Marchés français ouverture 7 h 40 min
  • Dow Jones

    32 803,47
    +76,67 (+0,23 %)
     
  • Nasdaq

    12 657,55
    -63,04 (-0,50 %)
     
  • Nikkei 225

    28 175,87
    +243,67 (+0,87 %)
     
  • EUR/USD

    1,0176
    -0,0011 (-0,11 %)
     
  • HANG SENG

    20 201,94
    +27,94 (+0,14 %)
     
  • BTC-EUR

    22 757,59
    -170,71 (-0,74 %)
     
  • CMC Crypto 200

    533,20
    -2,02 (-0,38 %)
     
  • S&P 500

    4 145,19
    -6,75 (-0,16 %)
     

Loi de finances rectificative 2022: à quels compromis le gouvernement a-t-il consenti?

Après des heures de débats houleux à l’Assemblée nationale dans la nuit de mardi à mercredi, les députés ont finalement adopté le projet de loi de finances rectificative pour 2022. Sans majorité absolue, le gouvernement a défendu pied à pied ses propositions face à des groupes d'opposition déterminés à faire entendre leur voix. Challenges revient sur les compromis trouvés et les passages en force.

"Une vraie victoire pour la majorité". Si se réjouit de l’adoption en première lecture du projet de loi de finances rectificative pour 2022, mardi soir les députés de tout horizon politique se sont de nouveau livrés bataille pour faire entendre leur voix. Alors que trouver une majorité sur le budget semblait impossible avec le et un gouvernement privé de , le texte a finalement été adopté en première lecture par 293 voix, contre 146, et 17 abstentions.

Les 230 amendements au menu mardi soir ont pourtant fait l’objet d’une véritable bataille de nerf entre les différentes familles politiques. Elle ouvre finalement la voie à 44 milliards d'euros de crédits nouveaux. Les nouveaux rapports de force au sein de l’Hémicycle contraignent les oppositions et le gouvernement à jouer la carte du compromis, amendement par amendement. Challenges fait le point sur les concessions et passages en force du gouvernement dans qui doit être examiné devant le Sénat dès jeudi 28 juillet.

Contre l’avis du gouvernement, les députés avaient voté mardi 26 juillet en faveur d’une revalorisation supplémentaire de 500 millions d'euros pour . Le gouvernement a demandé une seconde délibération, justifiée par le financement de cette mesure jugé insatisfaisant. Selon la majorité présidentielle, la revalorisation des pensions de retraite exigerait de prélever des sommes sur les pensions de retraites civiles et militaires de l’Etat.

pensions retraite Crédit : Valentina BRESCHI, Cecilia SANCHEZ / AFP
pensions retraite Crédit : Valentina BRESCHI, Cecilia SANCHEZ / AFP

Dans la nuit, la proposition a finalement été annulée, non sans provoquer les représailles des députés du . Ils ont préféré quitter l’hémicycle, sans prendre part au vote. Notez que la semaine dernière, l'Assemblée nationale a voté la revalorisation des prestations sociales et des pensions de retraite de 4% dans le .

Un amendement déposé par a été adopté, contre l'avis de la majorité présidentielle. Le député Jérôme Nury proposait d’orienter 230 millions d’euros de crédits de la politique de la ville vers un soutien pour . De son côté, la majorité présidentielle av[...]

Lire la suite sur challenges.fr

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles