La bourse ferme dans 7 h 14 min
  • CAC 40

    6 663,78
    +51,02 (+0,77 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 121,00
    +31,70 (+0,78 %)
     
  • Dow Jones

    34 935,47
    -149,03 (-0,42 %)
     
  • EUR/USD

    1,1888
    +0,0013 (+0,11 %)
     
  • Gold future

    1 811,30
    -5,90 (-0,32 %)
     
  • BTC-EUR

    33 620,32
    -1 758,94 (-4,97 %)
     
  • CMC Crypto 200

    971,16
    +21,26 (+2,24 %)
     
  • Pétrole WTI

    73,02
    -0,93 (-1,26 %)
     
  • DAX

    15 607,22
    +62,83 (+0,40 %)
     
  • FTSE 100

    7 095,79
    +63,49 (+0,90 %)
     
  • Nasdaq

    14 672,68
    -105,62 (-0,71 %)
     
  • S&P 500

    4 395,26
    -23,89 (-0,54 %)
     
  • Nikkei 225

    27 781,02
    +497,43 (+1,82 %)
     
  • HANG SENG

    26 185,30
    +224,27 (+0,86 %)
     
  • GBP/USD

    1,3924
    +0,0017 (+0,12 %)
     

L'opaganib de RedHill Biopharma inhibe les variants de la COVID-19 dans une étude préclinique

·8 min de lecture

L'opaganib inhibe fortement les variants Bêta (sud-africain) et Gamma (brésilien) de la COVID-19, ce qui renforce encore son activité antivirale

L'approche double de l'opaganib, antivirale et anti-inflammatoire, avec administration par voie orale et ciblage de l'hôte, permettant de lutter contre la COVID-19, devrait également maintenir son effet sur d'autres variants émergents, y compris le variant Delta (indien).

Achèvement dans les prochaines semaines de l'étude mondiale de phase 2/3, dont le recrutement est terminé, portant sur l'opaganib et menée auprès de 475 patients hospitalisés, atteints de la COVID-19

TEL AVIV, Israël, et RALEIGH, Caroline du Nord, 30 juin 2021 /PRNewswire/ -- RedHill Biopharma Ltd. (Nasdaq: RDHL) (« RedHill » ou la « société »), une entreprise biopharmaceutique spécialisée, a annoncé aujourd'hui les résultats préliminaires d'une nouvelle étude préclinique montrant une inhibition puissante des variants préoccupants de la COVID-19 par l'opaganib (Yeliva®, ABC294640)[1].

RedHill_Biopharma_Logo
RedHill_Biopharma_Logo

L'opaganib, un nouveau comprimé oral expérimental de premier plan, en développement pour le traitement de la COVID-19, est un médicament unique à double effet antiviral et anti-inflammatoire, ciblant l'hôte, et qui agit sur les causes et les effets de la COVID-19. Il exerce son effet antiviral en inhibant sélectivement la sphingosine kinase-2 (SK2), une enzyme clé produite dans les cellules humaines qui peut être recrutée par le virus pour soutenir sa réplication. À la suite de la présentation récente de résultats positifs de l'étude de phase 2 menée aux États-Unis, l'étude mondiale de phase 2/3, dont le recrutement est terminé, portant sur l'opaganib et menée auprès de 475 patients hospitalisés atteints de la COVID-19, devrait être terminée au cours des prochaines semaines.

Les travaux ont été menés en collaboration avec le centre de médecine prédictive de l'Université de Louisville. L'opaganib a été étudié dans un modèle tissulaire 3D de cellules épithéliales bronchiques humaines (EpiAirway™) afin d'évaluer l'efficacité in vitro de l'opaganib dans l'inhibition du variant Bêta (sud-africain) et du variant Gamma (brésilien) du SRAS-CoV-2. Les résultats préliminaires ont montré une forte inhibition des variants bêta et gamma par l'administration d'opaganib à des doses non cytotoxiques.

