Publicité
La bourse est fermée
  • Dow Jones

    39 061,10
    -26,28 (-0,07 %)
     
  • Nasdaq

    16 244,65
    -30,29 (-0,19 %)
     
  • Nikkei 225

    40 109,23
    +198,43 (+0,50 %)
     
  • EUR/USD

    1,0862
    +0,0024 (+0,22 %)
     
  • HANG SENG

    16 595,97
    +6,53 (+0,04 %)
     
  • Bitcoin EUR

    61 899,51
    +4 152,92 (+7,19 %)
     
  • CMC Crypto 200

    885,54
    0,00 (0,00 %)
     
  • S&P 500

    5 137,61
    +0,53 (+0,01 %)
     

Loi influenceur : six mois après son entrée en vigueur, qu'a-t-elle changé ?

Tatiana Meteleva / Getty Images

«60 % des influenceurs contrôlés ont fait l’objet de constats d’infractions». En mai 2023, le ministre de l’économie Bruno Le Maire publiait sur son compte X les résultats de contrôles sur les influenceurs effectués par la DGCCRF (Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes). Cette prise de conscience de la part des représentants politiques faisait notamment suite à la cabale numérique lancée quelques mois plus tôt par le rappeur Booba contre des influenceurs. Dans des torrents de tweets, il dénonçait les pratiques illégales et mensongères de certains, qui vantent les mérites de produits parfois dangereux pour la santé de leurs abonnés. Comme les injections d’acide hyaluronique pour gonfler les lèvres, pratiquées par des personnes non qualifiées ou via des kits à utiliser soi-même.

Depuis, le pouvoir législatif a pris les choses en mains. La loi «Influenceur», votée le 9 juin 2023, encadre désormais le métier d’influenceur ou de créateur de contenus, lesquels sont tenus de respecter des règles strictes. Une récente étude, publiée par l’agence de marketing d’influence Reech, dresse le bilan, 6 mois après son entrée en vigueur, des effets de cette loi sur le secteur.

Une transparence jugée contraignante

La loi Influenceur a pour but de protéger les consommateurs contre diverses dérives et arnaques. L’un de ses points centraux réside dans l’obligation, pour les créateurs de contenus, de mentionner les mots «publicité» ou «collaboration (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Infection urinaire : faire un test en pharmacie est désormais possible
SNCF : ces lignes de TGV qui sont en danger
Le salaire mirobolant d’Amélie Oudéa-Castéra quand elle était à la tête de la FFT épinglé par les députés
Agriculteurs en colère : les actions coup de poing se multiplient en France, le point sur la situation
EasyJet : un avion dérouté en urgence à Lyon