Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 503,27
    -204,75 (-2,66 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 839,14
    -96,36 (-1,95 %)
     
  • Dow Jones

    38 589,16
    -57,94 (-0,15 %)
     
  • EUR/USD

    1,0708
    -0,0035 (-0,32 %)
     
  • Gold future

    2 348,40
    -0,70 (-0,03 %)
     
  • Bitcoin EUR

    62 246,79
    +404,04 (+0,65 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 383,39
    -34,48 (-2,43 %)
     
  • Pétrole WTI

    78,49
    +0,04 (+0,05 %)
     
  • DAX

    18 002,02
    -263,68 (-1,44 %)
     
  • FTSE 100

    8 146,86
    -16,81 (-0,21 %)
     
  • Nasdaq

    17 688,88
    +21,28 (+0,12 %)
     
  • S&P 500

    5 431,60
    -2,14 (-0,04 %)
     
  • Nikkei 225

    38 814,56
    +94,06 (+0,24 %)
     
  • HANG SENG

    17 941,78
    -170,82 (-0,94 %)
     
  • GBP/USD

    1,2686
    -0,0074 (-0,58 %)
     

Loi de programmation militaire : 413 milliards d'euros sur sept ans bientôt débattus

olrat/Adobe Stock

La guerre des partis est déjà déclarée. L'Ukraine en toile de fond, les députés débattront à partir de lundi de la nette hausse du budget des armées, à 413 milliards d'euros sur sept ans, mais les oppositions dénoncent des effets d'annonce et entendent souligner leurs divergences stratégiques. La future loi de programmation militaire (LPM) prévoit pour la période 2024-2030 une enveloppe de 413,3 milliards d'euros, en nette progression par rapport à 2019-2025 (295 milliards). Objectif: moderniser les outils de dissuasion nucléaire, parvenir à une meilleure "fidélisation" des troupes, acheter du matériel, mais aussi investir dans le cyber, le spatial et la maîtrise des fonds marins "un nouveau champ de conflictualité". Une trentaine de milliards d'euros doivent aussi servir à couvrir l'inflation.

Les débats en première lecture vont s'étaler sur deux semaines, avec plus de 1.700 amendements déposés, avant un vote solennel le 6 juin. Députés de gauche comme de droite entendent dénoncer des effets d'annonce, voire l'"insincérité" du texte. "Les lignes budgétaires ne correspondent pas aux superlatifs annoncés", assure la socialiste Anna Pic, qui estime que la LPM est davantage une "continuité" de la précédente et que "100 milliards" d'euros découlent déjà de cette dernière.

Autre grief des oppositions, l'incertitude, selon eux, autour de 13,3 milliards d'euros, qui doivent être financés par des ressources extrabudgétaires. Si le ministre des Armées Sébastien Lecornu a ironisé sur "la (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Le trimestre anti-inflation sera prolongé de trois mois supplémentaires, a annoncé Bruno Le Maire
“Des livres de C.. “: le livre de Bruno Le Maire fait exploser Elisabeth Borne
L'OMS crée un réseau international de surveillance pour détecter à temps les maladies comme le Covid-19
Roubaix porte plainte contre l’un de ses agents soupçonné d’avoir volé des dizaines de milliers d’euros au centre de loisirs
Le G7 va lancer un groupe de travail pour une intelligence artificielle "responsable"