

- 4,1 %

- 6,3 %

Par Zone géographique

Europe de l’Ouest

2 045,0

- 5,9 %

- 4,2 %

7 514,0

- 10,3 %

- 9,2 %

Amérique du Nord

1 741,4

- 0,1 %

- 6,7 %

6 903,4

- 7,4 %

- 8,8 %

Nouveaux Marchés, dont :

4 092,3

+ 13,5 %

+ 5,6 %

13 574,7

+ 1,5 %

- 3,2 %

- Asie Pacifique

3 094,7

+ 16,6 %

+ 12,5 %

9 799,5

+ 3,5 %

+ 1,5 %

- Amérique latine

402,1

+ 11,9 %

- 10,8 %

1 469,3

- 1,5 %

- 17,1 %

- Europe de l'Est

431,0

- 3,2 %

- 15,6 %

1 685,3

- 4,9 %

- 11,8 %

- Afrique, Moyen-Orient

164,6

+ 16,1 %

- 0,1 %

620,6

- 3,3 %

- 9,9 %

Total Groupe

7 878,8

+ 4,8 %

0,0 %

27 992,1

- 4,1 %

- 6,3 %


Synthèse par Division

PRODUITS PROFESSIONNELS

La Division des Produits Professionnels termine l’année à - 6,4 % à données comparables et à - 10,0 % à données publiées.
La Division réalise des gains historiques de parts de marché sur l’ensemble des Zones géographiques et un rebond significatif au second semestre, renforçant son leadership au sein de l’industrie. La crise sanitaire a démontré plus que jamais combien le métier de coiffeur est essentiel et a accéléré les tendances de fond que la Division avait anticipées : digitalisation des salons, développement des coiffeurs indépendants, et explosion du e-commerce.
Toutes les Zones géographiques retrouvent la croissance au second semestre, avec une performance record aux États-Unis, portée par la puissance du réseau de distribution SalonCentric. Le redressement de l’Europe est également remarquable. La Division est en très forte progression en Chine, en particulier sur Tmall.
Premier contributeur à la croissance, le soin du cheveu bénéficie de la forte dynamique de la marque Kérastase, en croissance à deux chiffres sur l’année, portée par Genesis et Blond Absolu, et le lancement réussi de Pro Longer de L’Oréal Professionnel. En coloration, Shades EQ de Redken réalise une nouvelle année de forte croissance. Steampod de L’Oréal Professionnel confirme son succès.

PRODUITS GRAND PUBLIC

La Division des Produits Grand Public termine l’année à - 4,7 % à données comparables et - 8,2 % à données publiées.
La Division revient à l’équilibre au deuxième semestre, portée par Garnier et L’Oréal Paris. Cette dynamique est le fruit de la réussite d’un fort plan d’innovations, des initiatives « Back to Beauty » menées en partenariat avec les distributeurs et de puissants investissements média. En outre, la Division a encore accéléré en e-commerce, en particulier aux États-Unis.
Les mesures de protection sanitaire ont fortement impacté le marché du maquillage. Malgré sa forte exposition à cette catégorie, la Division progresse plus vite que le marché au deuxième semestre et gagne des parts de marché sur ses autres grandes catégories. La coloration connait une croissance à deux chiffres. Le soin du cheveu a été tiré par le succès confirmé de Fructis Hair Food et Elseve Dream Long, et par le très bon démarrage d’Elseve Full Resist et des shampooings solides Ultra Doux. Le soin du visage accélère, grâce au succès des sérums L’Oréal Paris, et de la ligne Fast Bright de Garnier déployée dans tous les pays émergents. En maquillage, la Division renforce ses positions, en particulier grâce à NYX Professional Makeup et à 3CE Stylenanda qui profitent de leur maîtrise du digital.
La Division améliore significativement ses performances au second semestre dans toutes les Zones géographiques, et enregistre notamment des croissances en Chine, au Brésil et en Allemagne.

L’ORÉAL LUXE

L’Oréal Luxe clôt l’exercice à - 8,1 % à données comparables et - 7,6 % à données publiées, dans un marché mondial de la beauté de luxe en repli d’environ 14 %.
Dans un contexte extrêmement difficile, marqué par la fermeture de nombreux points de vente et le ralentissement brutal des déplacements aériens, la Division a surperformé le marché avec une accélération nette au second semestre et un dernier trimestre en croissance. Cette performance résulte des choix stratégiques d’accélérer fortement en e-commerce et notamment en direct-to-consumer, de maintenir un plan soutenu de grands lancements mondiaux et de renforcer sa position de leader en Chine.
La Division surperforme le marché dans ses trois catégories, tout particulièrement en soin de la peau, porté par la puissance de ses marques, notamment la bonne résistance de Lancôme, et la croissance de Kiehl’s et Helena Rubinstein. Les derniers lancements de parfums, My Way de Giorgio Armani, Voce Viva de Valentino ainsi que Libre de Yves Saint Laurent enregistrent également de très belles performances, et aident, avec la bonne tenue des piliers iconiques déjà installés, à consolider notre leadership mondial. La catégorie maquillage demeure la plus affectée.
L’Oréal Luxe gagne des parts de marché dans presque toutes les Zones géographiques. Il faut souligner les belles avancées en Asie Pacifique, notamment en Chine continentale, et dans de nombreux pays d’Europe de l’Ouest. L’activité confirme son redressement progressif en Amérique du Nord, tandis que les positions demeurent solides en Travel Retail.

COSMÉTIQUE ACTIVE

La Division Cosmétique Active réalise une croissance record, pour la seconde année consécutive, à + 18,9 % à données comparables et + 13,0 % à données publiées, dépassant la barre des 3 milliards d’euros de chiffre d’affaires.
Dans un marché légèrement positif, la relation unique tissée par les marques avec les professionnels de santé, alliée à la préoccupation croissante des consommateurs en matière de santé, permet à la Division, surtout présente en soin de la peau, d’enregistrer une croissance annuelle record. Elle accélère au second semestre. Le e-commerce reste le principal moteur de la croissance, alimenté par un plan dynamique d'activation digitale. Les initiatives en magasin tirent aussi la croissance. La progression dans toutes les Zones est supérieure à celle du marché, avec des performances exceptionnelles en Amérique du Nord et en Asie. CeraVe, La Roche-Posay et SkinCeuticals, qui répondent aux aspirations de santé des consommateurs et recommandées par les professionnels, ont enregistré de très fortes progressions. CeraVe, en particulier, est entrée dans le top 5 des marques du marché de la dermocosmétique et a presque doublé de taille, portée par une progression exceptionnelle en Amérique du Nord et une croissance internationale prometteuse. Les ventes de SkinCeuticals et de La Roche-Posay ont progressé bien au-dessus du marché dans toutes les Zones géographiques. Le quatrième trimestre affiche une accélération, avec toutes les Zones géographiques et toutes les grandes marques en croissance, notamment Vichy qui bénéficie du lancement du sérum anti-âge Liftactiv Supreme H.A. Epidermic Filler.

Synthèse par Zone géographique

EUROPE DE L’OUEST

La Zone termine l’année à - 10,3 % à données comparables, et - 9,2 % à données publiées. Du fait de la crise sanitaire, le marché a été impacté par les mesures des autorités des différents pays : confinement des populations, fermeture des salons de coiffure, des parfumeries et des grands magasins. La chute du trafic aérien en Europe et un tourisme estival en nette baisse ont également pesé sur la consommation. Les produits de maquillage et les solaires ont été particulièrement affectés, alors que les autres catégories ont mieux résisté. Le marché s’est contracté d’environ 15 % sur l’année, avec un second semestre en amélioration mais toujours négatif. Dans ce contexte, L’Oréal a nettement surperformé le marché, grâce à son avance en digital et la progression très forte de ses ventes en ligne, au lancement d’innovations majeures et à des plans d’animation soutenus. Le Groupe a renforcé son leadership dans la plupart des pays, notamment en France, au Royaume-Uni et en Italie. Le Groupe a aussi gagné des parts de marché dans toutes ses catégories stratégiques. On notera en particulier la performance en soin de la peau, avec les bonnes performances de L’Oréal Paris, La Roche-Posay et CeraVe, en parfums, avec le succès confirmé de Libre d’Yves Saint Laurent, et en soin du cheveu avec un renforcement des positions de Kérastase et Garnier.

AMÉRIQUE DU NORD

La Zone termine l’année à - 7,4 % à données comparables, et - 8,8 % à données publiées. Les conséquences du confinement du deuxième trimestre ont d’autant plus impacté notre activité que le poids du maquillage et notre présence en magasins sont importants. Dans un contexte sanitaire, social et politique agité, toutes les Divisions ont su basculer sur le circuit du e-commerce qui a presque doublé. Par ailleurs, nos affaires se sont rapidement adaptées à la mutation des circuits de distribution. Le Groupe a réussi à saisir les tendances en soin de la peau avec des gains de parts de marché, tout en augmentant ses parts de marché déjà importantes en coloration. Après un premier semestre en retrait, la Zone retourne en territoire positif au second semestre. La Division des Produits Grand Public s’est stabilisée au second semestre, grâce à une forte croissance en soin de la peau et des gains de parts de marché en coloration. L’Oréal Luxe a accéléré avec de forts lancements en parfums, et a libéré des ressources qui ont été réinvesties dans la relation avec les consommateurs et la transformation digitale. La Division des Produits Professionnels gagne des parts de marché et réalise une solide performance au second semestre, notamment grâce à SalonCentric. La Division Cosmétique Active enregistre des performances remarquables, notamment avec CeraVe, La Roche-Posay et SkinCeuticals, surperformant nettement un marché dynamique et réalisant des gains de parts de marché significatifs.

NOUVEAUX MARCHÉS

Asie Pacifique : la Zone progresse de + 3,5 % à données comparables et + 1,5 % à données publiées, avec un quatrième trimestre à + 16,6 % à données comparables et + 12,5 % à données publiées.

La Chine continentale est à + 27,0 % à données comparables et + 24,1 % à données publiées. Le marché s’est fortement redressé au deuxième semestre, avec une progression d’environ + 4 % sur l’année, alimenté par une forte demande omnicanale sur les marques sélectives ainsi qu’un e-commerce très dynamique. Les consommateurs restent en quête de produits performants, de qualité et premium. Dans le même temps, les festivals et autres opérations commerciales ont stimulé la croissance. L’Oréal Chine a fortement surperformé le marché avec une croissance à deux chiffres dans toutes les Divisions. C’est l’alliance unique de notre expertise en beauté, de la qualité de nos innovations, de notre avance digitale et de notre distribution omnicanale qui permet à nos marques iconiques de toujours mieux répondre aux aspirations du consommateur chinois. Lors du festival du 11.11, L’Oréal a renforcé son leadership en soin de la peau, grâce à Kiehl’s, Helena Rubinstein et SkinCeuticals, en maquillage avec Giorgio Armani, Yves Saint Laurent et 3CE Stylenanda, et en soin capillaire avec Kérastase et L’Oréal Paris. Nos grandes marques Lancôme et L'Oréal Paris ont terminé l’année respectivement n°1 sur le marché de la beauté sélective et de la grande distribution sur Tmall.

Dans le reste de la Zone Asie Pacifique, la situation s’améliore au deuxième semestre. Les ventes augmentent dans les pays les moins touchés par la pandémie comme l’Australie, la Nouvelle-Zélande et le Vietnam. Le marché du maquillage reste déprimé, mais l’évolution du marketing vers les soins du cheveu et de la peau a permis une amélioration trimestre après trimestre. Le e-commerce est un puissant moteur de croissance. En Inde, après un premier semestre marqué par des fermetures de magasins, les catégories du soin du cheveu et du soin de la peau renouent avec la croissance. Hong Kong souffre de l’absence de tourisme. Les Divisions L’Oréal Luxe et Cosmétique Active ont gagné des parts de marché significatives sur tous les principaux marchés, en particulier en soin de la peau. La croissance de la Division Cosmétique Active est portée par La Roche-Posay et CeraVe. La Division des Produits Grand Public s’améliore en soin de la peau, grâce à la performance de Garnier.

Amérique latine : la Zone est à - 1,5 % à données comparables et à - 17,1 % à données publiées. La Zone a été extrêmement frappée par la pandémie avec la fermeture généralisée des points de vente. L’activité est très contrastée par Division et par trimestre, avec un fort rebond au second semestre. Toutes les Divisions ont renoué avec la croissance au deuxième semestre, en particulier la Division Cosmétique Active en croissance à deux chiffres. L’accent porté sur le digital a permis de renforcer l’engagement des consommateurs et d’accélérer en e-commerce, en croissance à trois chiffres, notamment au Brésil et au Mexique. Nos innovations ainsi que nos marques et produits phares tirent la croissance, en particulier en soin du cheveu et en soin de la peau. Le Brésil enregistre une performance remarquable, en accélération progressive, et gagne des parts de marché sur le marché de la beauté le plus important d’Amérique latine, résultat de la transformation profonde de notre activité engagée bien avant la crise. Au Mexique, des défis demeurent mais l’activité se stabilise avec la Division Cosmétique Active en progression à deux chiffres sur l’année, et la Division des Produits Grand Public qui renoue avec la croissance au quatrième trimestre.

Europe de l’Est : la Zone est à - 4,9 % à données comparables et à - 11,8 % à données publiées. Les pays et les marchés ont tous été affectés par la pandémie et les mesures de confinement, à l’exception de la dermocosmétique, en positif. Le hub tchèque / slovaque / hongrois résiste bien, la Roumanie et l’Ukraine sont en croissance, tandis que la Russie et la Turquie ont été plus touchées en raison de situations économiques déprimées. Les Divisions Cosmétique Active, Produits Professionnels et L’Oréal Luxe gagnent des parts de marché significatives, tandis que la Division des Produits Grand Public se maintient. À noter la très forte dynamique du e-commerce.

Afrique, Moyen-Orient : la Zone est à - 3,3 % à données comparables et à - 9,9 % à données publiées, avec de bonnes performances au second semestre, malgré les mesures de confinement mises en place dans les pays. La croissance est portée par le Maroc et l’Égypte, d’une part, et par la Division Cosmétique Active d’autre part. Toutes les Divisions ont gagné des parts de marché.

Faits marquants de la période du 01/10/20 au 31/12/20 et événement postérieur à la clôture

  • Le 1er octobre, L’Oréal a annoncé avoir pris la 10e place du classement mondial Universum 2020 des entreprises préférées des étudiants et diplômés d’écoles de commerce, gagnant deux places par rapport à 2019. L’Oréal est l’unique entreprise française et européenne à figurer dans le Top 10 de ce prestigieux palmarès.

  • Le 8 octobre, L’Oréal a annoncé la nomination de Barbara Lavernos au poste de Directrice Générale en charge de la Recherche, de l’Innovation et des Technologies. Antoine Vanlaeys est nommé Directeur Général des Opérations. Ces nominations prendront effet le 1er février 2021.

  • Le 14 octobre, L’Oréal a annoncé la succession de Jean-Paul Agon à la Direction Générale à compter du 1er mai 2021. Le Conseil d’Administration de L’Oréal s’est réuni, sous la Présidence de Jean-Paul Agon. Suivant les recommandations du Comité des Nominations et de la Gouvernance, le Conseil a décidé d’une nouvelle gouvernance et d’un plan de succession à la tête du Groupe. Les statuts de la Société ne prévoyant aucune dérogation à la limite d’âge légale de 65 ans, Jean-Paul Agon devra transmettre ses fonctions de Directeur Général avant juillet 2021. Dans ce contexte, le Conseil d’Administration a annoncé son intention de dissocier les fonctions de Président et de Directeur Général. Il a annoncé son intention de renouveler Jean-Paul Agon dans sa fonction de Président du Conseil d’Administration, fonction qu’il occupe depuis 2011, et de nommer Nicolas Hieronimus en qualité de Directeur Général.
    Par ailleurs, dans le cadre de ses échanges avec le Comité des Nominations et de la Gouvernance, Jean-Paul Agon, en accord avec le Conseil d’Administration et avec le plein soutien de Nicolas Hieronimus, a souhaité maintenir la fonction de Directeur Général Adjoint, fonction qu’a exercée Nicolas Hieronimus auprès de lui depuis 2017. C’est Barbara Lavernos, en charge à partir de février 2021 de la Direction Recherche, Innovation, Technologies, qui sera nommée Directrice Générale Adjointe au 1er mai 2021.

  • Le 4 novembre, L’Oréal a annoncé la modification du périmètre de certaines Zones géographiques.
    La Zone Asie du Nord, qui rassemblera la Chine continentale, Hong Kong, Taiwan, le Japon et la Corée du Sud, sera dirigée par Fabrice Megarbane, actuellement Directeur Général de L’Oréal Chine et membre du Comité Exécutif. Une nouvelle Zone, SAPMENA, qui sera nouvellement créée pour regrouper l’Asie du Sud, le Pacifique, le Moyen-Orient et l’Afrique du Nord, sera confiée au Directeur Général de L’Oréal Royaume-Uni et Irlande, Vismay Sharma, qui intègrera le Comité Exécutif. De même, une nouvelle Zone Afrique subsaharienne sera confiée à Burkhard Pieroth. Par ailleurs, le Groupe a confié la fonction de Chief Global Growth Officer à Frédéric Rozé, à qui tous les Présidents de Zones ainsi que l’activité Travel Retail seront rattachés.

  • Le 8 décembre, L’Oréal a été reconnu comme leader mondial en matière de développement durable par le CDP, organisation à but non lucratif qui évalue les performances des entreprises en matière de développement durable ainsi que leurs efforts de transparence. L’Oréal est la seule entreprise, sur plus de 9 600 entreprises évaluées par le CDP en 2020, à laquelle le CDP a décerné cinq ans de suite un ‘A’ pour chacune des trois thématiques : lutte contre le changement climatique, la préservation des forêts et la gestion durable de l’eau.

  • Le 23 décembre, L’Oréal a annoncé avoir signé un accord en vue de l’acquisition de la société japonaise Takami Co., qui développe et commercialise sous licence les produits de la marque de soin de la peau Takami, appartenant au Docteur Hiroshi Takami, fondateur des deux cliniques dermatologiques éponymes à Tokyo. L’Oréal a également renouvelé pour une très longue durée le contrat de licence de marque avec le Docteur Takami et signé un contrat de collaboration avec les cliniques Takami. La marque a réalisé un chiffre d’affaires de l’ordre de 50 millions d’euros en 2019. Cette acquisition a été finalisée le 1er février 2021.

  • Le 12 janvier 2021, L’Oréal a annoncé la nomination de Blanca Juti au sein du Comité Exécutif du Groupe en tant que Directrice Générale Communication & Affaires Publiques. Elle prendra officiellement son poste à partir d’avril 2021.


Résultats 2020
Comptes audités, certification en cours.

Rentabilité d’exploitation à 18,6 % du chiffre d’affaires

Comptes de résultat consolidé : du chiffre d’affaires au résultat d’exploitation.

2019

2020

M€

% CA

M€

% CA

Chiffre d’affaires

29 873,6

100,0 %

27 992,1

100,0 %

Coût des ventes

- 8 064,7

27,0 %

- 7 532,3

26,9 %

Marge brute

21 808,9

73,0 %

20 459,8

73,1 %

Frais de Recherche & Innovation

- 985,3

3,3 %

- 964,4

3,4 %

Frais publi-promotionnels

- 9 207,8

30,8 %

- 8 647,9

30,9 %

Frais commerciaux & administratifs

- 6 068,3

20,3 %

- 5 638,5

20,1 %

Résultat d’exploitation

5 547,5

18,6 %

5 209,0

18,6 %

La marge brute, à 20 459 millions d’euros, ressort à 73,1 % du chiffre d’affaires, à comparer à 73,0 % en 2019, soit une amélioration de 10 points de base.

Les frais de Recherche & Innovation augmentent de 10 points de base, à 3,4 % du chiffre d’affaires.

Les frais publi-promotionnels progressent de 10 points de base, à 30,9 % du chiffre d’affaires.

Les frais commerciaux et administratifs, à 20,1 % du chiffre d’affaires, sont en diminution de 20 points de base.

Au total, le résultat d’exploitation fléchit de 6,1 % à 5 209 millions d’euros, et ressort à 18,6 % du chiffre d’affaires, stable par rapport à 2019.

Résultat d’exploitation par Division

2019

2020

M€

% CA

M€

% CA

Par Division

Produits Professionnels

691,6

20,1 %

581,7

18,8 %

Produits Grand Public

2 574,6

20,2 %

2 388,1

20,4 %

L’Oréal Luxe

2 493,7

22,6 %

2 275,9

22,4 %

Cosmétique Active

620,8

23,3 %

766,0

25,4 %

Total des Divisions

6 380,7

21,4 %

6 011,6

21,5 %

Non alloué 6

- 833,2

- 2,8 %

- 802,6

- 2,9 %

Groupe

5 547,5

18,6 %

5 209,0

18,6 %

La rentabilité de la Division des Produits Professionnels s’établit à 18,8 % en 2020, par rapport à 20,1 % en 2019.

La rentabilité de la Division des Produits Grand Public augmente de 20 points de base, à 20,4 %.

La rentabilité de L’Oréal Luxe ressort à 22,4 %, en retrait de 20 points de base.

La rentabilité de la Division Cosmétique Active s’établit à 25,4 %, en progression de 210 points de base.

Les dépenses non-allouées s’élèvent à 802 millions d’euros.

Résultat net

Comptes de résultat consolidé : du résultat d’exploitation au résultat net hors éléments non récurrents.

En M€

2019

2020

Évolution

Résultat d’exploitation

5 547,5

5 209,0

- 6,1 %

Produits et charges financiers hors dividendes reçus

- 62,7

- 95,9

Dividendes Sanofi

363,0

372,4

Résultat avant impôt hors éléments non récurrents

5 847,9

5 485,5

- 6,2 %

Impôt sur les résultats hors éléments non récurrents

- 1 486,7

- 1 383,1

Résultat net des sociétés mises en équivalence hors éléments non récurrents

+ 1,0

+ 0,9

Intérêts minoritaires

- 5,4

- 4,2

Résultat net part du groupe
hors éléments non récurrents

4 356,9

4 099,0

- 5,9 %

BNPA7(€)

7,74

7,30

- 5,7 %

Résultat net part du groupe

3 750,0

3 563,4

- 5,0 %

Résultat net dilué par action part du groupe (€)

6,66

6,34

Nombre d’actions moyen dilué

562 813 129

561 635 963

La charge financière nette ressort à 95 millions d’euros.

Les dividendes de Sanofi se sont élevés à 372 millions d’euros.

L’impôt sur les résultats hors éléments non récurrents s’est élevé à 1 383 millions d’euros, soit un taux d’imposition de 25,2 %.

Le résultat net part du groupe hors éléments non récurrents s’élève à 4 099 millions d’euros.

Le Bénéfice Net Par Action, à 7,30 euros est en retrait de 5,7 %.

Les éléments non récurrents part du groupe8 se sont élevés à 535 millions d’euros net d’impôts.

Le résultat net part du groupe ressort à 3 563 millions d’euros.

Marge Brute d’Autofinancement, Bilan et Situation de trésorerie

La marge brute d’autofinancement s’élève à 5 724 millions d’euros, en retrait de 1,3 %.

Le besoin en fonds de roulement est en diminution de 729 millions d’euros.

À 972 millions d’euros, les investissements représentent 3,5 % du chiffre d’affaires.

Le cash-flow opérationnel 9 à 5 480 millions d’euros, est en augmentation de 8,9 %.

Le bilan est particulièrement robuste avec des capitaux propres qui s’élèvent à 29 milliards d’euros. Après prise en compte de la dette financière de location pour un montant de 1 681 millions d’euros, la trésorerie nette s’établit à 3 859 millions d’euros au 31 décembre 2020.

Dividende proposé à l’Assemblée Générale du 20 avril 2021

Le Conseil d’Administration a décidé de proposer à l’Assemblée Générale des actionnaires du 20 avril 2021, un dividende de 4,00 euros, en augmentation de + 3,9 %, par rapport au dividende versé en 2020. Ce dividende sera mis en paiement le 29 avril 2021 (date de détachement le 27 avril à 00h00 heure de Paris).

Capital Social

À la date du 31 décembre 2020, le capital de la société est composé de 559 871 580 actions ayant chacune un droit de vote.

« Ce communiqué ne constitue pas une offre de vente ou la sollicitation d’une offre d’achat de titres L’Oréal. Si vous souhaitez obtenir des informations plus complètes concernant L’Oréal, nous vous invitons à vous reporter aux documents publics déposés en France auprès de l’Autorité des Marchés Financiers, également disponibles en version anglaise sur notre site Internet www.loreal-finance.com.
Ce communiqué peut contenir certaines déclarations de nature prévisionnelle. Bien que la Société estime que ces déclarations reposent sur des hypothèses raisonnables à la date de publication du présent communiqué, elles sont par nature soumises à des risques et incertitudes pouvant donner lieu à un écart entre les chiffres réels et ceux indiqués ou induits dans ces déclarations. »

Contacts L’ORÉAL (standard : 01.47.56.70.00)

Actionnaires individuels Analystes financiers et
et Autorités de Marché Investisseurs Institutionnels Journalistes

M. Christian MUNICH Mme Françoise LAUVIN Mme Domitille FAFIN
Tél : 01.47.56.72.06 Tél : 01.47.56.86.82 Tél : 01.47.56.76.71
christian.munich2@loreal.com francoise.lauvin@loreal.com domitille.fafin@loreal.com

Pour plus d'informations, veuillez consulter les banques, les sociétés de bourse ou les établissements financiers (Code I.S.I.N. : FR0000120321), ainsi que vos journaux habituels, le site Internet dédié aux actionnaires et investisseurs, www.loreal-finance.com, ou l’application mobile L’Oréal Finance, ou contacter le numéro vert : 0.800.66.66.66 (appel gratuit).


Annexes

Annexe 1 : chiffre d’affaires du Groupe L’Oréal 2019/2020 (en millions d’euros)

2019

2020

M€

Évolution à données comparables

Évolution à données publiées

Premier trimestre

7 550,5

7 225,2

- 4,8 %

- 4,3 %

Deuxième trimestre

7 261,0

5 851,3

- 18,8 %

- 19,4 %

Total premier semestre

14 811,5

13 076,5

- 11,7 %

- 11,7 %

Troisième trimestre

7 182,8

7 036,8

+ 1,6 %

- 2,0 %

Total neuf mois

21 994,3

20 113,3

- 7,4 %

- 8,6%

Quatrième trimestre

7 879,3

7 878,8

+ 4,8 %

0,0 %

Total année

29 873,6

27 992,1

- 4,1 %

- 6,3 %


Annexe 2 : comptes de résultat consolidé comparés

En millions d’euros

2020

2019

2018

Chiffre d’affaires

27 992,1

29 873,6

26 937,4

Coût des ventes

-7 532,3

-8 064,7

-7 331,6

Marge brute

20 459,8

21 808,9

19 605,8

Frais de recherche et innovation

-964,4

-985,3

-914,4

Frais publi-promotionnels

-8 647,9

-9 207,8

-8 144,7

Frais commerciaux et administratifs

-5 638,5

-6 068,3

-5 624,7

Résultat d’exploitation

5 209,0

5 547,5

4 922,0

Autres produits et charges

-709,0

-436,5

-94,7

Résultat opérationnel

4 500,0

5 111,0

4 827,3

Coût de l’endettement financier brut

-79,2

-75,4

-34,8

Produits de la trésorerie et équivalents de trésorerie

19,8

28,7

47,9

Coût de l’endettement financier net

-59,4

-46,7

13,1

Autres produits et charges financiers

-36,5

-16,0

-15,0

Dividendes Sanofi

372,4

363,0

358,3

Résultat avant impôt et sociétés mises en équivalence

4 776,5

5 411,4

5 183,7

Impôts sur les résultats

-1 209,8

-1 657,2

-1 284,3

Résultat net des sociétés mises en équivalence

0,9

1,0

0,1

Résultat net

3 567,6

3 755,2

3 899,5

Dont :

• part du groupe

3 563,4

3 750,0

3 895,4

• part des minoritaires

4,2

5,2

4,1

Résultat net par action part du groupe (en euros)

6,37

6,70

6,96

Résultat net dilué par action part du groupe (en euros)

6,34

6,66

6,92

Résultat net par action hors éléments non récurrents part du groupe (en euros)

7,33

7,78

7,13

Résultat net dilué par action hors éléments non récurrents part du groupe
(en euros)

7,30

7,74

7,08


Annexe 3 : état du résultat global consolidé

En millions d'euros

2020

2019

2018

Résultat net consolidé de l'exercice

3 567,6

3 755,2

3 899,5

Couverture des flux de trésorerie

129,1

2,9

-60,3

Réserves de conversion

-790,2

188,2

126,4

Impôt sur les éléments recyclables (1)

-23,3

-1,9

14,8

Éléments recyclables en résultat

-684,4

189,2

80,9

Actifs financiers à la juste valeur par résultat global

-1 269,1

1 650,6

450,5

Gains et pertes actuariels

-225,6

-327,7

-58,5

Impôt sur les éléments non recyclables (1)

97,8

29,7

0,5

Éléments non recyclables en résultat

-1 396,9

1 352,6

392,5

Autres éléments du résultat global

-2 081,3

1 541,8

473,4

Résultat global consolidé

1 486,3

5 297,0

4 372,9

Dont :

part du groupe

1 482,1

5 291,9

4 368,7

• part des minoritaires

4,2

5,1

4,2

(1) L’effet d’impôt se décline comme suit :

En millions d'euros

2020

2019

2018

Couverture des flux de trésorerie

-23,3

-1,9

14,8

Éléments recyclables en résultat

-23,3

-1,9

14,8

Actifs financiers à la juste valeur par résultat global

40,4

-51,7

-14,0

Gains et pertes actuariels

57,4

81,4

14,5

Éléments non recyclables en résultat

97,8

29,7

0,5

TOTAL

74,5

27,8

15,4


Annexe 4 : bilans consolidés comparés
ACTIF

En millions d'euros

31.12.2020

31.12.2019

31.12.2018

Actifs non courants

29 046,8

29 893,3

25 991,2

Écarts d'acquisition

10 514,2

9 585,6

9 597,1

Autres immobilisations incorporelles

3 356,3

3 163,8

3 087,3

Droits d'utilisation relatifs aux contrats de location

1 525,3

1 892,3

-

Immobilisations corporelles

3 225,2

3 644,3

3 624,6

Actifs financiers non courants

9 604,8

10 819,1

9 100,5

Titres mis en équivalence

11,1

10,9

9,0

Impôts différés actifs

809,9

777,3

572,7

Actifs courants

14 560,1

13 916,5

12 466,3

Stocks

2 675,8

2 920,8

2 821,9

Créances clients

3 511,3

4 086,7

3 983,2

Autres actifs courants

1 732,7

1 474,9

1 509,1

Impôts sur les bénéfices

234,4

148,1

160,1

Trésorerie et équivalents de trésorerie

6 405,9

5 286,0

3 992,0

TOTAL

43 606,9

43 809,8

38 457,5

PASSIF

En millions d'euros

31.12.2020

31.12.2019

31.12.2018

Capitaux propres

28 998,8

29 426,0

26 933,6

Capital

112,0

111,6

112,1

Primes

3 259,8

3 130,2

3 070,3

Autres réserves

18 642,5

16 930,9

15 952,5

Autres éléments du résultat global

4 304,5

5 595,8

4 242,1

Réserves de conversion

-889,2

-99,2

-287,4

Actions auto-détenues

-

-

-56,5

Résultat net part du groupe

3 563,4

3 750,0

3 895,4

Capitaux propres - part du groupe

28 993,0

29 419,3

26 928,4

Intérêts minoritaires

5,8

6,7

5,2

Passifs non courants

3 478,0

3 515,3

1 412,2

Provisions pour retraites et autres avantages

1 013,5

772,9

388,9

Provisions pour risques et charges

56,8

56,9

47,6

Passifs d’impôts non courants

397,9

310,2

288,5

Impôts différés passifs

706,6

737,7

673,7

Emprunts et dettes financières non courants

8,5

9,6

13,5

Dettes financières de location - part non courante

1 294,7

1 628,0

-

Passifs courants

11 130,1

10 868,5

10 111,6

Dettes fournisseurs

4 764,5

4 658,4

4 550,0

Provisions pour risques et charges

1 224,7

1 117,8

979,8

Autres passifs courants

3 682,5

3 508,5

3 138,9

Impôts sur les bénéfices

215,1

334,8

215,1

Emprunts et dettes financières courants

856,4

841,2

1 227,8

Dettes financières de location - part courante

386,9

407,9

-

TOTAL

43 606,9

43 809,8

38 457,5

Annexe 5 : tableaux des variations des capitaux propres consolidés

En millions d'euros

Nombre
d’actions en
circulation

Capital

Primes

Autres
réserves
et résultat

Autres
éléments
du résultat
global

Actions auto- détenues

Réserves
de
conversion

Capitaux
propres
part du
groupe

Intérêts
minori-
taires

Capitaux
propres

Situation au 31.12.2017

559 747 963

112,1

2 935,3

18 343,3

3 895,0

-56,5

-413,5

24 815,7

2,8

24 818,5

Changement de méthode comptable
au 01.01.2018

-12,0

-12,0

-0,9

-12,9

Situation au 01.01.2018 (1)

559 747 963

112,1

2 935,3

18 331,3

3 895,0

-56,5

-413,5

24 803,7

1,9

24 805,6

Résultat net consolidé de l'exercice

3 895,4

3 895,4

4,1

3 899,5

Couverture des flux de trésorerie

-45,3

-45,3

-0,2

-45,5

Réserves de conversion

114,5

114,5

0,3

114,8

Hyperinflation

11,6

11,6

11,6

Autres éléments du résultat global
et recyclables en résultat

-45,3

126,1

80,8

0,1

80,9

Actifs financiers à la juste valeur
par résultat global

436,5

436,5

436,5

Gains et pertes actuariels

-44,0

-44,0

-44,0

Autres éléments du résultat global
et non recyclables en résultat

392,5

392,5

-

392,5

Résultat global consolidé

3 895,4

347,2

126,1

4 368,7

4,2

4 372,9

Augmentation de capital

2 375 378

0,5

135,0

-0,2

135,3

135,3

Annulation d'actions auto-détenues

-0,5

-498,9

499,4

-

-

Dividendes versés
(hors actions propres)

-2 006,6

-2 006,6

-3,8

-2 010,4

Rémunérations payées en actions

126,4

126,4

126,4

Variations nettes
des titres L’Oréal auto-détenus

-2 497 814

-499,4

-499,4

-499,4

Variations de périmètre

-2,9

-2,9

2,9

Autres variations

3,4

-0,1

3,3

3,3

Situation au 31.12.2018

559 625 527

112,1

3 070,3

19 847,8

4 242,1

-56,5

-287,4

26 928,4

5,2

26 933,6

Changement de méthode comptable
au 01.01.2019

-81,5

-81,5

-81,5

Situation au 01.01.2019 (2)

559 625 527

112,1

3 070,3

19 766,3

4 242,1

-56,5

-287,4

26 847,0

5,2

26 852,2

Résultat net consolidé de l'exercice

3 750,0

3 750,0

5,2

3 755,2

Couverture des flux de trésorerie

1,1

1,1

-0,1

1,0

Réserves de conversion

174,1

174,1

174,1

Hyperinflation

14,1

14,1

0,0

14,1

Autres éléments du résultat global
et recyclables en résultat

1,1

188,2

189,3

-0,1

189,2

Actifs financiers à la juste valeur
par résultat global

1 598,9

1 598,9

1 598,9

Gains et pertes actuariels

-246,3

-246,3

-246,3

Autres éléments du résultat global
et non recyclables en résultat

1 352,6

1 352,6

-

1 352,6

Résultat global consolidé

3 750,0

1 353,7

188,2

5 291,9

5,1

5 297,0

Augmentation de capital

1 491 678

0,3

59,9

-0,1

60,0

60,0

Annulation d'actions auto-détenues

-0,8

-803,0

803,8

-

-

Dividendes versés
(hors actions propres)

-2 176,7

-2 176,7

-3,6

-2 180,3

Rémunérations payées en actions

144,4

144,4

144,4

Variations nettes
des titres L’Oréal auto-détenus

-3 000 000

-747,3

-747,3

-747,3

Engagement de rachat
de titres de minoritaires

-

-

Variations de périmètre

-

-

Autres variations

-0,1

-0,1

-0,1

SITUATION AU 31.12.2019

558 117 205

111,6

3 130,2

20 680,9

5 595,8

0,0

-99,2

29 419,3

6,7

29 426,0

(1) Après prise en compte du changement de méthode comptable relatif à IFRS 15 « Produits des activités ordinaires tirés de contrats conclus avec des clients » (note 1).

(2) Après prise en compte du changement de méthode comptable relatif à IFRS 16 « Contrats de location » (note 1).


En millions d'euros

Nombre
d’actions en
circulation

Capital

Primes

Autres
réserves
et résultat

Autres
éléments
du résultat
global

Actions auto- détenues

Réserves
de
conversion

Capitaux
propres
part du
groupe

Intérêts
minori-
taires

Capitaux
propres

SITUATION AU 31.12.2019

558 117 205

111,6

3 130,2

20 681,0

5 595,8

-99,2

29 419,3

6,7

29 426,0

Résultat net consolidé de l'exercice

3 563,4

3 563,4

4,2

3 567,6

Couverture des flux de trésorerie

105,6

105,6

0,2

105,8

Réserves de conversion

-801,8

-801,8

-0,3

-802,1

Hyperinflation

11,9

11,9

11,9

Autres éléments du résultat global
et recyclables en résultat

105,6

-789,9

-684,3

-0,1

-684,4

Actifs financiers à la juste valeur
par résultat global

-1 228,8

-1 228,8

-1 228,8

Gains et pertes actuariels

-168,1

-168,1

-168,1

Autres éléments du résultat global
et non recyclables en résultat

-1 396,9

-1 396,9

-1 396,9

Résultat global consolidé

3 563,4

-1 291,3

-789,9

1 482,1

4,2

1 486,3

Augmentation de capital

1 754 375

0,4

129,6

-0,2

129,8

129,8

Annulation d'actions auto-détenues

Dividendes versés
(hors actions propres)

-2 172,6

-2 172,6

-4,9

-2 177,5

Rémunérations payées en actions

129,7

129,7

129,7

Variations nettes
des titres L’Oréal auto-détenus

Engagement de rachat
de titres de minoritaires

Variations de périmètre

Autres variations

4,8

4,8

-0,1

4,7

SITUATION AU 31.12.2020

559 871 580

112,0

3 259,8

22 206,0

4 304,5

-889,1

28 993,0

5,8

28 998,8


Annexe 6 : tableaux des flux de trésorerie consolidés comparés

En millions d'euros

2020

2019

2018

Flux de trésorerie liés à l'activité

Résultat net part du groupe

3 563,4

3 750,0

3 895,4

Intérêts minoritaires

4,2

5,2

4,1

Élimination des charges et des produits sans incidence
sur la trésorerie ou non liés à l'activité :

• amortissements, provisions et passifs d’impôts non courants

2 028,1

1 958,3

1 109,3

• variation des impôts différés

-10,1

-42,5

43,0

• charge de rémunération des plans d'actions gratuites

129,7

144,4

126,4

• plus ou moins-values de cessions d'actifs

3,6

-14,0

-2,7

Autres opérations sans incidence sur la trésorerie

5,8

1,9

2,7

Résultat des sociétés mises en équivalence net des dividendes reçus

-0,6

-1,0

-0,1

Marge brute d'auto-financement

5 724,1

5 802,3

5 178,1

Variation du besoin en fonds de roulement lié à l'activité

729,2

460,5

113,8

Flux de trésorerie générés par l'activité (A)

6 453,3

6 262,8

5 291,9

Flux de trésorerie liés aux opérations d'investissement

Acquisitions d'immobilisations corporelles et incorporelles

-972,4

-1 231,0

-1 416,1

Cessions d'immobilisations corporelles et incorporelles

26,6

16,6

5,6

Variation des autres actifs financiers (y compris les titres non consolidés)

-66,5

-65,9

61,0

Incidence des variations de périmètre

-1 626,8

-9,3

-666,5

Flux nets de trésorerie liés aux opérations d'investissement (B)

-2 639,1

-1 289,6

-2 016,0

Flux de trésorerie liés aux opérations de financement

Dividendes versés

-2 190,6

-2 221,1

-2 061,4

Augmentation de capital de la société mère

129,7

60,0

135,3

Valeur de cession / (acquisition) des actions propres

-

-747,3

-499,4

Rachat d'intérêts minoritaires

-

-

-

Émission (remboursement) d'emprunts à court terme

-74,8

-354,9

62,3

Émission d'emprunts à long terme

-

-

-

Remboursement d'emprunts à long terme

-3,6

-0,6

-4,3

Remboursement de la dette de location

-451,8

-425,8

-

Flux nets de trésorerie liés aux opérations de financement (C)

-2 591,1

-3 689,6

-2 367,5

Incidence des variations de cours des devises et de juste valeur (D)

-103,2

10,5

36,9

Variation de trésorerie (A+B+C+D)

1 119,9

1 294,0

945,4

Trésorerie d'ouverture (E)

5 286,0

3 992,0

3 046,6

TRÉSORERIE DE CLÔTURE (A+B+C+D+E+F)

6 405,9

5 286,0

3 992,0




1 À données comparables : à structure et taux de change identiques.
2 Résultat net dilué par action, hors éléments non récurrents part du groupe.
3 Cash-flow opérationnel = Marge brute d’autofinancement + variation du besoin en fonds de roulement - investissements.
4 Proposé à l’Assemblée Générale du 20 avril 2021.
5 Chiffre d’affaires sur nos sites en propre + estimation du chiffre d’affaires réalisé par nos marques correspondant aux ventes sur les sites e-commerce de nos distributeurs (donnée non auditée).
6 Non alloué = Frais centraux Groupe, recherche fondamentale, actions gratuites et divers. En % du chiffre d’affaires.
7 Résultat net dilué par action, hors éléments non récurrents part du groupe.
8 Les éléments non récurrents incluent les dépréciations d’actifs, le résultat net des activités abandonnées, les coûts de restructuration et les effets d’impôts sur éléments non récurrents.
9 Cash-flow opérationnel = Marge brute d’autofinancement + variation du besoin en fonds de roulement - investissements.


Pièce jointe