« Les résultats que nous avons observés jusqu'à présent avec l'opaganib sont passionnants », a déclaré William Severson, Ph.D., directeur des ressources partagées pour le centre de médecine prédictive de l'Université de Louisville. « Ils apportent d'autres preuves à l'appui des capacités antivirales de l'opaganib et mettent en évidence le potentiel de l'opaganib en tant que traitement administré par voie orale pour la COVID-19 et ses variants qui ne cessent d'apparaître. »

« L'opaganib inhibe une enzyme dans les cellules des patients atteints de la COVID-19 appelée sphingosine kinase-2, que le virus du SRAS-CoV-2 peut recruter pour se répliquer », a déclaré Reza Fathi, Ph.D., directeur général adjoint du département de recherche et développement de RedHill. « Le double mécanisme d'action antivirale et anti-inflammatoire de l'opaganib est indépendant des mutations de la protéine spike. Cela signifie que nous nous attendons à ce que l'opaganib travaille de la même façon contre d'autres variants émergents de la COVID-19, y compris le variant Delta (indien). De plus, nous avons hâte de voir les données cliniques de haut niveau de l'étude mondiale de phase 2/3, qui devrait être terminée dans les prochaines semaines. »

L'étude mondiale de phase 2/3 sur l'opaganib dans le cadre de la lutte contre la COVID-19 a déjà reçu quatre recommandations indépendantes du DSMB (Data Safety Monitoring Board) préconisant la poursuite des examens de sécurité non à l'insu et une analyse de la futilité. En outre, une évaluation des taux mixtes en aveugle d'intubation et de mortalité à ce jour a été encourageante par rapport aux taux de mortalité rapportés par les grandes études de plateforme telles que RECOVERY, et d'autres études portant sur des populations de patients similaires[2].

À propos de l'opaganib (Yeliva®, ABC294640)

L'opaganib, une nouvelle entité chimique, est un inhibiteur sélectif de la sphingosine kinase-2 (SK2), breveté et premier de sa catégorie. Administré par voie orale, il présente une double activité anti-inflammatoire et antivirale. Il cible l'hôte et devrait donc être efficace contre les variants émergents du virus.

L'opaganib est également évalué comme traitement de la pneumonie à COVID-19 dans une étude mondiale de phase 2/3, dont le recrutement a été achevé récemment, tandis que les données préliminaires de l'étude américaine de phase 2 portant sur 40 patients font état de résultats positifs sur le plan de la sécurité et de l'efficacité.

L'étude a montré que l'opaganib présente une puissante activité inhibitrice de la réplication virale contre le SARS-CoV-2, le virus à l'origine de la COVID-19, dans un modèle in vitro de tissu bronchique pulmonaire humain. De plus, des études précliniques in vivo ont démontré le potentiel de l'opaganib à améliorer les troubles inflammatoires pulmonaires, tels que la pneumonie. L'opaganib a montré qu'il diminuait le taux de mortalité lié à l'infection par le virus de la grippe et améliorait les lésions pulmonaires induites par Pseudomonas aeruginosa en réduisant les taux d'IL-6 et de TNF-alpha dans les liquides de lavage bronchoalvéolaire[3].

L'opaganib a également obtenu de la FDA la désignation de médicament orphelin pour le traitement du cholangiocarcinome, et est actuellement évalué dans une étude de phase 2a portant sur le cholangiocarcinome avancé et dans une étude de phase 2 portant sur le cancer de la prostate.

Les études en cours sur l'opaganib sont enregistrées sur www.ClinicalTrials.gov, un service en ligne de l'institut américain de la santé, qui permet au public d'accéder à des informations sur les études cliniques financées par les secteurs public et privé.

À propos de RedHill Biopharma

RedHill Biopharma Ltd. (Nasdaq: RDHL) est une société biopharmaceutique spécialisée qui se concentre principalement sur les maladies gastro-intestinales et infectieuses. RedHill fait la promotion des médicaments gastro-intestinaux, Movantik® pour la constipation induite par les opioïdes chez les adultes[4], Talicia® pour le traitement de l'infection à Helicobacter pylori (H. pylori) chez l'adulte[5] et Aemcolo® pour le traitement de la diarrhée du voyageur chez l'adulte[6]. Parmi les principaux programmes de développement clinique de RedHill, on peut citer : (i) le RHB-204, avec une étude de phase 3 en cours sur la maladie pulmonaire à mycobactéries non tuberculeuses (MNT) ; (ii) l'opaganib (Yeliva®, ABC294640), un inhibiteur sélectif de la SK2, premier de sa catégorie, ciblant plusieurs indications avec des résultats positifs de phase 2 sur la COVID-19, un programme de phase 2/3 en cours pour la COVID-19 et des études de phase 2 en cours sur le cancer de la prostate et le cholangiocarcinome ; (iii) le RHB-107 (upamostat), un inhibiteur de la protéase à sérine dans une étude américaine de phase 2/3 comme traitement des symptômes de COVID-19 et ciblant de multiples autres cancers et maladies gastro-intestinales inflammatoires ; (iv) le RHB-104, avec des résultats positifs d'une première étude de phase 3 pour la maladie de Crohn ; (v) le RHB-102 (Bekinda®) avec des résultats positifs d'une étude de phase 3 pour la gastro-entérite et la gastrite aiguë, et des résultats positifs d'une étude de phase 2 pour l'IBS-D ; et (vi) le RHB-106, une préparation intestinale encapsulée. De plus amples informations sur la société sont disponibles sur le site www.redhillbio.com et sur le compte Twitter https://twitter.com/RedHillBio.

REMARQUE : Ce communiqué de presse, fourni à des fins de commodité, est une version traduite du communiqué de presse officiel publié en langue anglaise par la société. Pour consulter le communiqué de presse complet en anglais, y compris la clause de non-responsabilité concernant les déclarations prospectives, veuillez vous rendre sur le site : https://ir.redhillbio.com/press-releases

Contact de l'entreprise :

Adi Frish

Responsable du développement des entreprises et des activités commerciales

RedHill Biopharma

+972-54-6543-112

adi@redhillbio.com

Contact pour les médias :

É.-U. : Bryan Gibbs, Finn Partners

+1 212 529 2236

bryan.gibbs@finnpartners.com

R.-U. : Amber Fennell, Consilium

+44 (0) 7739 658 783

fennell@consilium-comms.com

[1] L'opaganib est un nouveau médicament expérimental, non disponible pour la distribution commerciale.

[2] Sur la base des données préliminaires mixtes en aveugle recueillies auprès de 463 patients. La société n'a pas mené d'étude comparative directe dans la même population de patients. La comparaison théorique entre l'étude mondiale de phase 2/3 sur l'opaganib et les taux de mortalité rapportés par les grandes études de plateforme telles que RECOVERY, et d'autres études sur des populations de patients similaires, sert de référence générale et ne doit pas être interprétée comme une comparaison directe et/ou applicable comme si la société menait une étude comparative.

[3] Xia C. et al. Transient inhibition of sphingosine kinases confers protection to influenza A virus infected mice. Antiviral Res. 2018 Oct; 158:171-177. Ebenezer DL et al. Pseudomonas aeruginosa stimulates nuclear sphingosine-1-phosphate generation and epigenetic regulation of lung inflammatory injury. Thorax. 2019 Jun;74(6):579-591.

[4] Des informations complètes sur la prescription de Movantik® (naloxegol) sont disponibles à l'adresse suivante : www.Movantik.com.

[5] Des informations complètes sur la prescription de Talicia® (oméprazole magnésien, amoxicilline et rifabutine) sont disponibles à l'adresse suivante : www.Talicia.com.

[6] Des informations complètes sur la prescription d'Aemcolo® (rifamycine) sont disponibles à l'adresse suivante : www.Aemcolo.com.

Logo - https://mma.prnewswire.com/media/1334141/RedHill_Biopharma_Logo.jpg

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles