La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 638,46
    -63,52 (-0,95 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 158,51
    -36,41 (-0,87 %)
     
  • Dow Jones

    34 798,00
    +33,18 (+0,10 %)
     
  • EUR/USD

    1,1718
    -0,0029 (-0,25 %)
     
  • Gold future

    1 750,60
    +0,80 (+0,05 %)
     
  • BTC-EUR

    36 229,45
    -2 045,85 (-5,35 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 067,20
    -35,86 (-3,25 %)
     
  • Pétrole WTI

    73,95
    +0,65 (+0,89 %)
     
  • DAX

    15 531,75
    -112,22 (-0,72 %)
     
  • FTSE 100

    7 051,48
    -26,87 (-0,38 %)
     
  • Nasdaq

    15 047,70
    -4,54 (-0,03 %)
     
  • S&P 500

    4 455,48
    +6,50 (+0,15 %)
     
  • Nikkei 225

    30 248,81
    +609,41 (+2,06 %)
     
  • HANG SENG

    24 192,16
    -318,82 (-1,30 %)
     
  • GBP/USD

    1,3681
    -0,0040 (-0,29 %)
     

"L'olympiade de trop" : pour son dernier 50 km marche, Yohann Diniz a abandonné

·2 min de lecture

Yohann Diniz, champion du monde en 2017, a abandonné sur le 50 km marche des JO de Tokyo. Le Français ne remportera donc pas de médaille olympique, après quatre participations. "C'était la compétition de trop", a-t-il estimé après la course.

Le Français Yohann Diniz, qui à 43 ans, disputait la dernière course de sa carrière, a abandonné peu après la mi-course le 50 km marche des Jeux olympiques de Tokyo, à Sapporo vendredi matin. Champion du monde en 2017, Diniz n'aura jamais réussi à remporter de médaille aux Jeux olympiques en quatre participations (abandon en 2008, disqualification en 2012, 8e en 2016).

>> EN DIRECT -Jeux olympiques : suivez la journée de vendredi

Recordman du monde depuis 2014 (3h32:33), Diniz a néanmoins vécu une dernière course animée : rapidement gêné par des problèmes gastriques d'après World Athletics, il s'était arrêté à plusieurs reprises pour se ravitailler, perdant le contact avec la tête et accusant près de deux minutes de retard au dixième kilomètre, avant de revenir de façon spectaculaire à l'avant à l'approche de la mi-course. Mais il a de nouveau lâché le peloton de tête, après encore plusieurs arrêts, et s'est définitivement assis sur un trottoir, la tête entre les mains, après 2h15 de course, peu après le 28e kilomètre.

"Mon corps ne répondait pas"

"C'était la compétition de trop, l'olympiade de trop", a-t-il estimé. "Je ne suis pas parti bien vite, j'ai eu mal au ventre, je me suis arrêté, après il a fallu que je refasse mon retard, je suis revenu tranquillement sur le groupe de tête, mais j'ai vite senti que j'étais fatigué, que je n'avais pas de jambes du tout, j'avais mal à l'adducteur, au dos, je n'avais pas de bonnes sensations, j'avais du mal avec ma respiration...

Lire la suite sur Europe1

Ce contenu peut également vous intéresser :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles