La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 472,35
    -41,04 (-0,63 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 725,39
    -29,21 (-0,78 %)
     
  • Dow Jones

    32 803,47
    +76,65 (+0,23 %)
     
  • EUR/USD

    1,0187
    -0,0063 (-0,61 %)
     
  • Gold future

    1 772,60
    -15,90 (-0,89 %)
     
  • BTC-EUR

    22 665,76
    -283,84 (-1,24 %)
     
  • CMC Crypto 200

    533,20
    -2,02 (-0,38 %)
     
  • Pétrole WTI

    88,53
    -0,01 (-0,01 %)
     
  • DAX

    13 573,93
    -88,75 (-0,65 %)
     
  • FTSE 100

    7 439,74
    -8,32 (-0,11 %)
     
  • Nasdaq

    12 657,55
    -63,03 (-0,50 %)
     
  • S&P 500

    4 145,19
    -6,75 (-0,16 %)
     
  • Nikkei 225

    28 175,87
    +243,67 (+0,87 %)
     
  • HANG SENG

    20 201,94
    +27,90 (+0,14 %)
     
  • GBP/USD

    1,2071
    -0,0088 (-0,72 %)
     

Loi pouvoir d'achat : la Nupes présente une contre-proposition avec un blocage des prix et une augmentation du Smic

C'est une véritable contre-proposition qu'ont déposé les députés NUPES ce mardi 5 juillet. Hausse du Smic à 1.500 euros, "vrai dégel du point d'indice" des fonctionnaires ou encore "blocage des prix": les députés de la coalition de gauche Nupes ont présenté mardi une proposition de loi d'"urgence sociale", "alternative" au projet de loi pouvoir d'achat.

Le texte du gouvernement est "très, très loin d'être à la hauteur de ce qu'attendent les Français", a déclaré la cheffe de file des Insoumis Mathilde Panot, lors d'un point presse commun, avant de céder la parole aux députés LFI, PS, PCF et écologistes pour présenter leur texte de 18 articles.

Le premier de ces articles prévoit une hausse du Smic à 1.500 euros nets "dès le 1er août 2022". Un autre entend opérer un "vrai dégel" du point d'indice avec une augmentation de 10%, là où le gouvernement a annoncé une hausse de 3,5%.

S'y ajoute une disposition pour "augmenter la capacité d'action du gouvernement" en matière de blocages des prix pour les produits de première nécessité, les carburants et l'énergie, ont détaillé les députés.

"Ne croyez pas que ça se passera comme pendant le mandat précédent", a prévenu Mathilde Panot, assurant que le Parlement n'est plus une chambre d'enregistrement qui "fait la photocopieuse" des textes gouvernementaux. "Nous utilisons pleinement le pouvoir d’initiative des parlementaires", a renchéri le socialiste Boris Vallaud.

Un encadrement des loyers renforcé ainsi qu'un "socle minimal" d'eau et d'énergie (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Jean-Luc Mélenchon appelle à "une grande marche contre la vie chère"
Seine-Saint-Denis : après le contrôle d'un VTC, la police découvre une escroquerie à plusieurs millions d'euros
Argedis : nouvelle grève des stations-service ce vendredi
Vous pouvez être facturé deux jours pour une seule nuit passée à l'hôpital
Avec 41 ministres, le coût XXL du gouvernement Borne

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles