Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 724,32
    +97,19 (+1,27 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    5 043,02
    +66,89 (+1,34 %)
     
  • Dow Jones

    40 000,90
    +247,15 (+0,62 %)
     
  • EUR/USD

    1,0910
    +0,0040 (+0,37 %)
     
  • Gold future

    2 416,00
    -5,90 (-0,24 %)
     
  • Bitcoin EUR

    53 005,51
    +476,99 (+0,91 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 209,97
    +11,40 (+0,95 %)
     
  • Pétrole WTI

    82,18
    -0,44 (-0,53 %)
     
  • DAX

    18 748,18
    +213,62 (+1,15 %)
     
  • FTSE 100

    8 252,91
    +29,57 (+0,36 %)
     
  • Nasdaq

    18 398,45
    +115,04 (+0,63 %)
     
  • S&P 500

    5 615,35
    +30,81 (+0,55 %)
     
  • Nikkei 225

    41 190,68
    -1 033,34 (-2,45 %)
     
  • HANG SENG

    18 293,38
    +461,05 (+2,59 %)
     
  • GBP/USD

    1,2990
    +0,0075 (+0,58 %)
     

Londres va inscrire le groupe Wagner sur sa liste des organisations terroristes

JUSTIN TALLIS

Le Premier ministre britannique a annoncé ce mercredi que le Royaume-Uni allait inscrire le groupe paramilitaire russe Wagner sur sa liste des organisations terroristes.

"Il est juste qu'aujourd'hui nous proscrivions ce groupe pour ce qu'il est: une organisation terroriste", a écrit, ce mercredi, Rishi Sunak sur le réseau social X (ex-Twitter). Dénonçant ses "méthodes de torture, de vol et de barbarie" , le chef du gouvernement britannique a confirmé que la milice Wagner ferait désormais partie de la liste des organisations terroristes menaçant "la démocratie et la liberté dans le monde entier".

Citant la ministre de l'Intérieur, Suella Braverman, des médias britanniques avaient déjà annoncé cette initiative mardi soir.

Faire partie de Wagner va devenir illégal

Ces nouvelles mesures contre Wagner devront être présentées ce mercredi au Parlement. Une fois le projet adopté, être un membre de Wagner ou soutenir ce groupe deviendra illégal et les biens de Wagner pourront être considérés comme des biens terroristes pouvant être saisis.

PUBLICITÉ

La ministre britannique de l'Intérieur a le pouvoir de "proscrire" une organisation qu'elle estime impliquée dans des actes de terrorisme. Cette "proscription", qui s'applique déjà notamment aux organisations jihadistes Etat islamique et Al-Qaïda, transforme en infraction pénale le fait de soutenir l'organisation en question.

"Le groupe Wagner est très actif en Ukraine mais aussi sur d'autres théâtres, y compris l'Afrique, le Sahel", a rappelé pour sa part le ministre de la Défense Grant Shapps. Cette proscription vise à "les empêcher de s'implanter en Grande-Bretagne", a ajouté le ministre.

Wagner, "instrument militaire" de la Russie à l'étranger

"Pendant que le régime de Poutine décide que faire du monstre qu'il a créé, les activités déstabilisatrices persistantes de Wagner ne font que continuer à servir les buts politiques du Kremlin", a déclaré Suella Braverman.

La ministre de l’Intérieur britannique n’a pas manqué de rappeler que Wagner était "une organisation violente et destructrice" utilisée comme "instrument militaire à l'étranger pour la Russie de Vladimir Poutine". Wagner est "une menace pour la sécurité mondiale", a-t-elle poursuivi promettant que le Royaume-Uni continuerait "à aider l'Ukraine autant que possible dans sa lutte contre la Russie.

En juillet, Londres avait déjà annoncé des sanctions contre 13 individus et organisations liés à Wagner en Afrique, les accusant de crimes de guerre.

L'annonce de ces nouvelles mesures intervient deux semaines après la mort du patron de Wagner, Evguéni Prigojine, et ses lieutenants le 23 août dans le crash de leur avion entre Moscou et Saint-Pétersbourg. Les enquêteurs n'ont jusqu'ici avancé aucune explication ni piste, alors que plusieurs pays occidentaux voient la main du Kremlin derrière la catastrophe aérienne.

Depuis la rébellion armée de Wagner contre le ministre de la Défense et le chef d'état-major les 23 et 24 juin derniers, le président russe Vladimir Poutine considérait Evguéni Prigojine comme un traître.

Article original publié sur BFMTV.com