Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 724,32
    +97,19 (+1,27 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    5 043,02
    +66,89 (+1,34 %)
     
  • Dow Jones

    40 000,90
    +247,10 (+0,62 %)
     
  • EUR/USD

    1,0889
    +0,0019 (+0,17 %)
     
  • Gold future

    2 416,00
    -4,70 (-0,19 %)
     
  • Bitcoin EUR

    55 155,70
    +1 333,04 (+2,48 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 248,95
    +50,38 (+4,20 %)
     
  • Pétrole WTI

    82,18
    -0,03 (-0,04 %)
     
  • DAX

    18 748,18
    +213,58 (+1,15 %)
     
  • FTSE 100

    8 252,91
    +29,57 (+0,36 %)
     
  • Nasdaq

    18 398,45
    +115,04 (+0,63 %)
     
  • S&P 500

    5 615,35
    +30,81 (+0,55 %)
     
  • Nikkei 225

    41 190,68
    -1 033,32 (-2,45 %)
     
  • HANG SENG

    18 293,38
    +461,08 (+2,59 %)
     
  • GBP/USD

    1,2967
    +0,0052 (+0,40 %)
     

Longévité : que faut-il manger pour vivre plus longtemps ?

iStock / nensuria

La province de Nuoro en Sardaigne, l’île d’Ikaria en Grèce ou l’île d’Okinawa au Japon… Quel est le point commun entre ces différentes régions du monde ? Elles sont appelées “zones bleues”, soit des zones où la longévité est nettement au-dessus de la moyenne mondiale et où la concentration en personnes centenaires est particulièrement élevée.

Mais d’où tiennent-ils cette longévité ? En partie grâce à leurs bonnes habitudes alimentaires : les habitants de ces zones assez isolées consomment davantage de produits d’origine locale et surtout de saison. Pour vivre plus longtemps, faites comme eux : privilégiez une alimentation riche en fruits et légumes frais, grains entiers, poissons gras riches en oméga-3, noix et graines et limitez la consommation de viande rouge, d’aliments transformés, de sucres ajoutés et de graisses saturées.

Les protéines des légumineuses (fèves, lentilles, haricots…) répondent parfaitement aux besoins de l’organisme du moment qu’on les associe à des protéines de céréales (du pain par exemple). Elles peuvent ainsi remplacer la viande, très peu consommée dans ces territoires, bien en dessous des 500 g recommandés par semaine, ce qui réduit les risques de maladies cardiovasculaires et de cancer du côlon.

Ce mélange de petites salades rappelle la chorta, à base d’herbes sauvages, incontournable sur les tables d’Ikaria. Le mesclun est riche en vitamine C, en bêta-carotène, cuivre et manganèse, l’huile d’olive vierge en vitamine E et en polyphénols. Ces antioxydants (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite