Marchés français ouverture 8 h 43 min
  • Dow Jones

    33 761,05
    +424,35 (+1,27 %)
     
  • Nasdaq

    13 047,19
    +267,29 (+2,09 %)
     
  • Nikkei 225

    28 546,98
    +727,68 (+2,62 %)
     
  • EUR/USD

    1,0262
    -0,0064 (-0,62 %)
     
  • HANG SENG

    20 175,62
    +93,22 (+0,46 %)
     
  • BTC-EUR

    23 634,37
    -434,16 (-1,80 %)
     
  • CMC Crypto 200

    574,64
    +3,36 (+0,59 %)
     
  • S&P 500

    4 280,15
    +72,88 (+1,73 %)
     

La loi pouvoir d'achat votée l'Assemblée : les principales mesures adoptées

Après quatre jours de discussions et au bout d'une nuit entière de débats houleux, les députés ont adopté en première lecture le projet de loi "d'urgence" pour le pouvoir d'achat.

"L'esprit de responsabilité l'a emporté pour protéger nos concitoyens", a réagi la Première ministre Elisabeth Borne sur Twitter après le vote. Après quatre jours de discussions et au bout d'une nuit entière de débats houleux, les députés ont adopté en première lecture le projet de loi "d'urgence" pour le pouvoir d'achat, un texte protéiforme censé atténuer les effets de l'inflation et de la crise énergétique. Le texte faisait office de test pour le camp présidentiel. Désormais privé de majorité absolue, il a dû compter sur le soutien des élus LR et du RN qui ont timidement salué certaines "avancées" tandis que la gauche s'indignait d'un projet en forme de "déclaration de guerre aux salaires".

Au bout d'une nuit émaillée d'invectives, le premier grand texte de la législature a été validé peu avant 6 heures du matin par 341 voix pour, 116 contre et 21 abstentions. Les socialistes se sont majoritairement abstenus, contrairement au reste de la gauche qui s'est prononcée contre. La cheffe de file des députés LREM Aurore Bergé a dénoncé sur France 2 l'"irresponsabilité" de la gauche qui n'a, selon elle, "pas été au rendez-vous du tout de ce texte puisque incapable de le voter". "Ayatollahs verts", "fachos", "nullités énergétiques" : les attaques ont fusé pendant de longues heures, donnant parfois à l'Assemblée des airs d'enceinte incontrôlable. Les hostilités pourraient reprendre rapidement puisque les députés commencent, vendredi 22 juillet 15 heures, à examiner le projet de loi de (...)

Cliquez ici pour voir la suite

VIDÉO - "Silence pour la France !": le député RN Jean-Philippe Tanguy s'emporte à l'Assemblée

CARTES. Covid-19 : la décrue se confirme mais les contaminations restent élevées
Covid-19, Ukraine, inflation : “Qui sont les plus grands perdants ?”
Face à l'endettement élevé des Etats, "les critères de Maastricht doivent être repensés"
Les Républicains : le nombre d’adhérents en chute libre
Le gouvernement décide de ne pas réintégrer les soignants non-vaccinés

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles