La bourse ferme dans 7 h 13 min
  • CAC 40

    6 482,15
    -7,85 (-0,12 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 715,20
    -0,17 (-0,00 %)
     
  • Dow Jones

    32 774,41
    -58,13 (-0,18 %)
     
  • EUR/USD

    1,0207
    -0,0010 (-0,10 %)
     
  • Gold future

    1 806,20
    -6,10 (-0,34 %)
     
  • BTC-EUR

    22 528,65
    -996,68 (-4,24 %)
     
  • CMC Crypto 200

    534,08
    -23,27 (-4,18 %)
     
  • Pétrole WTI

    89,71
    -0,79 (-0,87 %)
     
  • DAX

    13 547,73
    +12,76 (+0,09 %)
     
  • FTSE 100

    7 477,34
    -10,81 (-0,14 %)
     
  • Nasdaq

    12 493,93
    -150,53 (-1,19 %)
     
  • S&P 500

    4 122,47
    -17,59 (-0,42 %)
     
  • Nikkei 225

    27 819,33
    -180,63 (-0,65 %)
     
  • HANG SENG

    19 589,61
    -413,83 (-2,07 %)
     
  • GBP/USD

    1,2085
    +0,0009 (+0,07 %)
     

Loi pouvoir d'achat : la taxe sur les superprofits rejetée de peu par les députés

Les votes ont été très serrés (96 pour, 114 contre) ce samedi 23 juillet pour rejeter des amendements principalement issus des rangs de l'alliance de gauche Nupes mais aussi du Rassemblement national, qui introduisaient l'idée d'une taxe sur les "superprofits" ou "bénéfices exceptionnels" des grandes multinationales de transport de marchandises ou pétrolières. Quatre députés de la majorité se sont abstenus, parmi lesquels Sacha Houlié et Caroline Janvier, qui avaient défendu le principe de cette taxe. Un de leur collègue d'Horizons a voté pour. Les députés de l'opposition souhaitaient une "taxe exceptionnelle de 25% sur les superprofits" des différentes sociétés, pétrolières et gazières, de transport maritime ou les concessionnaires d'autoroute.

Le ministre de l'Economie Bruno Le Maire a critiqué le principe d'une taxe, de "l'emphase idéologique", selon lui, et salué les gestes opportuns de TotalEnergies et de la CMA CGM. Les géants de l'énergie et du transport maritime ont proposé vendredi une remise à la pompe de 20 centimes pour l'un et une réduction des taux de fret de 750 euros par conteneur de 40 pieds pour l'autre. Des députés de la majorité avaient déposé des amendements pour proposer cette taxe, retirés suite aux annonces des deux géants internationaux. La majorité a pu compter sur l'appui des Républicains sur ce texte. "Notre ADN, c'est de taxer moins", a déclaré Véronique Louwagie.

"Oui, la pression de l'Assemblée nationale sur Total et sur CMA CGM a été efficace et (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Concerts au stade de France : les restaurateurs pestent contre une fermeture trop précoce de leurs établissements
Plaidoyer des syndicats européens pour une loi sur des températures maximales au travail
Etats-Unis : la Fed espère encore pouvoir faire ralentir l'inflation sans provoquer de récession
Elle achète de la vitamine D surdosée sur internet : son enfant passe deux semaines à l'hôpital
Le cauchemar des 280 passagers français bloqués plus de 24 heures dans un aéroport californien

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles