La bourse ferme dans 43 min
  • CAC 40

    5 798,65
    -11,08 (-0,19 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 692,14
    -15,58 (-0,42 %)
     
  • Dow Jones

    31 470,43
    +78,91 (+0,25 %)
     
  • EUR/USD

    1,2067
    -0,0020 (-0,17 %)
     
  • Gold future

    1 707,80
    -25,80 (-1,49 %)
     
  • BTC-EUR

    42 076,28
    +807,71 (+1,96 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 015,28
    +27,19 (+2,75 %)
     
  • Pétrole WTI

    60,98
    +1,23 (+2,06 %)
     
  • DAX

    14 001,31
    -38,49 (-0,27 %)
     
  • FTSE 100

    6 634,45
    +20,70 (+0,31 %)
     
  • Nasdaq

    13 213,53
    -145,25 (-1,09 %)
     
  • S&P 500

    3 855,92
    -14,37 (-0,37 %)
     
  • Nikkei 225

    29 559,10
    +150,93 (+0,51 %)
     
  • HANG SENG

    29 880,42
    +784,56 (+2,70 %)
     
  • GBP/USD

    1,3941
    -0,0015 (-0,11 %)
     

L'OMS s'inquiète de l'efficacité des vaccins

·2 min de lecture

Le patron de l'OMS en Europe a appelé vendredi les Européens à accélérer leur campagne de vaccination contre le Covid-19, son patron s'inquiétant de l'arrivée des variants.

Le patron de l'OMS en Europe a appelé vendredi les Européens à accélérer leur campagne de vaccination contre le Covid-19, tandis que le laboratoire américain Johnson & Johnson demandait aux Etats-Unis d'autoriser en urgence son vaccin en une seule dose. "Nous devons unir nos forces pour accélérer la vaccination", a appelé le directeur régional de l'organisation Hans Kluge, reconnaissant être "inquiet" sur l'impact des variants sur l'efficacité des vaccins.

"Des entreprises pharmaceutiques d'habitude concurrentes doivent unir leurs efforts pour augmenter drastiquement les capacités de production, c'est de ça dont nous avons besoin", a insisté le responsable basé à Copenhague, alors que la campagne de vaccination dans l'Union européenne a connu des débuts difficiles, seuls 2,5% de la population de l'UE ayant reçu une première dose.

Aux Etats-Unis, après Pfizer/BioNTech et Moderna, un troisième vaccin, celui de Johnson & Johnson, attend le feu vert de l'Agence américaine du médicament (FDA). Ce vaccin est particulièrement attendu car il présente deux avantages non négligeables: il peut être stocké à des températures de réfrigérateur plutôt que de congélateur, et il ne s'administre qu'en une seule dose. Johnson & Johnson s'est engagé à acheminer 100 millions de doses aux Etats-Unis avant fin juin. Selon les premiers résultats des essais cliniques qu'il a communiqués, son vaccin est efficace à 66% dans l'ensemble, et à 85% pour prévenir les formes graves de la maladie.

Mais ces résultats ont aussi soulevé une inquiétude: le remède était plus efficace aux Etats-Unis (72%) qu'en Afrique du Sud (57%), où un variant apparu dans ce pays y est devenu largement majoritaire. Les experts y voient l'indication que de futurs variants pourraient finir par totalement contourner les défenses immunitaires développées par les vaccins actuels.

"C'est la grande question. Je suis inquiet", a reconnu M. Kluge, interrogé pour savoir si les vaccins anti-Covid arrivés sur le marché depuis déce[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi